L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mar 24 Mar - 3:12

DU BANYULS POUR LES STEELERBOYZ

« Big Ben » ROEHTLISBÖRGÖR (3m18, 317 kilos), est encore un jeune Big Boss aujourd’hui. Il fit ses classes dans un obscur clan Bad Moon sur Miamiohahio 25, à 3 systèmes de celui d’ARMAGUEDDON. Ses comparses étaient étonnés par sa grande taille, son gros bras, et sa très relative gentillesse. Alors jeune Nob, Il fut repéré par le vieux mekboy BILLCOWAZ, qui avait des embrouilles de dents avec le vieux et gros Big Boss BILLICHICKACHICKKA à l’époque. Avec de la hardiesse, la chance du débutant, et un low-kick bien ajusté, Roeth réussit à faire tomber le vieux Chikka dans un puits de lave (Miamiohaio est une jeune planète, parcourue de torrents de lave en fusion, des forêts enneigées. Et il y a des jolies fleurs aussi).
La génétique ork est ce qu’elle est. Roeth grossit très vite, et dépassa rapidement la stature de son vieux BigBoss, TOMMYMEDDORK. 2-3 Mandales plus tard, c’était lui le patron. L’autorité de Roeth s’étendit sur tout le continent Primus, jusqu’à devenir totale. En effet, il eût l’intelligence de prendre conseil auprès des vétérans du clan. Il menait toujours les attaque, paya de sa personne (1 bras coupé par Big Boss LUCIUS vite recousu, 27 KOs, et 43 impacts divers de projectiles) et ainsi, gagna la confiance de tous. Un par un, il défit les clans Brownies-Clownies (snakebites), Cincybungles (Evil Sunz), et les Blacks Korbacks (goffs). Demeurèrent parmi ces clans seulement les boyz qui avaient été jugés utiles à Dicklebork, ou ceux qui avaient jurés allégeance au nouveau Boss. Lors d’un raid osé depuis sa barge de bataille volée, l’’überdominateur&grosbranleur Deathskull GROBRANK lui donna une vile leçon de démographie et de dakka, mais il décida de repartir vite, vu qu’il termina sa première rencontre entre quat’zieux avec Roeth en 2 morceaux bien distintcs. (http://orkatitude.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=35&Itemid=29)

Le continent Primus (aux mains des orks depuis 4 siècles) ne suffisait plus. En effet, sur Miamiohahio Secundus, il y avait les cités des zoms, avec leurs grosses usinatanks. Certes, les zoms payaient le tribut avec célérité tous les ans, mais cela n’était plus suffisant. Roeth extermina la mini cité-ruche Pittsburgh LVII sans la détruire, avec l’aide d’un supervirus acheté à vil prix aux « tèt’s de mérous ». Il la rebaptisa aussitôt BLITZBÖRGH. Son Mekboy favori, DiICKLEBORK (vieux poto à Billcowaz), aussitôt commença à transformer tout ce plastacier fourni gratos avec ses kramboyz favoris. De la bouffe, de l’acier, un jeune Ork plein de promesses, c’est garantie de soucis pour les peuples du coin qui sont pas verts. Bref, le jeune Roeth recommença à waaagher tranquille, pépère, décontracté du squig, depuis son nouveau QG. Et il s’endormit sur ses succès, tout fier d’être le nouveau chérif en ville.

ZOGWORT de son côté, en avait marre des squig-beuzards de Altremundus 41, trop chargés pour son grand âge. Ressentant la baisse d’énergie waaagh générée sur cette petite planète pas trop loin de son lieu de villégiature, il arrêta la fumette, prit le premier autobus, et rendit visite à Roeth..

« - Jeune Roeth, l’esprit d’la Waaagh est très puissant dans ta lignée. Je le sens très fort. » déclara solennellement Zogwort
« - C’est ça ouais, vieux schnock, elles m’énerv’ tes vipèrs. Tu s’rais pas un browny-clowny par hasard ? » répondit Roeth qui pensait avoir affaire à un vieux débile aveugle. Et oui, les bizarvoyz ne sont plus ce qu’ils étaient dans les clans Bad Moonz modernes…
« - Tu as la force, le courage et les glaouis, mais t’es plus bête qu’un snot ! Ta place n’est plus sur cette planète, faut que tu bouges si tu veux continuer à grandir !
- C’est vrai, t’as raison, je m’ ramollis d’puis 2 ans. Ces zumains, c’est chouett’ de les bat’, mais y z’ont plus les marouneboyz qui les aidaient au début. On lé z’a tous flingués. Des vrés boyz, ceux-là. Maint’nant, les gardious, y se font d’ssus, et y fuient. Le pir’ c’est qu’y cour’ vit’. Et pis y crèvent’ de suit’, avec une seule bastos. Même plus de cloze, c’est naze. Même mes grotz y sont heureux pasqu’eux aussi y les défonc’. Y’a quek’chos’ de ripou dans la ville de Blitzbörgh !
- Raison de plus pour bouger tes fesses. Si tu les boug’ pas, y’en a d’autr’ qui vont tes les botter de tout’ façon. Paraît qu’les blacks korbacks sont de retour ?
- Comment tu sais ça ? Z’ont attaqué 3 fois d’puis 4 jours et tu pouvais pas l’savoir !
- Je le sais, c’est tout, jeune padawork. Si tu viens avec moi, je te montrerai l’immense pouvoir d’la waaagh !
- Pouaf ! Plus mytho tu meurs ! » rigola Roeth, avec son effronterie et son absence de jugeotte caractéristiques. « Va jouer aux legorks ! »

Alors Zogwort avisa un squiggoth de charge qui transportait un châssis de truk. Les yeux du bizarboy s’embrasèrent plus vite qu’un squig-cheveu passé au karbo. Un éclair, une grosse fumée rouge, et puis un gros bruit de succion, comme quand on zigouille à la gorge un tyty. Roeth vit de ses yeux le squiggoth s’auto-digérer, se réduire en une flaque purulente multicolore, et se reconstituer en squig. Tout ça en 2 petites secondes.
« Ouap’ purée ! » s’exclama Dicklebork, passablement énervé. Il prit son krameur, prêt à rôtir l’imbécile qui avait transformé BIGBISOU, son animal de compagnie préféré en Critter sans poils. Mais remarquant l’expression de joie de son Big Boss chéri, il décida sagement de planquer vite fait son arme dans son dos en attendant.

« - Macanich’ de macanich’ ! » S’écria Roeth. « Papy, y sont ‘achtement cools té zyeux en fait ! tu pourrais r’fair’ ça ?
- Quand je veux.
- Et sur les gros Meuwins’ ?
- Et les Meuwines.
- Et les zoneills’ ?
- Et les zoneilles.
- Et la têt’ ?
- Lance-rokette. Bon assez causé. On bouge gamin ?
- Oué !
- ça tomb’ bien, purée ! », ajouta DickLebork qui lui, connaissait de réputation le vénérable bizarboy. « Purée, j’ai finit mon premier petit krooza, on va pouvoir quitter c’te foutue planète et aller montrer sur CATALUNYA 9 qui cé les vré-de-vré, purée. En plus, j’ai révisé l’chariot, chef. Maint’ant, y vir’ plus sec, comm’ tu m’l’avais d’mandé ; gaf’ à l’embrayag’, hein, l’est encor’ pas rôdé. Partez sans moi, je reste ici les mecs. Purée, j’ai eu une vision. Un Gork gros comme un immeub’. Comme ça, quand vous s’rez d’retour, y sera prêt, et on bott’ra le cucul de l’Empereur cet été, purée. Toi Zogwort, t’as intérêt à me rembourser avec les intérêts, purée de purée ! »


Dernière édition par Roethlisbörgör le Ven 24 Avr - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Lun 30 Mar - 9:16

C'est délirant , et dans l'esprit déjanté de ta waaagh alors moi , j'en redemande . thumleft

Avec un tel flouffe tu ne peux qu'impressionner les organisateurs pour ta note de compo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
secryde
Mioch'
Mioch'
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 24
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Lun 30 Mar - 22:19

c'est vrai, bien fait. Riche, amusant, c'est beau Sad

Plus sérieusement, beau boulot.

Secryde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grox é grouxy
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 117
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mar 31 Mar - 22:49

Ah,
le style, avec ces jeux de mots, le style dynamork et l'humour ça le fait bien. Bravo! Smile
En revanche tu as un "U" de trop dans "Armageddon", non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Largwisnub
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mar 31 Mar - 23:13

Bon pour parler le jeune, je suis pété de rire!

Vraiment yabon ce petit texte même si il y a des libertés sur le parlé, visuellement, c'est excellent.

J'attends de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespetitsbonhommes.blogspot.fr
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mer 1 Avr - 9:38

Merci les gars. Je me suis bien éclaté à le faire. Surtout quand j'ai décidé que Dicklebork avait un accent pied noir.
Vos remarques sont encourageantes.
Je vais essayer de trouver le temps pour écrire la suite (grabuge).

(3 secondes de réflexion).

C'est pas possible. Me reste 9 blindboyz et 1 karbo à monter encore. Le reste prends ses couches, lavis et brossages de base. Mais c'est sûr, je vous conterai les exploits et goleries de Roeth sur le système Cat 09.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greengoffik
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 1999
Age : 38
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mer 1 Avr - 16:32

Citation :
Mais c'est sûr, je vous conterai les exploits et goleries de Roeth sur le système Cat 09.

Pour sûr que l'on en redemande.

Voir même que si cela te tente, on peut monter un truc pour le site sur les aventures de ta Waaagh si tu fais régulièrement ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mer 1 Avr - 23:15

Vendu El Greengo.
Je ne peux pas m'en empêcher. Mes Steelerboyz existent pour de vrai dans ma tête. Et puis, autour de CAT09, il y a des petites planêtes genre Grab-uhlge, ou Cou-Jou 28. Et puis Bx aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
da gorrilz
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 1484
Age : 30
Localisation : Chambéry (73)
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mer 1 Avr - 23:18

Comme dit par mail, je trouve ton fluff vraiment cool, les personnages bien construits itou.
Et comme par mail, je te ferai le même reproche : le trop plein de parlé ork. Je pense que tu devrais désorkifier le discours, tout en gardant ce vocabulaire imagé très Audiard à vrai dire Wink

_________________
Ah bah ça tombe bien mon frère est gendarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Lun 13 Avr - 0:24

Je peins comme un taré. ça me saoûle, et je commence à faire de la caca. Aujourd'hui, c'est relâche. Je me suis refait le Super Bowl (jouissance), et puis voilà :

CATALUNYA 09, MÂTIN, QUELLE CAMPAGNE

INTRODUCTION
L’inauguration du Krooza se fit dans la plus majestueuse des pompes jaunes. Un festin gargantuesque fut servi. Des Rockosaures à la broche, du kasrkin à l’étouffée dans son armure carapace, et des brochettes de kroots. Jacklambertz, le plus vicieux et vicieux des Nobz, assaisonnait ses bouchées avec de la poudre de bolter. « l’empeureureuh, je le bouffe tout cru, mec. », disait-il pour expliquer ses goûts vraiment pervers pour un Bad Moon. De la mousse de zoneille, délicatement agrémentée de coulis de framboises fut même servie au dessert. Big Boss Roethlisbörgör ne s’était vraiment pas moqué de ses congénères. Il promit un butin gigantesque, annonça la venue du plusse-forre-de-tousse-les-plusse-forres, Ghazghkull Thraka sur Catalunya 09, et baptisa le premier croiseur de cette énorme flotte en devenir le «Trois-Rivières », rapport aux trois rivières qui confluent à Blitzbörgh, et de son alcool de squig fort réputé.

Toute la smala se retrouva sur le quai d’embarquement. Dicklebork, complètement fourbu après ces 70 jours de konstruktion non-stop, dormait debout. Le petit Bigbisou II, haut comme trois pommes, lui mordillait gentiment la cheville quand il sentait son papa flancher pour de bon. Zogwort en profita pour rentrer dans le vaisseau. Les nobz embarquèrent les restes du repas, arguant du fait que 2 jours pour festoyer, ça calme juste la faim.

Le voyage se déroula sans encombres. Zogwort conta au jeune Big Boss et aux nobz les exploits passés du très respectueux clan Bad Moonz. Les nobz ralaient, car il était de plus en plus clair dans l’esprit du Big Boss que le chariot, tout juste révisé, serait pour des simples gugusses. Roeth rétorquait qu’en truk, ça va nettement plus vite. Mais, il n’y avait rien à faire, ils râlaient tout le temps. Du coup, ils s’isolèrent de fait du reste de la bande, car il ne vaut mieux pas traîner à portée de pince d’un nob grincheux.

Catalunya 09 était une planète au climat chaud, avec des pôles glacés. Un climat sec et aride, sauf en de rares oasis luxuriantes. Voilà pour la géographie. Côté démographie, c’était un beau foutoir. La planète impériale était durement contestées par les forces chaotiques, principalement adorateurs de la vache sacrée et des coups de fouet. Ghazghkull avait réussi à établir une tête de pont car il voulait tester à grande échelle sa nouvelle technologie d'aiguisage de kikoups.
Mais il rencontrait une forte opposition. Les troupes impériales l’avaient localisé et coupé de ses réserves.


UNE PRISE DE CONTACT DIFFICILE.
Prudemment, Roeth décida d’atterrir dans une aéroport abandonné dans une zone désertique. La 3ème compagnie Dark Angels, dirigée par Captin Georgio, vieux briscard du catalanian, avait été dépêchée pour engager ces nouveaux arrivants. Roeth fit décoller le Trois Rivières et planqua ses boyz dans tous les recoins disponibles. Les dark beakies cherchèrent aussitôt à immobiliser les camions orks. Les dévastators, perchés sur les cheminées naturelles du désert, ajustèrent rapidement les blindés adverses, visant les moteurs. Aucun n’explosèrent, mais aucun non plus ne pouvaient plus avancer. Zogwort décida aussitôt de disparaître en embarquant une grosse bande avec lui. Il se rematérialisa autour des lignes impériales, prêt à lâcher ses vipères. Le patron à réacteurs d’en face, n’ayant pas d’autres cibles à portée, décida de conter fleurette au bizarboy. Celui-ci esquivait drôlement bien les rayons de plasma pour un vieux, et puis décida qu’il en avait marre. Il recomposa le monsieur pas marrant en bébète rigolotte. Seulement, les verts foncés d’en face restaient trop sérieux. Ils s’agenouillèrent calmement, récitèrent leur chanson débile, puis ouvrirent le feu. L'armure des orks était trop fine, et le sage bizarboy décida aussi de faire le mort. Roeth arriva trop tard, et trop peu accompagné aussi (6 boyz), pour changer la donne. Les marines, fidèles à leur réputation de lâcheurs, se replièrent aussitôt, ne profitant pas du massacre pour chasser ces nouveaux intrus définitivement. Sont crétins ces Dark angels. Big Boss Roeth bénissa ses dieux de ce répit, et envisagea de trouver autre chose pour contrer ces zoms à la couleur cool, mais aux flingues pas cool.




LA CHASSE AUX ESCARGOTS
Après avoir mangé les restes de ceux qui n’étaient pas soignables, Roeth décida d’envoyer les Steelerboyz à la chasse. A la chasse aux escargots pour être plus précis. En effet, de curieux gastéropodes géants, de couleur jaune, apparaissaient à l’horizon. Et ils avançaient plutôt vite, rapport aux trois bandes rouges qui parcouraient leur carapace. Les nobz embarquèrent dans leur truks en râlant comme d’habitude, et choisirent un petit sur la gauche. Les boyz en grokamion en avisèrent un autre petit sur la droite. Le reste chercha à se planquer dans les cahutes du coin, vu que des blindés chaoteux, un gros prince assexué, et un crabe géant voulaient aussi en tâter, de l’escargot. Ils s’organisèrent au milieu, tout fiers de leurs deux gros bunkers à chenilles. Le prince fouetta des flingboyz, sûr de sa force de frappe. 20 coups de crosses plus tard, il fut renvoyé dans le wap. Les boyz embarqués eurent du mal à faire rentrer les escargots dans les camions, mais y arrivèrent au prix de multiples ruses. Une fois de plus, après une téléportation se voulant au départ super tactik, Zogwort manqua son coup, et se retrouva auprès de papa et maman escargot, et plein de marines autour. Cette fois, le bizarboy reçut du soutien, mais les zoms se montrèrent plus fort. Les berkos de Khorne éventrèrent le papa et la maman, laissant les enfants aux orks. Roeth rumina ce nouveau revers. Mais bon hein, il y avait du positif, les Steelerboyz avaient trouver autre chose à manger que des Steelerboyz. Et en plus, une escargolade au karbonizator, c’est fameux.




LA RENCONTRE
Dicklebork n’était pas là, et la qualité des réparations par les kramboyz révélaient leur notoire incompétence. Big Boss Roeth, décida de faire reposer ses boyz, renvoya le Trois Rivières sur Miamioayork, et de faire passer sur le marbre les boît'ki tuent. Il ne décida de repartir en campagne qu’une fois le matos dûment testé et contrôlé par ses propres soins : le test de la pince du chef. C’est alors que le Hérault de la Waaagh !, Ghazghkull Traka s’invita au campepement de Roeth, car lui, il manquait d’escargots pour manger. Pas de chance, le croiseur impérial de classe Rétribution «PERPIS SANCTIS » observait tout ça de haut, et prépara une annihilation totale de la zone. Les explosions commencèrent à se rapprocher. Plus que quelques heures avant l’Ankou. Seulement, les abris souterrains se faisaient rares. Ghazghkull fit aussitôt courir ses boyz vers les trous, sans même dire bonjour à Roeth. Quels malpolis ces Goffs quand même… Les Bad Moonz, outrés, décimèrent les goffs au dakka. Les survivants se ruaient dans les trous. Roeth défia le gigabigboss au close, oui oui. Il fut assommé par Ghazgkull d’entrée, puis celui-ci plongea à son tour. Bien lui en fit, car le bombardement fut anormalement plus rapide. Et les Steelerboyz goûtèrent pour la première fois la saveur inégalée d'un bombardement orbital bien dosé.




ESCARGOLADE ON THE ROCKS
Roeth eu beaucoup de mal à se refaire une santé. Une empreinte de crâne d’adamantium sur le front, cela ne s’efface pas rapidement… Les Steelerboyz avaient aussi envie de voir du pays, et de visiter les contrées arctiques. Ayant fait le plein d’escargots, telle ne fut pas leur joie de rencontrer des galinacées à fourrure, avec des zoms à la carapace plus fondante. L’ennui, c’est que ces derniers étaient appuyés par 2 escadrons de chars. Roeth évita le contact de face, et tenta le zone-blitz. Les buggies et le kopta démontrèrent leur habileté à prendre les chars par derrière. Mais ces zoms là, à terre, dans les congères, avec leurs capes qui rendent invisibles, résistaient à tout. Et le karbo était occupé à griller du kasrkin. L’engagement fut serré. Roeth serra la main du chef de compagnie squig, et reparti ravi de cette escapade glacée . Ses boyz avaient retâté de la neige, ça faisait du bien au moral.




LA GAY PRIDE
Les Steelerboyz commençaient à bien rigoler sur cette planète. Roeth, au fil des diverses batailles, connaissait mieux ses gusses, criait "WAUGH !" de mieux en mieux, et fut ravi de revoir le Prince homosexuel de la dernière foi. Il s’était réincarné en sosie de Pete Doherty, espérant attirer la compassion du Big Boss not too Bad Moon. Flairant l’embrouille, Roeth décida de la jouer sage, avec ses boyz débarqués. Les berkies démontrèrent leur habileté à la hache tronçoneuse. Les nobz qui, pour une fois, ne râlaient pas, démembrèrent tout ce qui passait à portée. Le gros gay ailé en eut tellement peur qu’il passa son après-midi à les fouetter. Roeth démontra sa science du tackle "à la James Farrior" en explosant un grocharàtotor à lui tout seul. L’absence d’armure lourde et de corps cybork se fit, là encore, cruellement sentir. Malgré les nombreuses pertes, Roeth fut ravi de voir son calcul se révéler exact. Le Slaanesheese avait vraiment eu les yeux plus gros que le ventre.




EPILOGUE
Roeth renvoya ses pillards, pas satisfait du tout de leur trop petit nombre, et de leurs armes trop peu bling-bling. Avec les armures de beakies récupérées, il fit faire des armures pour ses boyz, dont les effectifs avaient sérieusement diminué, malgré la fabuleuse génétique verte. Les buggies avaient démontré leur capacité à embêter les autres, il en commanda le double à Dicklebork. Et puis un truk pour ses nobz aussi. Les grotz de l’arrière-garde furent équipés de pétoires récupérées. Le mekboy arriva à temps, le Trois Rivières chargé du nouveau matos.

« - Purée les mecs, vous m’avez tout cassé mes Boît qui tuent ! Elles sont toutes bousillées, purée ! Qui c’est qui va m’avancer les frais hein ?

- Regarde, copain mekboy. » Répondit le Big Boss, la figure encore toute noircie de l’explosion du Land-Raider Khornu. De gros coffres à munitions impériaux étaient à ses pieds, férocement gardés par les nobz vu que, depuis leur ouverture, les boyz étaient excités comme des sales deathskulls. « C’est de la dent de Goff, de la Ghazgkull toute fraîche !

- Ouap puré ! Elle est côtée 274 à la bourse de Miamioyaork ! C’est la fortune dis !

- Et oui ! Moi, j’vais aller me r’fair’ une santé à Blitzbörgh. Faut que tu me fass' une armur' plusse solide. Ou alors une bécan'. C’est toi qui chois'. Le toubib il en a marre de me recoudr' à chaqu' fois, il parle de me mettr' des jambs' bioniks et un crân' en céramit'. L'est vraiment barjot çuilà. »


Demain, peinture all day long. J'ai tout attaqué d'un coup, alors tout sortira d'un coup. Promis, je poste de la newz ASAP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Ven 24 Avr - 0:15

Allez zou, faut que je fluffe ce Grabuge, because re-tournoi ce Week-end dans le Périgord. Sinon, tout va se mélanger dans mon cerveau jaune.

DES STEELERBOYZ ORPHELINS, MAIS RESISTANTS


INTRODUCTION
Big Boss Roethlisbörgör, encore tout ramolli du giga coup d’boule de Ghazghkull Traka, décida de rentrer en navette rapide sur Miamioaiork avec le reste des kramboyz, pour surveiller les nouveaux venus qui se joignaient à la Waaagh. Il devait passer son permis moto aussi. Dicklebork, le Gromek (aux grosses idées) n’avait pas chômé. L’apport de dents toutes fraîches lui permit de construire des super nouveaux véhicules, dont un truk tout neuf pour ces satanés Nobz râleurs.

« - Avec ça les mecs, purée, vous pouvez pas vous plaindre. Ce camion là, j’ai mis un kit chenilles, des plaques, des lance-grenades, et même un sound-system de 3 kilos. Et pis si vous êtes pas contents, la vie d‘ma mère, allez vous plaindre au patron ! »

Bigbisou II, qui avait bien grandi, montrait ses dents aux nobz récalcitrants. Ceux-cis furent plutôt satisfaits et n’avaient pas trop à se plaindre, vu que les boyz vétérans de Catalunya 09, avec leurs nouvelles armures blindées, commençaient à contester leur autorité. Quelques rixes éclatèrent, vite réglées par le vieux Zogwort à coups de bzzt pour les boyz, et de zap pour les nobz (faut bien ça pour les calmer, ces nobz).

Le Trois Rivières quitta Cat 09 avec moins de boyz qu’à l’arrivée. Mais les survivants n’étaient plus des bleus. En observant le petit satellite de Cat 09, nommé par les zoms « Grab-hulge », Dicklebork et Zogwort décidèrent de se poser là, manière de rôder le nouveau matos, et de réguler un peu la population des grotz de la waaagh, qui commençaient à être trop nombreux pour les surveiller tous. Cette petite planète avait un climat très sec, sans neige, et pleins de ruines de cités-dé-zoms.


ACCUEIL BLINDE
Ce furent, encore une fois les dark beakies qui officiaient au comité de bienvenue. Ce coup-ci, ce furent la Deathwing, accompagnée d’éléments Ravenwing, dans une livrée particulière bleue-rouge. Les Steelerboyz engagèrent les totors au dakka, puis closèrent à dix contre un. Fallait bien ça contre ces satanés zoms qui se planquaient derrière des gros boucliers électriks. Mais dès que les boyz étaient enfin tranquilles, de nouveaux totors apparaissaient. Mais ce coup-ci, contrairement à la branlée reçue sur Cat 09, les Steelerboyz réussirent à rester groupés. En effet, malgré la résistance surnaturelle des boîtes de conserve zhumaines au close, les motocyclistes démontrèrent une habileté au tir pire qu’un vert. Ce coup-ci, Dicklebork n’eu pas beaucoup de boulot à réparer. Pour une fois que ça change...



DU ZOM TOUT MOU, CEST MEILLEUR POUR LA DIGESTION
Avec une motivation renforcée. Les orks approchèrent des faubourgs industriels de la ville de Carca-zoms. Une compagnie de la garde était de faction à cet endroit. Parfait pour un réveil musculaire - étirements, avant de se coltiner les Salamanders qui tenaient le centre-ville de pied ferme. Ce coup-ci, ce fut le vieux Bizarboy qui mena la charge, hurlant des « waaaaaaaaaaagh ! » mieux que le fameux ténor Ork de Blitzbörgh, le fameux Pavarotork. Malgré leurs armures carapaces et leurs retranchements dans les nombreux couverts, les orks démontrèrent leur capacité à transformer un zumain en pâtée pour squigs. Le Colonel Fredpeaupropre eu vraiment du mal à conserver son calme devant les erreurs de tirs de ses chars-à-galette. D’ailleurs, Jacklambertz, le plus vicieux des nobz lui régla son compte vite fait à coup de pince. Comme quoi, démembrer un zom gradé, y’a rien de mieux pour garder la péchoune. Fallait ça pour envisager le vrai combat contre les plus krameurs des meuwines.



C'EST VRAIMENT TROP INJUSTE
Les Steelerboyz pénétrèrent dans le centre ville de Carca-zoms. Des blindés menaçants bouchaient la vue. Et là, Dicklebork, craintif pour son beau matos, démontra qu’il n’était qu’un Gromek, et pas un Big Boss. Il décida de planquer les boyz, et d’attendre que l’orage de flammes passe. Céder l’initiative à Captin Patrack, assisté de son maître de chapitre en personne, c’est se préparer au barbecue. Les pods attérirent dans les rares endroits laissés déserts dans les lignes orks. Les boyz rôtirent par dizaines, paralysés dans leurs mouvements par un Zogwort décidément mal inspiré. Ce fut les grotz (incroyable) qui prouvèrent qu’ils n’étaient pas manchots au dakka. Un coup de pétoire de plus, et Môssieur Vulkan He’stan aurait retourné à ses études. Pour sûr, cet enseignement servira pour le futur. Et oui, un bon Bad Moonz aime ses gretchins.



PARTIE DE CAMPAGNE

Echaudés par ce voyage en centre ville, les Steelerboyz repartirent à la campagne goûter un repos fort mérité. De toutes façons, le doc avait vraiment beaucoup de boyz à recoudre. Un matin, des marines tout rouges et pleins de haine décidèrent de troubler ce repos fort champêtre. Réveiller un ork qui dort, c’est pas bien. Et des marines qui sortent les épées tronçonneuses, les orks y z’adorent. Le vieux Bizarboy zieuta le Commandeur Dante à trois reprises, mais le vieux zhumain avait la tête décidément trop dure. Mais les nobz eux, firent le vide autour d’eux. Absolument rien ne leur résistèrent, les marounes noirs à réacteurs, les rouges à réacteurs, et les rouges sans réacteurs aussi. Mais les Steelerboyz ne pouvaient pas boucher les issues à toutes ces motos et zhumains trop rapides. Les Steelerboyz perdirent la bataille ce jour là, mais ils se firent une belle collec’ de casques.



LE PASSE FACE A L'AVENIR

Pour finir ce trip dans ce satellite décidément très "beakies", l'autarque Armando le gros dèp' zoneille voulut montrer qu'il était plus bling-bling que les Bad Moonz. N'importe quoi, les eldars, c'est vraiment un peuple qu'il est décadent. Décidant qu'il fallait mieux charger qu'être chargé, il envoya ses oreilles pointues prendre des volées de kikoup. Dont acte. La fameuse pince Ork, ça traite tout. du gardiou, du gardiou fantôme, et même leur seigneur trotro endurant. L'artillerie Badmoonzienne déploya des trésors insoupçonnés d'efficacité. Les nouvelles jumelles du rhuntha, et ses assistants de tir servirent au moins à quelque chose. Chaque cible fut traitée avec autant de brutalité qu'un bon mérou. Le peuple décadent fut renvoyé là où il n'aurait jamais dû en sortir : le four. Les Steelerboyz étaient contents en tout cas : de la mousse de zoneille, c'est tip-top au dessert.


EPILOGUE
Les Steelerboyz décidèrent qu'ils en avaient assez de cette petite planète
Dicklebork, qui n'avait jamais dirigé une Waaagh de sa déjà longue vie, passa ses journées à réparer le matériel endommagé et prit conseil auprès de la légende vivante des Bizarboyz. ça tombait bien, le satellite Coujoujou n'était qu'à 3 jours de krooza d'ici. Et puis, ce coup-ci, il n'y eut aucune dents à se mettre sous les crocs. La dèche quoi.


J'y reviendrai sûrement pour pondre quelques dialogues, mais fallait coucher tout ça par écrit vite fait. Les scénars étaient plus basiques qu'au GT Catalogne. Donc moins inspirants, forcément. Mais je viens d'avoir les orgas de Space Coujou au tél. La vérité, ça promet du délire tout pleing. A souivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
da gorrilz
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 1484
Age : 30
Localisation : Chambéry (73)
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Ven 24 Avr - 0:25

Kwiel tes rapports de bataille.

Alors comme ça les Steelz sont en dèche de dents ?
Moi les miens en sont gavés, après deux bastons contre du Nork ! donc que des belles dents. J'ai même celle de Wazzdakka
Mr. Green
Citation :

Mais je viens d'avoir les orgas de Space Coujou au tél. La vérité, ça promet du délire tout pleing. A souivre...

Bien.
J'ai eu aussi l'orga au tel, bien sympathique le monsieur. Une voix très rassurante Mr. Green
Je sens qu'on va se faire coucouner.

_________________
Ah bah ça tombe bien mon frère est gendarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Ven 24 Avr - 0:33

Ben ouais, c'est la sère-mi. Toutes les dents ont financé les nouveaux buggies et le nouveau truk. Le reste a été placé dans un coffre du crédit agrigork. Faut que Roeth finance le ArtRooney Senior, mon premier Gargant. Et en lâcher un peu aux clans rivaux de Miamioayork, vu que mes boyz sont en vadrouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Ven 24 Avr - 23:41

P'tain quand même , tas une superbe waaagh et en plus elle à une personnalité toute personnelle . C'est trop fort .

Voilà pour moi un objectif à avoir pour ne pas avoir une armée "creuse" .

Continue . cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Steelerboyz, saison 3, épisode 1   Dim 10 Avr - 18:01

Da Bus to el Tournoué.

15 ans déjà que la Waaagh Steelerboyz ravage le système de Miamiohahio. Big Boss Roethlisbörgör, connut des débuts difficiles.C’est à la suite d’une embrouille savamment orchestrée des nobz du clan, que Roeth, jeune Nobz athlétique mais fort candide provoqua Big Boss BILLICHICKACHICKKA, et le vainquit.

Après avoir été reconnu digne de ce rang par ces âirs (c’est à dire après 5 morts), il prit 70 kg en quelques mois seulement. Pendant cette période, le clan fut discret : Big Boss R. était bien obligé de dormir pour digérer. Big Mek Dick Lebork en profita pour construire Big Stompa Art Rooney II, à l’effigie du premier Big Boss du clan.
Roeth, enfin reposé, lança des raids audacieux, pour récolter les métaux précieux non récupérables sur Miamiohio. Le clan s’aguerrit aussi, en découvrant et affirmant ses valeurs les-plus-belles-de-l’univers : à savoir les valeurs de vil marchandage et du dakka à foison.
Les satellites 9 et 10 de la planète Catalunya, les systèmes Grabuge et Geobartime furent les principales cibles visées, en raison de leur climat, et de la variété des adversaires rencontrés.
Mais ceci est une autre histoire.

« - Ouap Purée Boss, ça y est !
- Quoi, dick ?
- A y é ! J’ai fini ton dernier jouet !
- Nooon. Le bus est prêt ?
- Oui. »

C’est alors que sortit du garage le plus beau, le plus gros, le plus méchant des tanks jamais assemblés dans la Steel Factory. 12 m de long, 7 de large, un canon de fou, des rockits de partout, et un rouleaukrabouilleur de sa mère la péripatéticienne.

- « Macaniche de Macaniche Dick ! T’as pas dépensé toutes les dents que j’tavais filé ?
- Euh…
- Réponds tête de Mek !
- La vérité, j’ai pas pu résister. Boss tu as toutes-les-options-possibles ! Y’avait pas assez de dents, alors pardi j’ai loué Gropoutou (gentil squiggoth de 23 tonnes) aux Brownies pour 2 saisons, c’est des ariouls ces snakebites, j’le jur’ sur la têt d’Artie, c’est une bonne affair’ boss !
- C’est tout ?
- On doit 8457 dents à Gromek Kassos, pour le contrat de fournitures de rockits. Çuilà, la vérité dis, c’est un enfoiré pour discuter le biz-biz !
- Va falloir en cor botter des culs pour rembourser tout ça ?
- Ben… »

Ch’tonk ! Big Boss Roeth coupa court à l’entretien d’un coup de pince sur la tête du vieux mékano. Il y a un problème. Heinz Field, le camp des Steelerboyz, est quasiment vide. La plupart des boyz ont quitté le système, occupés par leurs diverses affaires de commerce, où le coup de kikoup est la garantie d’une transaction réussie. Le premier Krooza sera de retour normalement dans 3 lunes.
Et la première échéance du contrat Kassos, c’est bien avant. Et il est vrai que le Gromek kulteux aurait ses chances contre un clan aussi affaibli (s’il le savait). De plus, il faut bien tester ce nouvel engin de la morre.
Alors Big Boss Roethlisbörgor rassembla les boyz disponibles, notamment les blindboyz d’Alafanakark, les dakkanobz, et une ribambelle de grotz. Les kasstank de Nob "Terrible" Brödhshöck s’engagèrent à (sic) « kasser tout c’ke l’bus n’arrivera pas à fér’ tout seul ! ». Kaptin Baddrück, payé UNIQUEMENT à la commission, accepta le commandement du raid.ainsi, le Kaptin et le reste des participants avaient des objectifs communs.

Pas loin de Catalunya, il y avait un système désemparé, Cürnonntherral IV, cible de multiples pirates.
La toute pouissance force de négociation Bad Moonz, combinée à la connaissance du terrain du Kaptin allaient faire des ravages, sûr de sûr. Ce dernier d’ailleurs ne s’embarrassa pas outre-mesure des deux passagers clandestins découverts après le départ. Des bizarboyz peuvent toujours servir…

Je poste la liste incessamment sous peu.
Ami Grobrank, toi qui a payé/envoyé ta liste, dévoileras tu toi aussi tes charmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gretch
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 21
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Dim 10 Avr - 18:08

C'est sympa , bonne chance à tes boys ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Dim 10 Avr - 22:08

Vous ne verrez vraisemblablement pas les véritables héros de l'histoire, Too-looze & Low-Tek, avant le FWD XXII. Disons juste que c'est le genre de duo dynamique que personne n'aura encore osé jouer en tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Mediko
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 56
Localisation : Entre Valence et Grenoble
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   Mer 4 Mai - 17:46

J'adore ce genre de récit, c'est rapide, assez précis au bout du compte et très marrant à lire. Bravo!
Sans aller jusqu'à copier honteusement, tu me donnes des idées, peut-être qu'une petite présentation de ce genre me permettrait de mieux digérer l'énorme branlée reçue par mes orks pour leur première sortie...
A+
Le Médiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atorgael.com/le-mediko/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.   

Revenir en haut Aller en bas
 
STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.
» Saison 1- épisode 1--- Alpha, la marque de la douleur !
» GoT saison 7, 1er épisode offert par OCS
» Diffusion sur M6
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: