L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [nouvelle] Mozinork

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante from FeuWeu
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 35
Localisation : Quelque part dans un trou paumé quelconque...
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: [nouvelle] Mozinork   Mer 1 Avr - 20:55

Salutations,

voici une petite nouvelle que je soumets à la vindicte populaire: Attention, il faut prendre ce texte comme un énooorme délire et au 40 000ième dégré hein...
Question pour les puristes: actuellement on se trouve en quelle année du 41ème millénaire? Et comment on l'écrit déjà? (faites pas gaffe à la date, elle est bidon et je sais que c'est pas la bon nombre de chiffres. Alors si quelqu'un pouvait m'aiguiller...


****

C’est dans un nuage de poussière que le thunderhawk HOT ROD vint se poser sur la planète inhospitalière d’Alpha, dans le secteur sud de la galaxie et au Nord de l’empire de l’archi pyromane de Charadon. Tout son blindage était recouvert de flammes peintes, spécificité de l’insigne du chapitre. Ce chapitre, relativement jeune, apparu en 999 M41, arbore de telles couleurs en référence à un très vieil effet de mode datant seulement du premier millénaire, temps reculé où les hommes n’avaient pas à se battre pour sauver l’humanité (nous vous en reparlerons dans un prochain épisode).

Sur la planète Alpha, se trouvait un petit contingent du clan ork Blood Axe mené par le Gromek Baboulinork. Les peaux vertes avaient rendez-vous avec les membres de l’Adeptus Astartes, car les orks avaient des informations sur la flotte ruche Leviathan qui pourraient intéresser les marines.
Les Blood Axes ont cette réputation de traîtres auprès de leurs congénères, et ont l’habitude de traiter avec les humains. Et puis en plus, ces derniers avaient toujours du bon matos à refourguer en échange…

Une fois posé, la trappe avant du croiseur marine s’ouvrit lentement dans un bruit de vérins pneumatiques. Baboulinork et sa garde de nobz attendaient donc les space marines. De la trappe du croiseur, descendit l’archiviste Bergman accompagné de ses familiers et de vétérans du chapitre.
A sa vue, Baboulinork glissa à ses boyz :
« Oua l’aut’ hé. Z’avez vu sa trogne ? Cé koi ce truk k’il a sur la têt’ ? On dirait un kasque de bokseur ! » Dit-il, en référence à la coiffe psychique de l’archiviste.
A ces mots, les nobz se marrèrent grassement ce qui, évidemment, ne plut pas trop aux space marines. Ils s’en foutaient de toute façon, vu qu’ils savaient que les orks ont un QI de bulot cuit.
« Alors comment ça va ma gueule ? » (Oui, les Hot Rods utilisent un langage un peu rétro). Demanda l’archiviste. Il continua :
« La vache, c’est quoi ce trou à rats où vous nous avez donné rendez-vous ? J’espère au moins que vous avez des trucs bonnards pour nous, sinon ça va chier. »
« Ho le zom, si t’es pas jouasse moi et mes boyz on vous kogne jusqu’à sske vous appeliez vot’ mère ! Et pis on s’est bien battus. On a klosé dè gros kafards, et on a même ramené un machin intéressant. » Lui répondit le Gromek.
Baboulinork se tourna alors un instant vers un truk resté en arrière.
« hé pilote, amène le gros paquet pour les zoms ! »

Dans un bruit de vieux moteur, le truk s’approcha du rassemblement de guerriers en libérant de ses pots d’échappement une épaisse fumée noire bien puante. Le véhicule, comme toutes les constructions orks, était branlante, les plaques de blindage rivetées entre elles grinçaient et claquaient en même temps que le véhicule roulait sur le terrain accidenté.
Bergman et ses hommes pouvaient voir dépasser de chaque côté de la carlingue, un liquide visqueux et des sortes de membres griffus appartenant probablement à des Xénos.
Une fois arrivé à hauteur du groupe de combattants, le véhicule ork pivota pour laisser entrevoir sa cargaison.

L’archiviste montra un sourire satisfait :
« Bien joué les verts ! Un beau spécimen de prince tyranide. Cela va nous permettre de mieux comprendre les synapses pour mieux les vaincre. Baboulinork, t’es un bon gars ! »
« Ben oué, nos pinces cè pas de la merde comme les vôt’ ! Bon, tu nous files koi en échange ? » demanda avidement le Gromek.
« Arf, tu perds pas le nord toi. Tiens justement, l’autre jour j’ai un des mes whirlwinds qui s’est fait détruire son lance-missile par les armes à fission des nécrons. Evidemment, on les a renvoyés dans leur tombeau à coups de pompe dans le cul mais maintenant je me retrouve avec un châssis rhino sur les bras. Je m’en fous un peu en fait, vu qu’on utilise pas de transport. Les chars, c’est bien mieux pour allumer au tir. Je te le file, il me sert à rien. »

Baboulinork se retourna vers sa garde de nobz qui rigolèrent. Le Gromek fit de même puis enchaîna :
« Attends, tu nous prendrais pas pour des kons par hazard ? Oké on va aller pluss vite, mais il faudrait kekchose en pluss, sinon ton gros kafard tu t’le fous où je pense. »
Bergman fit semblant d’être gêné. Mais il avait prévu cette question de l’ork grâce à ses pouvoirs psychiques. Faut pas déconner non plus, il ne faisait pas partie de la crème de la crème de l’Impérium pour des prunes !
Il répondit finalement :
«Ouais, bon alors si tu veux j’ai bien ça en stock. Attention, c’est collector hein : Un disque de Roger Troutman ! Avec ça, toi et tes boyz vous aurez la puissance de la fonk avec vous quand vous combattrez. »
Baboulinork prit alors un air satisfait alors que ses boyz gloussaient derrière lui.
« Ouééé, cé bon l’hom’. Je trouverai bien un grot bidouilleur pour fabriker un truk pour pouvoir écouter ce machin.
Allez les boyz, déchargez le gronide et remorquez-moi le chariot filé par les zhumains. ! »

Dans un fracas étourdissant, le truk actionna son système pneumatique de levage de la carlingue arrière (invention de mékanos…) et fit tomber le Prince Tyranide sur le sol, où bientôt s’étendit une large flaque de sang xénos visqueux qui se mélangea à la terre poussiéreuse.
Les orks embarquèrent rapidement dans leurs véhicules en riant de satisfaction après cette bonne transaction : C’est pas tous les jours qu’on repart avec un Roger Troutman !
Les space marines étaient encore en train de charger l’énorme Prince tyranide, lorsqu’un des vétérans posa cette question à l’archiviste :
« Mais patron, pourquoi lui avoir donné un Roger Troutman ? Déjà qu’avec la puissance de la Waaagh les orks sont forts, s’ils ont en plus la puissance de la fonk… S’ils se rebellent, on est pas dans la merde ! »

Bergman, surpris par cette remarque lui rétorqua :
« Hé, tu me prends pour un jambon ou quoi ? C’est pas un vrai Roger Troutman. Faut pas déconner non plus hein. La puissance de la fonk nous appartient. Les Blood Axes reviendront pour se battre, je le prédis. De même que nous allons gagner. Avec la puissance de la fonk à nos côtés, il ne peut rien nous arriver ! »
A ces mots, l’archiviste regarda disparaître en souriant les derniers véhicules du convoi ork, comme s’il était déjà pressé d’en découdre et surtout de botter le cul des peaux vertes.

Le convoi Blood Axes arriva alors à sa base dans les recoins de la planète Alpha, dans une zone de montagne d’où ils pourraient voir venir leurs ennemis. Il y avait dans la base une bonne quantité de bannières waaagh, histoire de plomber au grofling les idiots qui oseraient venir chercher des noises. En son centre, se trouvaient plusieurs huttes à boyz, des tadkalibrs et évidemment des ateliers d’mékano. Baboulinork descendit de son truk avec ses hommes et gueula :
« Allez, portez moi c’te chariot à l’atelier d’mékano pour k’on en fasse un truk potable. Moi je vais dans la hutte du Boss pour lui dire de venir voir sk’on ramène. »
Un grot passant tout près, le Gromek l’attrapa :
« Hé toi gamin, va porter ça à tes potes bidouilleurs. Gaff’, c’est fragil’, c’est un véritab’ Roger Troutman. Il paraît qu’on peut en sortir des sons. Démerdez-vous pour k’ça marche. »
Et le grot partit vite en courant avec le Roger Troutman dans sa main, car il voulait pas se faire engueuler au cas où ça ne marcherait pas.
Baboulinork alla donc voir le Boss Mozinork, un des serviteurs de l’archityran d’Octavius. Mozinork, était un boss Blood Axe tout ce qu’il y a de classique. Classique mais efficace, car il avait tué un paquet d’ennemis, parce que bon, fallait pas trop l’emmerder.
Il portait une casquette avec le symbole de Gork juste au dessus de la visière, une mâchoire d’acier, un pantalon avec un beau camouflage qui pète bien, et des médailles sur ses plaques d’armure pour faire comme les Zoms et montrer « ki k’c’est le plus fort ».
« Boss ! Ayé on est r’venus ! » beugla le Gromek.
« Har, Baboulinork ! K’ess-tu rapportes ? »
« Un bô chariot pour aller pluss vite par Gork ! »
« Cool ! Où c’est k’il est ? »
« Viens à l’atelier d’mékano, j’vais t’le faire montrer. »

Les Deux orks allèrent donc voir le véhicule marine qui était déjà en de bonnes mains. Les grots s’affairaient déjà sous les ordres des mékanos. Ils clouaient des plaques de blindage en rab’, des flings et des glyphes. Bref, des trucs ork quoi…
« Yabon. » Dit Mozinork.
« Maintenant, on va aller au tadkalibr’. J’ai aut’ chose pour toi boss. »
Les deux peaux vertes marchaient en direction du bâtiment quand ils entendirent un sacré boucan venant de l’intérieur. Ils se mirent alors à courir et entrèrent dans le tadkalibr’.
(cri de fillette) « Hiiiiii ! ! ! Gueulèrent les grots qui se trouvaient là en se bouchant les oreilles. C’est pas un Roger Troutman, c’est le dernier David Guetta ! »
Baboulinork se tourna vers son Big Boss qui grinça des dents et grogna. Un grognement qui s’amplifia rapidement… Il éclata enfin :
« Ah, les rats ! Oser nous refiler c’te bouze. Tant pis pour eux, on va les krazer, les bouffer et leur piker le vré Roger Troutman. »

Il sortit du tadkalibr’ et lança un énorme WAAAAGH, qui retentit bientôt dans tout le camp…

++

Dante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorbat'
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 21
Date d'inscription : 28/06/2011

MessageSujet: Re: [nouvelle] Mozinork   Ven 1 Juil - 19:01

Salut, je viens de lire ton histoire, et elle est tout bonnement délirante!

J'ai bien rie (jolie la dédicace à la parodie de terminator Wink), mais, je trouve que cela ne va pas. Pour une histoire totalement débile et délirante, ok, mais sinon, ce n'est pas assez sérieux.
Le langage de l'archiviste ne va pas, un SM ne s'adressera jamais comme ça, même à un peau verte!
Le délire de David Guetta ok, mais non...

'Fin, si ton but est de faire rire, je te rassure, tu as gagné!
Chouette dérile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[nouvelle] Mozinork
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [nouvelle] Mozinork
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: