L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour du ToZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Retour du ToZ   Mar 16 Nov - 20:55

Waugh,

Samedi-dimanche derniers, il y avait tournoi par équipes de 5 à Compiègne, localité qui resta longtemps refermée sur elle-même avant de comporter son lot de manifs depuis deux ans à travers le club LIJF (Jéjé-Laconfir, Alucard...). L'effectif était élevé, dans les 120 joueurs, le plus grand nombre depuis les anciens GT, avec de manière analogue une prime à la peinture/compo.


Les participants et armées :
http://www.tabletoptournaments.net/t3_tournament_results.php?tid=6093


Une poignée d'images :
http://www.flickr.com/photos/17744404@N08/sets/72157625396663406/

Ma terrible liste :
- Baron Ungork, boss gros kikoup
- les kasseux d'tankos
- 2*30 boyz grofling sans nob
- 20 grots
- 5 koptas kustom blasta
- 5 koptas grofling + 2 scies
- 3 motochenilles grofling
- 10 frimeurs toutes zoptions sauf bioniks, dont Dok Mengelork, plus Kaptin
Grosslok
- 3 boît' grofling

Pas de CFK, pas de pinces ni de rokkits en-dehors de deux unités vite traitées, le règne du grofling et des trucs à faible PA mais qui surchauffent presque autant qu'ils touchent. Malgré tout je tourne à 3 de compo, alors que ça aurait pu avoir 4 sur 5 ; Aurélien le co-tenancier expliqua que c'était, en substance, un effet de seuil, pour ne point avoir de facilité contre les listes à 2/5. En effet, ça aurait pu servir sensiblement face à JV le bad moon du 29 lors du dimanche matin, car c'est un écart de 2 points ou plus qui conférait des bonus divers.

Les missions étaient issues de différents tournois nationaux connus, comme le scénario 2 (4 balises latérales à détruire avant de tenir le centre) typique d'Aubagne. Le terrain nécessaire provenait de plusieurs clubs parisiens, notamment le proche JBS de Coubron (Bibouch, Lestat...) et la MGWA (Jibus...).

Les appariements n'étaient pas vraiment à la manière des ETC ou autres tournois par équipes, car il y avait une forte incitation à poser les listes sans chercher à pratiquer l'alternance spéculative typique, mais tout au plus en posant les listes en fonction des décors de chaque table.

J'étais pour le coup avec les célèbres ukrainiens Jan-Kristobül Palyartchenko, Jan-Kristobül Hueff, Zôfien Yussov, et l'allemand Jacques
Draqueau. Au fil des appariements, nous avons eu affaire aux gens pourpres d'Angers (voir cinquième image du panel), à une des équipes de Coubron, aux terribles bills de l'équipe ETC Fr 2009-2010, aux gens jaunes du 29, et à Thargannis & co. En résumé, pendant que je faisais un résultat parfaitement moyen, les autres gagnaient les parties pour l'équipe.

Dans l'ensemble, c'était un symbole de la vivacité du 40K de par cheu nous, et une ode à la Drouattitude, moteur essentiel du fonctionnement associatif.

Le principal lot d'images pour finir, en provenance des organisateurs : http://picasaweb.google.com/ThroneOfZhobby/ToZ2010WildWildNorth#
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Jeu 18 Nov - 3:44

Un peu de détail pour l'agrément des lecteurs (encore que vu le nombre de réaction s'élevant à zéro, on s'en fout un peu des lecteurs, la prochaine fois ils se brosseront) :

Ronde 1 : les gays pourpres mélangés aux moeurs étranges délèguent leur démon, dont l'élite militante prouto-greuesque apprend à connaître la puissance roxxeuse des boît', qui tracent un sillon de mort jusqu'au patron adverse. Les kasseux d'tanks, obnubilés par le soulgrinda immobilisé dans un bosquet, semblent ne pas prendre garde au troupeau de jugreunautes qui les contourne. Mais ce n'était qu'une rûze, naturellement, tramée par l'intellect supérieur de Baron Ungork - les forces de Greu sont ensuite défaites par une habile conjugaison de dakka et de sprotch. Ah ah ah waugh !

Ronde 2 : les JBS envoient alors leur CdD (enfin, plutôt de la garde aromatisée GK) pour revendiquer le territoire au nom de leur empire totalitaire tyrannique pas kioule. La révolte du Peuple est sonnée par le Saint Bâton Kiboum sur Callidus, et la victoire populaire est forgée dans le crépitement du grofling au petit matin, les cris des boyz offrant leur vie pour la Cause, et le battement des rotors contre les coques de sentinelles clong-clong tandis que vrombissent les scies zzon-zzon.

Ronde 3 : trop de poutre tue la poutre, car on tombe à présent sur l'3£337 de la roxxitude nationale, j'ai nommé l'équipe ETC 2009-2010 enfin les autres, pas nous. L'appariement m'oppose au tortionnaire fanatique Arnold Meinnachbar, le Bourreau du 54-55-57-88. Dans sa rûze malveillante, ce désanusseur multirécidiviste ne tente pas d'aligner 26 kroots le long de mon bord, mais envoie le terrible O'Shoah pour trouver une solution finale à la question Defskul. C'est alors un véritable populicide qui voit partir en fumée la quasi-totalité des populations zorks, jusqu'à ce que se dresse un Héros, la cape claquant au vent de l'aventure : Kaptin Grosslok !
Le noble chef leader conducator bien-aimé des Picrates du Kosmos manque aussitôt de décéder des suites d'un empoisonnement au Pu239 (les Picrates ne tirent pas de l'uranium appauvri : c'est bon pour les pauvres, par définition), mais il est sauvé d'extrême justesse par Dok Mengelork "le Dentiste Dépouilleur", qui pratique sa célèbre ablation prophylactique des organes défaillants.
Nos héros rédempteurs pratiquent alors une série d'orifices gros comme des assiettes dans les torses de l'opposition méroue, avant de mettre fin aux fonctions d'O'Shoah avec préjudice extrême (et à coups de pieds). L'ennemi supplie alors de conclure une trêve, devant un tel déferlement de colère rédemptrice et de matière fissile pyrophorique. Bravo, Kaptin Grosslok ! - "C'est pour vous que je le fais, mes amis."

--

Le soir, j'ai un plan infaillible pour trouver de la place dans le centre de Compiègne, sauf qu'en fait non. Ensuite vient un dialogue de chizmongueures extrêmes auquel je n'entend rien, moi le pauvre hère dont l'unité la plus roxxeuse est le tas de frimeurs à 570 pts.

--

Ronde 4 : JiVé le bad moon du 29 revient, ivre de poutre depuis l'ESC de cet été ! Dans son regard cupide, dans son sourire plein de dents, se lit la haine primordiale du ploutocrate nanti envers la classe populaire ramasseuse, humble mais partageuse et altruiste.
C'est la lutte inégale du grofling de terre contre le chariot de fer, un Guernica où les héroïques motochenilles protègent de leur flancs frêles le Saint Caddy, tandis que les adorateurs du Squig d'Or ramassent la thunasse centrale de leurs doigts crochus. Les lâches ruzés kasseux d'tanks arrivent au dernier tour pour martyriser le chariot de commandement ostentatoire bling-bling ennemi, mais un peu tard : il ne reste dans un coin que l'indomptable Kaptin Grosslok, héros de bronze au profil modelé par le feu, qui a combattu sans relâche jusqu'au dernier grot.

Ronde 5 : Au lieu que ce soit Thargannis le fanatique haineux, c'est Xavier le nide qui martyrise les pov' zorks tout mous, ahii ahh os court. Seuls demeurent les fondateurs de la future néo-orkitude : le Baron Ungork, garant des valeurs séculaires, les Flash Gitz dispensateurs du Message (à PA1), et les grots ayant contribué bravement à la victoire contre les stealers sournois. Au passage, on ne fait même pas le bombardement broum-broum final, tiens.


Côté social, scandale, on ne reconnaît même pas Arkaal, qui nous avais promené dans Göteborg il y a un an : il avait changé d'apparence ! Enfin, son sbire le Morbaque remporte le prix de barbouillage avec ses prouteux lacustres marqués du blanc marmoréen de la lèpre oueurk-pouah.

Au total, j'insiste, il y avait des hauts et des bas inévitables quand on considère la rapide croissance entre deux tournois co-gérés par la LIJF, mais c'était une bonne manif où chacun aura eu son petit noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulsangue
Boy
Boy


Nombre de messages : 164
Age : 31
Localisation : Rouen, Normandie
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Jeu 18 Nov - 8:31

Ca avait l'air bie sympatoche toussa toussa ( j'ai une connexion asthmatique depuis un peu plus d'une semaine donc l'affichage de photos prend 15 ans et sans photos ni récit bah ça rendait moins bieng donc j'avais pas répondu ), ça me tenterait bien de le faire l'année prochaine ( plus qu'à motiver 4 autres joueurs ) ce piti tournoi en équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pourpeter
Mioch'
Mioch'
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 26
Localisation : toulouse centre
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Jeu 18 Nov - 20:55

Si, c'est bien que tu nous posent tes rapports.
Je trouve tjrs sympas de lire ce genre de rapport.

J'aime bien comment tu les racontent même si des fois c'est difficile à comprendre qui à gagné xD

Je pensais pas que sa marcherait autant ta bande de
Citation :
classe populaire ramasseuse
.

Bien joué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toh Khaar
Mioch'
Mioch'
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 30
Localisation : Ardèche (07)
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Jeu 18 Nov - 23:11

Bien joué, ça avait l'air sympa.

Même si j'avoue, t'as un vocabulaire propre à toi qui rend les détails assez durs d'accès aux non initiés xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greengoffik
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 1999
Age : 38
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Ven 19 Nov - 1:28

Hihi Morback avec le prix de peinture, le Salginou coiffé au poteau.

Merci pour les rapports Sylvain c'est toujours un plaisir, surtout les photos, même si on ne commente pas toujours. Faut quand même avoué qu'il y avait du bill et du beau monde, même si le règlement est assez hobbyesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Cantonain
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Ven 19 Nov - 2:01

Ah oui, si les Snots se posent des questions, l'oreille avide d'explications, les Nobz prennent toujours autant de plaisir au coin du feu, à écouter les histoires passionnantes du Fouettard Grobrank.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeliste40k.fr/index.php?q=gals&idx=63
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Ven 19 Nov - 2:55

En effet, la norme morne sur les fouroumes est de faire du debrief façon "mes parties avec le bol que j'ai eu ou pas, puis une succession de +/- pas forcément pertinents". De mon côté, c'est plus imagé, voire cryptique, pour changer.

Ainsi, par exemple, la ronde 1 aurait pu se décrire de la sorte :

Le règlement permet de gérer les appariements comme à l'ETC, avec alternance scientifiquement étudiée de "ils posent ça, donc on pose ça en supposant que ça fera tel et tel appariement lors des 4 prochaines itérations". Or, les orgas ont décidé que ce genre de "metagaming" les gonflaient, donc le règlement donne une prime décisive aux équipes qui ne jouent pas ce jeu mais posent leurs listes en vrac.
Pour le coup, je me retrouve face à du démon ainsi équipé : 2*héraut tzeentch, 1*héraut khorne, 8 équarrisseurs, 3 ou 4*7portepestes, PD nurgle & PD slaanesh avec mutation, soulgrinder à galette F8PA3, 2*3 incendiaires.

Le scénario était relativement compliqué : 3 conditions de victoire différentes chacun pour le défenseur ou pour l'attaquant, de valeurs inégale (exemple : détruire le plus gros QG = 1 pt pour l'un, emmener 3 unités dans la zone de déploiement adverse = 3 pts pour l'autre, ce genre de chose), donc 6 critères à retenir, pour accomplir ou empêcher.

<"encart recrue" comme on dit dans le Ravage>
Dans ces cas-là, on couvre du terrain au déploiement avec tout le monde pour maintenir la distance ultérieurement, quitte à rétracter à toutes pompes les grots notamment. Les démons ont très peu de tir, mais bien assez casse-pied, genre l'artillerie et les hérauts, voire les incendiaires qui ont chacun un souffle à 4+. Je mon côté, je n'ai que les kass'tanks qui aient une réelle chance contre le soulgrinder, mais sans la portée ; de toute manière ils seront obligés par leur règle "glory hogs" de s'en prendre à lui même s'il est hors de portée, alors qu'ils auraient rendu service sur les bloodcrushers ; et en assaut, je ne peux quasiment rien contre ces derniers tant qu'ils ne sont pas moins de 4.
Les unités de prouteux sont une nuisance car ils sont très solides contre de l'ork, à la stat. Pour mémoire, les seules attaques décisives contre eux, ce sont les F10, les énergétiques, et les PA1-2.


Donc tant pis d'avance pour une partie des conditions de victoire, on va déjà faire en sorte de contenir les démons ou de les promener/appâter, et chercher à les réduire au fil des tours pour ensuite prendre assez d'objectifs primaires, vu que comme dans la presque totalité des tournois de 40K, il n'y a pas d'incitation à l'acharnement lourdingue comme à battle (ici, une courte victoire compte autant qu'une grosse meule).

Déploiement en quinconce, on occupe la zone en laissant un ou deux intervalles tentants pour placer un trio d'incendiaires : et de fait le démon cherche à caser une FeP "alpha strike" pour tenter de cramer un gros tas de boyz dès le début. Or, ça s'appelle pécher par excès de confiance : ce n'est pas parce que j'ai une liste d'armée à la con que je ne connais pas la mousique. En l'occurrence, il n'y a qu'une chance sur trois que les incendiaires arrivent sans subir de gag, et même su un 'hit', j'aime autant les savoir là (quitte à perdre 15 boyz) que de devoir les gérer plus tard en même temps que le reste. Paf, ça dévie de pas grand-chose, mais assez pour faire un incident fatal de FeP ; note aux djeunz, n'oubliez pas que l'ennemi n'a pas le droit de se poser à moins d'un pouce de vous, sinon c'est trop facile.
En même temps, son soulgrinder arrive dans un bois : pareil, faut connaître les règles pour ne pas se faire entuber, donc insister pour lui faire faire son test de terrain dangereux malgré ses protestations comme quoi c'est un marcheur. Oui mec, mais il arrive en FeP, donc le simple difficile est traité en dangereux lors de ton arrivée. Il fait 1, s'immobilise, ce qui au final ne le dérangera pas vraiment puisque cela aura obligé mes kass'tanks à avancer aveuglément vers lui en tirant de trop loin (c'était le seul véhicule sur la table, et pas moyen de le planquer à ma propre vue ni de venir plus vite, car mon armée n'avait pas de véhicules opaques et/ou de transport).

Pour garder les mains libres à ses bloodcrushers (le vrai noyau offensif), il sprinte à l'arrivée avec ses portepestes de sorte à dresser un mur, tout en commençant à arroser à coups de sorts de tzeentch. Moi, je fais en sorte que les unités se couvrent mutuellement en gardant en retrait les trucs qui serviront par la suite : kopters, boyz et frimeurs. Les grots se sauvent et ne s'arrêteront qu'au bord de table, quand ce sera le moment pour les koptas à scies d'attaquer les poursuivants portepestes.

Dans ce genre de partie, on a un tas de petites subdivisions en papier/ciseau : par exemple, les boît' gagnent contre les portepestes (quitte à s'engluer un à deux tours), mais elles sont condamnées face à un ou a fortiori 2 Princes-Démons. Inversement, ces derniers n'ont pas assez d'attaques pour se débarrasser facilement de buggies qui s'interposent. S'ils trouvent à charger une bande de boyz sans pince, ils gagneront probablement, d'autant qu'ils ont de la matière pour créer de l'enfant du chaos ; mais si les mêmes boyz ont l'occasion de délivrer une bordée de 60 flings, alors c'est un PD qui y passe à chaque fois.

De même, on peut se dire que les frimeurs sont gâchés face à du démon hérissé d'invu - mais ça reste de la F6 et probable PA2, qui vont bien contre le prout de base, voire contre un démon majeur. Et ils ont le tir en mouvement à 24" qui aide contre la menace du moment, en soutien à d'autres.
Enfin, ils sont un appât attrayant, vu ce qu'ils coûtent, et que les gens se méfient instinctivement de ce qui a une faible PA, fut-elle potentielle, indépendamment du reste (parce que bon, ça ne fait jamais que 7-8 touches par tir, donc au pire la destruction de 3 gurines de base à couvert...). En assaut particulièrement, leur absence d'énergétique est perçue comme une sécurité pour les autoportés et les Bêtes, mais gare si pour les engager il faut passer par un jet de terrain dif / dangereux : ça signifie se prendre une frappe préventive qui emporte facilement une demi-douzaine de boyz par exemple, assez pour couper l'élan d'une attaque de trukkboyz.
Le frimeur, c'est le truc cher qui marche tant qu'il est trop cher pour être répandu et connu. Ca le rend doublement luxueux.

Un des événements rigolos de la partie : le jeune adversaire connaissait son armée, mais pas trop-trop les trucs excentriques que j'avais. Dans le doute, il répugnait donc à s'engager trop vite, d'où le sacrifice de divers petits démons, en maintenant la distance avec ses trucs chers pour qu'ils gardent la charge. Or, vient un moment où les héroïques boît' sont manifestement à portée d'assaut du QG héraut de khorne, le truc qui peut les martyriser s'il charge, mais qui tire la tronche s'il est chargé.
La distance était acquise de justesse, mais là, attention dans le feu de l'action : c'est pour ces cas-là que j'ai un gabarit de mesure en acétate GF9. Je mesure bien à plat le mouvement de la boît' de tête, pour montrer que je ne gratte pas de millimètre. Je m'assure que personne ne touche 'par mégarde' le démon visé ; puis quand vient la phase d'assaut, je repose le gabarit de mesure de 6" qui ne laisse pas d'ambiguïté, contrairement à un mètre-ruban qu'on n'arrive jamais vraiment à poser comme il faut, donc gnagna ça chipote. Là, c'était nécessaire, car la distance était valide avec une marge si faible qu'on pouvait l'assimiler à la partie inclinée des bords de socles GW.

<édition> voilà le truc : ça se fabrique soi-même facilement, mais mieux vaut en avoir un du commerce, pour ne pas être soupçonné de truanderie artisanale. http://www.gf9.com/store/product_info.php?cPath=28&products_id=235

Bref, contre du démon, il s'agit de réduire au tir comme l'on peut, de sorte à avoir des résultats d'assaut favorables, fut-ce de peu. Les démons sont tous sans peur, donc ils se prennent des blessures en rab pour un rien. Se méfier, par contre, des prouteux qui ont droit à leur FNP.

De proche en proche, je grappille deux des conditions de victoire en déniant les conditions adverses, et paf, une petite victoire individuelle qui entrera dans le total d'équipe.

--

Vous voyez l'idée : il serait trop long de détailler chaque partie, qui a ses propres caractéristiques (surtout dans les degrés de compos supérieurs, avec des listes à la con riches en unités inhabituelles), alors que les parties entre armées de roxxxors genre GI-manticores/hydres/vendetta vs mech-BA sont particulièrement chiantes.

Parlant d'unités inhabituelles, la question récurrente sur les koptas-blastas était "et gabarit ?" - Ben non, c'est juste F8PA2 CT2 surchauffe, sur un vecteur à 40 pts pièce qui n'encaisse que très mal et se sauve vite. De même, les kass'tanks par 15, ça fait pas mal de points pour des profils de boyz ; l'absence d'énergétique la fout mal pour une armée "de mêlée", la CT2 et F5 prédominante la fout mal pour une armée "de tir", bref vous voyez le trip.

Mais au final, je fais un résultat moyen tandis que le reste de l'équipe ramasse diversement du point, et c'est nous qu'on gagne-heu. La belle affaire, faut bien que ce soit quelqu'un, comme au loto, c'est pourquoi je ne m'amuse pas à énumérer victoire-défaite-nul-blabla, c'est accessoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toh Khaar
Mioch'
Mioch'
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 30
Localisation : Ardèche (07)
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Ven 19 Nov - 3:44

N'empêche que c'est instructif le détail pour quelqu'un qu'a peu d'expérience x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raspoutine
Mioch'
Mioch'
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 32
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Ven 19 Nov - 11:29

Oui puis ça fait la pause au boulot.

Mais en plus sérieux ça donne ce qui suit du pourquoi faut continuer.

Ne participant pas encore à des tournois (faut avoir une armée peinte pour ça), je me délecte des debriefings que vous faites, et j'avoue que les tiens sont vraiment bien fendard, même si je comprend pas tout XD. Les photos sont un gros plus, ça permet de voir de belles armées qu'on ne voit pas forcement sur certains forums (je ne dois pas en connaître encore la moitié des bons forums avec de belles photos), ça donne des idées pour la suite et ça motive dans un sens qu'on se dit, nous aussi on pourrait être là en se bougeant un peu.

Le deuxième debriefing que tu fais est tout aussi bien mais dans un autre registre, celui-ci apporte une certaine vision de la partie, sans les sempiternels foirage aux dès, pas de chance et j'en passe et des meilleures. Il permet de se faire une idée de comment gérer certaine chose, de rentrer plus dans l'apprentissage de comment jouer finement malgré le fait que ça reste en partie un jeu de hasard (bah oui y'a des dés, pas le cochon des vrais dés). Même sans avoir fait la partie, on en retire un enseignement (comme le placement pour tenter l'adversaire de faire une FEP en plein milieu avec le risque de foirage que ça implique).

M'sieur Grobrank continuez de nous émerveiller avec vos récits avec pleins de mots qu'on comprend pas toujours et à nous éduquer avec des récits plus classique de comment se passe une partie même si je comprend que cela prend du temps que vous souhaiteriez peut être mettre à profit à autre chose.

Merci encore.

PS: Au passage, des nouvelles photos de votre armée sont elles possibles pour voir le boulot que vous faites, parce que du peu que j'ai vu, c'est fin, subtil, bleu (et c'est mieux que jaune ça) et puis c'est pleins d'idées pour nous petits hobbyistes.

PSbis : ça fait un peu lèche botte de base, mais c'est pas le but, oui j'admire ce que vous faites, parce que vous le faite bien que vous avez l'air d'y prendre du plaisir, mais bon je pense qu'un peu d'encouragement ne vous fait de mal à vous non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Sam 20 Nov - 1:13

C'est une littérature digne d'être lue, partagée, enseignée.
Elle inspire.

-Réfléchit longtemps-
-Réfléchit encore-


Rien d'autre à écrire.


Putain, Cognac je peux pas. La famille.
Le cru 2010 Steelerboyz n'est pas bon.
Trop peint. 75 bonhommes 10 gros trucs.
C'est pas si mal.
Pas de tournoi.
Nul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Retour du ToZ   Sam 20 Nov - 1:26

<je ne montre pas d'images d'armée actuellement, car les tournois trop rapprochés impliquent de colorier un assortiment de choses sans les finir ; ainsi, pour les manifs de novembre, j'aurai eu à commencer/continuer : skullhamma, 10 koptas, 10 frimeurs, 15 tankbustas, un flakkatrakk, une demi-douzaine de marqueurs genre grot infirmier, 9 boît' et un tas de boyz ni faits ni à faire depuis longtemps. Au total, rien ou presque de fini et présentable...>

Concernant les "bons forums", il est vrai qu'il n'y en a pas des masses en définitive. Il y a quelques adresses connues de longue date, plus les trucs généralistes genre coolmini (très détachés du jeu), plus les cas particuliers genre TheWaaagh où on a des cageots de conversion mais peu de peinture aboutie.

C'est en allant ça et là en tournoi et en convention qu'on mesure l'écart : les gens qui prennent en photo leurs figurines et les montrent de manière un peu "large" (e.g. pas seulement sur le forum du club) ne sont que la partie émergée de l'iceberg.

Exemple typique : au Semper, il y avait des trucs spectaculaires, ou du moins très corrects et imposants, mais qu'on ne voit qu'à ce genre d'occasion. Et au ToZ, il y avait des choses bonnes, mais pas forcément connues, ou alors de réputation dans le cercle des tournois parisiens par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour du ToZ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour du ToZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Evènements-
Sauter vers: