L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La sagesse des Brainboyz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: La sagesse des Brainboyz   Mer 11 Mai - 6:20

Un peu de lecture :

http://www.rifters.com/real/articles/Science_Single-SpeciesEcosystem.pdf

Ce passage, au terme du catalogue des folles aptitudes du sujet, ne manquera pas d'éveiller l'attention du public ici-bas :

Citation :
[...] and showing that it is possible to encode the entire biological component of a simple ecosystem within a single genome.

Et paf. On ajoute l'encodage des routines comportementales innées (ce qui risque certes de bien alourdir le bazar, vu qu'il y a quand même les compétences des oddboyz à caser), et en voiture simone.

--

Nos lecteurs capables de faire le grand écart entre un sens critique acerbe et l'attrait pour la littérature "blaque librairie" auront relevé que la plupart des procédés d'Exterminatus ne font guère que gratter superficiellement la lithosphère. "Not 'nuff gun", diraient Too-Looz & Low-Tek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Jeu 12 Mai - 11:02

Posté hier à 5h20

Ou tu picoles, ou t'as des insomnies, ou tu bosses de nuit.

Ptet les trois.

Si c'est pas ça tes produits m'intéressent.

M'enfin ce genre de post est assez rare pour qu'il ne sombre pas immédiatement dans les oubliettes...

Techniquement bah ça m'en touche une sans faire bouger l'autre... Le genre de publication où on (re)découvre que les bestioles primaires qui bouffent du souffre dans les tréfonds des grottes sont là et bossent mieux que les chinois dans les catacombes de Paname...

Sur le fond meuh c'est quand même touffu et en Anglais, même quand on connaît le sujet et le vocabulaire, alors on peut p'tet faire une petite trad grossière du bouzin pour qu'on soit pas deux glands à faire les Cheltons...

Zont trouvé des bestioles dans le fin fond d'un trou. Là où la main de l'homme n'a jamais mis les pieds.
Même que les cyanobactéries et machins qui vivent dans les volcans des failles sous marines c'est des orchidées.
Raccourci et grand écart : comme elles sont les seules à bouffer ce qu'il y a là, bein ô mystère elles ont le monopole.
Là où c'est original, c'est qu'on retrouve ptet la souche de base de pas mal de bidules annexes.

Si on s'excite un peu on se dit que le chaînon manquant est là, et qu'on aura beau vaporiser l'athmosphère à coup de bombe H, Fukushima et effet de serre, bein y'aura toujours de la vie quelque part, soleil vert ou masque à gaz, on ne fait que passer...

Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Jeu 12 Mai - 16:51

Qu'il y ait du monde dans la lithosphère, ce n'est pas le scoop, mais pas la peine de faire le cynique pour autant : on ignore à peu près tout sur ne serait-ce que l'ampleur de la biomasse concernée et il y a probablement bien des gags à découvrir...

L'intitulé (et le rapport avec l'orkitude) est explicite : c'est juste l'idée que l'on ait potentiellement de quoi démarrer un bout d'écosystème à partir d'un minuscule conditionnement. Le prétexte dans 40K au fait que les zorks grouillent si volontiers spore-squigs-snots-grots-boyz, hop raccourci commode pour GW, pas besoin de détailler, style "nous sommes là parce que nous sommes là".
Histoire, pour une fois que je croise quelque chose qui soit vaguement transférable, de parler de "flouffe" autrement qu'en brassant dans les vieilles publications sur lesquelles GW vit tel le rentier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Jeu 12 Mai - 23:27

Mouha point de cynisme, juste le fait que l'on s'étonne que la vie existe là où la chlorophylle n'est pas... Quand on trouvera des crustacés sur (sous) Mars, ça sera l'évènement... Koaaa de la vie dans de l'eau ???

Monsieur Galileo, abjurez vos croyances impies, même si ça tourne!

Grah la spore c'est la vie.
La poule vient bien de l'œuf c'est sûr.

Mais vrai que le lien est troublant pour tout ork qui s'ignore. Et le dessin rigolo brilsmurf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 2:03

Citation :
Mouha point de cynisme, juste le fait que l'on s'étonne que la vie existe là où la chlorophylle n'est pas

Dis-moi où diable tu as vu cela, que ce soit dans l'article ou dans mon blabla ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 8:27

Bein dans le titre pardi ! Et pis le résumé, et tout le reste ! Ça transpire tel le gras du saucisson pendant le barbeuk.

Chimiotrophe ≠ phototrophe stou. Et pis la spore, au fond on ne la comprend que mal... Instinctivement j'entends. Dans le principe yabon, mais ça nous étonne toujours un peu.

Mais à trop faire de sous entendus, on en devient obscur...

Sinon ça va Sheldon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 12:07

Il va falloir apprendre à lire, camarade, et pas à superposer tes propres impressions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 12:09

Si je puis me fairepermettre, voici comment je comprends le premier post de ce sujet :

Il est intéressant de noter qu'un point de fluff balancé par GW concernant la biologie ork se trouve en quelque sorte cautionné par des découvertes scientifiques plus tardives, càd :
Le document explique qu'il n'est pas complètement déconnant que les orks puissent avoir l'ensemble de leurs caractéristiques physiologiques, comportementales et technologiques directement inscrites dans leur patrimoine génétique ; d'où le titre du sujet.
+ une remarque amusée sur la méthode soi-disant ultime de l'Imperium pour nettoyer une planète.


Personnellement, je n'ai vu nulle part de surprise à l’égard du type trophique, que ce soit dans l'article ou de la part de Grobrank. Dans l'article il en est question de façon neutre, dans une énumération des caractéristiques de la bestiole. Le point relevé par Grobrank en raison de son lien avec le zhobby termine la conclusion de l'article, mettant en avant AMHA cet aspect plus que le côté indépendance vis à vis de la photosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 12:32

J'ai lu le truc, et pris un aspro. C'est vraiment pas du Christian Jacques...

La vraie question que je me pose : mais comment peut-on dénicher ce type d'article ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 13:12

Roethlisbörgör a écrit:

La vraie question que je me pose : mais comment peut-on dénicher ce type d'article ?

Urk urk

Et quand on regarde l'heure du post on s'émeût également... D'où ma première réaction.

Sinon voui vrai je m'emballe souvent au moindre sous-entendu, et vois le mal partout. Je suis un cancre, soupçonneux qui plus est. La communauté scientifique est ouverte et prête à remettre en question ses fondements mêmes. Je bats ma coulpe.

La preuve
Citation :
Such microorganisms are of particular interest
because they permit insight into a mode of life
independent of the photosphere.

Et pis le nord est en haut de la carte : les australiens sont des abrutis ils marchent à l'envers.

Je sais je suis un con préhensible. Mais peut être même pas un curable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 13:43

Wakoun a bien parlé et me tire des larmes de joie : c'est exactement le propos.

Bidon : quand on fait une rédaction pour la maîtresse, qu'on pond un blabla pour la presse, qu'on publie un zinzin avec "abstract", on amène forcément le sujet en allant du général au particulier, voyez bien... Quant à l'heure, c'est pour le moins accessoire, je ne vais pas contrôler ton cycle circadien.

Roeth : c'est le genre de chose que je lis comme distraction, d'autant qu'on a tant de choses à portée de main en notre époque magique ! Réciproquement, de ma fenêtre je trouve compréhensible, mais juste d'un point de vue d'observateur extérieur ("ça existe et ça s'explique"), qu'on puisse regarder les sports télévisés.

<C'est pas pour me foutre de la gueule du monde, vu qu'on fait du bonhomme (déjà ça catégorise), mais pour dire que zut, quoi, ce n'est pas mutuellement exclusif et que c'est censément la S-F, dont le S, qui sert de terreau commun>

--

Bon-bon, je crois saisir le message et il est cohérent : on en restera à la perpétuelle redécouverte du zobby, pas de déviance, on reste dans le format.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 14:17

Pour moi, ce type de sujet est dans le zhobby au sens large, ça gravite forcément autour. Malgré tout, je comprends farpaitement qu'un contenu de ce genre en défrise certains, voire beaucoup.

J'aime quand la science me dit : "P'tit con, tes mickeys bariolés là, y'a pas que des coueneries dans leur pseudo-justification."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Manik
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Sur mon atelier
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 14:26

Ca à l'air intéressant comme truc. J'avoue ne pas être en conditions favorables pour lire un tel pavé.
Moi qui ai grandit en me gavant d'émission sur nos z'amis les plantes ça devrait me botter.

Maintenant p'tèt qu'en croisant ces trucmuches avec des gorilles et en leur apprenant le concept de la waaagh on arriverait à en faire des orks potables ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unjourunpingouin.blogspot.fr/
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Ven 13 Mai - 15:38

Vouivoui laissons nos cycles tranquilles c'est aussi bien^^
De même l'ego des chercheurs n'est pas le sujet...

Dont feed the troll comme on dit Razz

C'est marrant ce midi en allant manger j'ai vu un kiwi écrabouillé au bord de la route. Paf du coup j'ai repensé à toutes ces p'tites graines qui allaient être répandues à travers champ, réseau pluvial et cul de piaf... Pis j'ai repensé aux bestioles qui nous intéressent ici. Pis au champisnots...

C'est quand même troublant ces "coincidences" récurrentes qui font que des découvertes réelles corroborent souvent les hypothèses les plus farfelues des écrivains de SF et autres imaginatifs.
Encore une fois on se demande si la poule vient bien de l'oeuf... Ou si Jules Vernes n'était pas prescient...

Citation :
Maintenant p'tèt qu'en croisant ces trucmuches avec des gorilles et en leur apprenant le concept de la waaagh on arriverait à en faire des orks potables ?

Qui sait ? Le problème qui se pose là c'est que nos bestioles à vibrilles font leur ATP à partir de bêtes cailloux... Aucun attraît pour le brikolage... Et adaptation sommaire au bout du compte... Faut voir n'empêche, ça se dresse bien un chat...
Et nos brainboyz à nous, ils ont bien commencé par quelque chose nan?

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Cantonain
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Dim 15 Mai - 1:39

Pas de grande nouveauté pour moi, si ce n'est ces schémas d'ADN bactérien qui prennent des airs de plus en plus compliqués depuis mes années de fac de biolo.

Beaucoup de choses dans les univers fictifs s'appuient sur des bases dites scientifiques pour légitimer l'histoire et le fond. Tout n'est que systèmes de relations de cause à effet, d'hypothèses posées et de preuves. La science n'est qu'un ensemble de paris pour définir des modèles pouvant servir à la compréhension de notre univers. Une idée qui semble inattaquable peut se retrouver subitement rejetée par l'expérience ou l'observation. Même Einstein est remis en cause à l'heure où les hypothèses les plus farfelues peuvent trouver du répondant.

J'ai bien compris l'intervention de Grobrank (merci, au passage) comme l'a interprété Wakoun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeliste40k.fr/index.php?q=gals&idx=63
le Mediko
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 56
Localisation : Entre Valence et Grenoble
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Dim 15 Mai - 3:30

Voui voui voui...
J'adore ce genre de post délirant.
Je peux jouer le rôle du C..?

Quand on prend le temps de lire l'histoire de cette charmante Candidatus Desulforudis audaxviator (surtout la petite à gauche avec ses longs cils vibratiles), on se dit que la spore orkoïde a de l'avenir, et si on a un peu de kilométrage au compteur on sait les rapports complexes et passionnants que science fiction et sciences "dures" entretiennent depuis longtemps.
Après il y a une autre question beaucoup plus triviale qui se pose : pourquoi que les orks, très élaborés, fort différenciés et par ailleurs fort velus dans leurs relations sociales, ont-t-ils adopté (ou conservé) cette remarquable forme de reproduction?
Sans vouloir basculer de la biologie dans la psychologie de bas étage, j'ai peur que la réponse soit plus triviale... S'il y a un truc frappant dans l'ensemble des univers de GW, c'est bien l'absence quasi totale de reproduction sexuée avec tous les problèmes affreux de relations entre les sexes que cela implique, surtout quand il s'agit de vendre à un public de jeunes tout en se protégeant des critiques et des objections morales toujours dangereuses...
Pour décaler la chanson de mes vieux potes carabins...
vive les spores mes frères, elles se débrouillent sans paire de c...
A+
Le Médiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atorgael.com/le-mediko/
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Dim 15 Mai - 4:17

Hop, de retour du cloub où l'on alterne "petit nenfant, voilà comment tu peux faire un dégradé en 12 secondes quand le monsieur prof de dessin te fait faire un fond de ciel à la gouache" et "comment affronter les DA fanatiques avec 30 grots comme opés et 30 frimeurs comme forces vives".

Herr Doktor Toubib, vous voyez tout pile juste : la sporulation de la grande famille orkoïde est apparue dans le sillage de la politique "Kirbo-Prenticienne"du milieu année 90, qui consistait à courtiser la clientèle des moins de 14 ans (jusqu'à ce que la concurrence des chinpokomons et assimilés convainquent les pontes qu'il fallait décidément rester dans la niche du trotro darque, d'où le revirement à 180° entre 97 et 98, voir note en pied de message).

Ca impliquait d'évacuer toute allusion même lointaine à du sesque (la drogue ça passait, pour peu qu'elle soit de combat en tout bien tout honneur), d'autant que c'était aussi l'ère de la croisade pour le marché américain - d'où, au passage, l'adoption du "métal blanc" vers cette époque pour être conforme aux législations sur le plomb pour les consommateurs pré-adolescents.

Et c'est ainsi que les zorks sont nés dans les choux (hiboux genoux), en devenant des lichens. Ce qui n'est pas déconnant ceci dit, ça ouvre des perspectives.

--

En effet, la kolossale frustration, quand on est dans le 40K, c'est la raison même de son succès : c'est un syncrétisme de tous les lieux communs de la SF. On y trouve à boire et à manger, RT étant essentiellement du 2000AD s'il fallait isoler la plus grosse source, mais mis sous une forme "dumbed-down", accessible à tous sans autre bagage que les films et séries les plus connus.

D'ailleurs, par un retour qui témoigne du poids de GW en UK, les univers 2000AD se sont "quarante-millifiés" depuis une décennie. Si vous avez trois sous à claquer, prenez simplement ces exemples archétypiques :

http://www.amazon.co.uk/Durham-Red-Scarlet-Cantos-2000/dp/1904265863/ref=pd_sim_b_1

http://www.amazon.co.uk/ABC-Warriors-Volgan-War-Vol-2/dp/1906735239/ref=pd_sim_b_3

Ben oui, vous reconnaîtrez au passage des noms connus de la Black Library.

Concernant la SF en général, je crois qu'elle s'est contractée, en termes de popularité et de ventes, comparée à la "fantasy" (genre qui me brouille l'écoute Big Time). Cela, si l'on excepte la "military SF" qui fait les choux gras des éditeurs américains, et à laquelle on peut rattacher la BL.

Mais ce qui persiste de la SF "dure" creuse l'écart avec le reste : de plus en plus on a des mecs qui tabassent et te mêlent références solides et spéculation à longue vue. On peut avoir du littéraire de formation comme KS Robinson qui te sort plus long que "lord of the rings" en spéculation sur la terraformation martienne d'après les projets à perpète de la NASA, avec les conséquences socio-politiques de l'entreprise. On peut avoir de l'informaticien genre Vinge qui t'aligne les Hugo en extrapolant sur les supports de donnée et la bande passante, au point que son concept de "singularité" est devenue une tarte à la crème du genre. Je ne me lance pas dans un message myriamétrique sur la littérature de SF, mais en ce moment, pour me changer de la correction de trads de fantasy "de consommation courante", il est d'autant plus appréciable d'avoir découvert un Peter Watts - qui en outre a mis en téléchargement gratos ses bouquins, et te remercie direct par mail si tu donnes trois sous pour marquer le coup.

--

Note :

White Dwarf n° je-ne-sais-plus, celui qui en 97 contenait je crois des règles pour se personnaliser un maître de chapitre : l'auteur disait verbatim "in short, they (the space marines) are the ultimate good guys !"
Charte graphique : couleurs vives bien saturées, on appâte style marc dutroux (cailloux joujoux).

40K3, fin 98 : les SM sont des fanatiques taciturnes genre tueurs lâchés plus souvent sur les populations civiles que sur les xénos, parce que bon il faut protéger l'humanité d'elle-même style retour à Rogue Trader.
Charte graphique : noir et blanc. Surtout noir. Et blanc plutôt gris. Enfin gris foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Dim 15 Mai - 21:37

Ach, merci pour ces références : je suis en train de monter ma collec' de SF. J'ai tout Herbert et zybrides, Clarck, Simmons, ...

Euh, il y a des histoires de fesses dans les fantômes de Gaunt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Dim 15 Mai - 21:51

C'est bien plus récent (comme d'ailleurs les allusions dans Xenology), c'est pour un public qui lit du pavé donc pas super jeune, et c'est Abnett, il a la liberté que confèrent les chiffres de ventes...
On parle ici des orks, qui eux, avaient été 'révisionnismés' (dans gorka d'ailleurs) durant le segment "racolons les gniards et les parents qui tiennent les cordons". Avant que ça ne reparte vers le trotrodarque post-V2.

Toujours des histoires de segments du marché.

--

AC Clarke était un des vieux harde-seufeux ; herbert, comme robinson, c'est pour le côté politique. Tiens, son précurseur Cordwainer Smith (à qui Herbert a tout pompé, de l'épice aux planoformes) doit toujours être assez facile à trouver en France.

Asimov est l'autre classique "science avant fiction" avec Clarke, et il partage le même défaut que son contemporain Herbert, i.e. après les années 50 c'est devenu payé au kilomètre façon Stephen King quand il ne fait pas de la nouvelle. Et comme leur collègue Heinlein, ça a super mal vieilli, c'est du "classique" au sens "Madame Bovary est un classique".

Ce qui a bien mieux encaissé les ans, c'est la SF de Haldeman : The Forever War date de 74 et c'est sans baratin de remplissage. Pareil pour les nouvelles comme celles qui constituent "all my sins remembered", l'origine manifeste des assassins callidus de GW. Sauf que GW s'adresse à la base, et que Haldeman ne s'arrête pas aux aspects physiques mais aux conséquences psychologiques de la polymorphine du cru.

Tiens, puisque les GK ont vu ressortir le putain de singe jokaero et qu'on est dans le thème SF "dure" : autre classique pompé par GW mais en s'arrêtant au premier virage, The Mote in God's Eye de Larry Niven (par contre, comme pour Dune et la Fondation, s'arrêter à ses gros succès, après ça se dilue et ça se barre en couilles).

Et pendant que j'y suis, Deathworld, encore que seul le premier de la trilogie vaille le coup. Pareil, GW en a tiré ses mondes de la mort pleins de sales bêtes, mais en s'arrêtant dès que la pente fait plus de 10°. Vous connaissez l'auteur, ne serait-ce qu'à travers l'adaptation d'une de ses histoires : Soylent Green (soleil vert).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric Cantonain
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 1:06

J'aime bien Jack Vance, pour le côté "sociologie dans les étoiles". Un auteur toujours surprenant et à la lecture agréable.
Juste mes deux sous.

(D'accord avec Grobrank sur Asimov. J'ai personnellement trouvé ça chiant à lire, Fondation et toutim.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeliste40k.fr/index.php?q=gals&idx=63
le Mediko
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 56
Localisation : Entre Valence et Grenoble
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 1:15

Ah... Cordwainer Smith... "Les Seigneurs de l'Instrumentalité"... Un vieux vieux et bon souvenir. Je l'ai gardé celui-ci.

L'évolution des poids respectif de la SF et de la Fantasy, m'ont pas mal fait réfléchir moi aussi. Il semble effectivement que la première a souvent gagné en qualité ce que l'autre perdait à devenir à ce point populaire et commerciale.
Je me demande aussi s'il n'y a pas un effet presque millénariste dans tout cela. Aussi noire ou désespérée soit-elle, la SF explore quand même par définition de la modernité au contraire de la Fantasy dont les avatars commerciaux actuels recyclent essentiellement du conservatisme parfois très très douteux dans ses implications. Pas sûr que le public du genre soit très motivé par la modernité.

Enfin c'est peut-être moi, mais j'ai quasiment cessé de suivre l'actualité de la la fantasy (Là je te suis complètement : trouvez-moi par pitié un auteur qui FINISSE une histoire) alors que je retrouve des textes de SF qui présentent un intérêt (à mes yeux, je ne prétends pas être critique littéraire) quoique pas nécessairement dans la "hard science".
Il y a des trucs intéressants dans J Varley (la série des huit mondes qui a eu des tas de Nébula), le dernier texte qui m'ait vraiment tiré l'oeil cet année c'est "la horde du contrevent de Damasio. Du coup P Watts, je ne connaissais pas, je vais aller voir!

Au chapitre des classiques, qui se relisent vraiment très bien, il y a encore des tas de gens. P K Dick reste un monument à mes yeux, F Pohl (plus inégal a fait des trucs superbes), Norman Spinrad aussi, je suis toujours fan de "L'enfant de la fortune" entre autres.
De même, je n'ai jamais compris que certains cycles de C J Cherryh (Faded Suns/soleils morts) ou Downbelow (forteresse des étoiles je crois) ne soient jamais ressortis alors que ses textes les moins bons sont restés disponibles.
A+
Le Médiko

PS : après le message d'Alaric, je crois qu'Asimov vaut surtout pour ses nouvelles, quant à Vance, je suis d'accord avec toi, c'est un cas à part aussi bien dans la SF que dans la fantasy. J'adore sa manière de jouer avec les références, les cultures et les styles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atorgael.com/le-mediko/
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 46
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 3:12

La fantasy doit, en effet, composer avec des exigences qui sont autant de boulets si l'on veut en tirer quelque chose.

- c'est du conte de fées pour adultes, donc ça joue sur des fantasmes et des archétypes qui plombent d'office la créativité réelle : il faut des héros qui triomphent, des épées et armures, si possible des méchants bien identifiés ou des traîtres qui serviront de ficelles narratives... Commercialement, c'est vraiment le créneau de la lecture "pas prise de tête", donc qui s'enferme elle-même.

- bien que la fiction ne mette censément pas de limite à l'imagination, l'heroic-fantasy a des paramètres très étroits quand on gratte un minimum sous la surface. Les personnages sont forcément humains (ou à tout casser zoneilles-like, gnomes-like...), si on tape dans le vampires d'un type ou un autre ce sera tout aussi simpliste : style Anne Rice ou Stephenie Meyer pour les héros (qui sont tout connement des humains mais avec des pouvoirs trotro 'awsum'), ou carrément des streums sans âme si ce sont les méchants comme chez Stoker. Wah, vous vous rendez compte, quand on les rend un petit peu ambigus comme dans Nosferatu avec Kinski ou dans le Dracula de Coppola, c'est trop la révolution, dites-donc. Comme jadis quand des pauvres fanboyz se mettaient à vouloir refaire un énième clone d'AD&D en remettant les mêmes vieilles lunes, mais en se démarquant avec une audace 'achtement novatrice : "ah mais dans notre univers, les nains et les elfes ne sont pas forcément ennemis". Génial.

- comme c'est de la lecture facile, et dont le squelette est pauvre, il faut faire du remplissage, mettre du ballast. L'univers est un bled féodal merdique où il n'y a rien à faire ? On va meubler avec des intrigues entre noblaillons, de la politique de primates avec de la cotte de maille. Il faut un monde qui soit familier mais qui change quand même un peu pour dire ? On est ficelé, il n'y a plus qu'à jouer sur les toponymes : forêt enchantée de Totoro de Sombrebois, volcan de Cramegueule, montagnes maudites de Mornecaillasse. Et après, comme tout le monde fait pareil, on doit pousser le bouchon avec un lexique de 400+ mots et noms "typiques" (je n'invente pas le chiffre, c'est ce qu'on rencontre facilement dans un cycle de fantasy). On farcit de persos comme dans le bottin, genre Silmarillion, ou on réinvente la roue en appelant un humain un hu'nin et un zoneille un k'ryn'in et un hybride des deux un salm'ethek, au pif.

Ca me fait penser à l'époque où on faisait de la démo de jeux histo ou SF en convention de JdR : surtout avec les jeunes, la leçon était "pour que ça marche, il faut qu'il y ait des dragons".

Vous noterez que les romans de 40K sont de la fantasy, pas de la SF : on dit SM au lieu de chevalier, bolter au lieu d'épée et battlebarge au lieu de destrier, grosso-modo. La preuve : une des contraintes qui pèsent sur les traducteurs, c'est la tendance constante des auteurs à gonfler leur "word count" en alignant les adjectifs comme des perles. Ben oui, les mecs sont tenus de faire du volume...



Moralité :

- la SF peut être complexe : plein de facteurs qui interagissent parce que le monde est fait de causalités pas forcément flagrantes, et qu'on n'a pas fini de rencontrer des défis intellectuels.

- la fantasy, elle, ne peut guère qu'être compliquée : plein de détails de remplissage plaqués par-dessus une trame toute conne, voire carrément insultante si on n'est pas "bon public". Exemple-type : le Seigneur des Anneaux, blindé de détails dont on n'a rien à foutre, avec son manichéisme et son arbitraire teintés de "bon vieux temps" conservateur. Le même genre de grosse ficelle qu'utilise la pub ("recette à l'ancienne"), le front national et les adeptes de 40K2 ("c'était meuh âvant").

<pardon aux marchands de chips et aux électeurs du FN de les comparer aux adeptes de 40K2, c'est juste pour illustrer le propos>


--

Sinon, il y a eu un projet de compiler tout Jack Vance en une collec unique, mais ça n'a pas atteint nos rivages. Le mec a embrassé 40 ans de fantasy rigolote à la Cugel aussi bien que du space-op (j'ai relu les Princes-Démons l'an dernier, rien que la planète des empoisonneurs est un passage forre), et à lui aussi GW a taxé des idées. Ainsi, "the dragon masters", avec les armées de streums d'élevage : les juggernauts pour faire le centre de la ligne, les petits et agiles termagants pour prendre de flanc, vous voyez le genre...

Tiens, parlant de Spinrad justement (j'ai "the iron dream" en trois éditions tellement c'est fort dans le genre camouflet pour la fantasy ; et dans le genre sus aux créationnistes, il y a "les avaleurs de vide" ; mais ses plus gros romans sont plutôt chiants je trouve, comme King qui est un bon nouvelliste mais un romancier "vin de table"), j'avions récemment lu de lui un article où justement il expliquait que de nos jours la fantasy fait le pognon, et que la SF continue à tirer le niveau vers le haut, en prenant Watts comme exemple.

<renifle> Ayé, http://www.asimovs.com/_issue_0704/onbooks.shtml


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 15:45

Gneuh ça cause style et références study

Gnaim bien ce thread il part de partout mais il reste frais et bienodorant.

La fantasy est à la SF ce que Ivanhoé est à Roland... Ou encore ce que Chrétien de Troye est à Myrddin... Enfin pour ce que j'en pense hien, ça vaut ce que ça vaut...
C'est kioule mais moins couillu. Ceci dit il y a du bon dans les deux, mais il faut rester lucide. Il y a du moisi aussi^^

De suite on voit quel monde est le plus dense, vrai... Par contre pas d'accord pour dire que la fantasy est quasi toujours manichéenne, et la SF plus ancienne et aboutie.
D'un côté on a des Zelazny, Silverberg, Matheson, Poe, Verne, Platon, Lovecraft, et de l'autre on a des Tolkien, Howard, Jordan, Mc Caffrey, Virgile, Moorcock, Maupassant, Stocker...
Vouais y' des noms qui font un peu cherchez l'intrus, ou qui sont difficiles à caser, mais si on gratouille un peu c'est pas si dur nan?

La frontière est ténue entre les styles quelquefois. Fantastique/SF/Fantasy/Epopée/pokémon, La case où on le range dépend un peu du décor hein. Le chevallier au Bolter c'est vrai Smile
Que le grobile ait dans les mains la flèche de Dorn, Pikachu, un pégase, un ver des sables ou Escalibor on s'en tape, c'est lui qui a la plus grosse. Na.

Nan moi ce qui m'intrigue là dedans, -pirouette cacahuète on en revient au titre du thread- c'est bien que quel que soit l'époque, le style, le titre, l'origine culturelle ou géographique, on retrouve les mêmes éléments sous-jacents.
Atavisme ? Inconscient collectif ? Noosphère ? Vue de l'esprit ? Origine commune ? Obiwan Kenobi ?
...on a des tombes vikings au canada, pis les dolmens ont les mêmes tortillons que les peindouilles d'ici et d'ailleurs, pis ils ont des triscèles au Japon... J'irai pas jusqu'à causer des spationautes olmèques, mais quand même hein...
Que les mythes fassent tache d'huile d'Irlande jusqu'en Chine, aller-retour avec détour, passe encore. Mais moi ça me titille quand même certains trucs...

Pour illustrer l'idée, parce que oui ça paraît fumeux : au début du siècle (XIXeme, même pas dernier, vieux que nous sommes) on a "découvert" la turbine. Bein la même découverte a été mise au point dans plusieurs endroits différents, sans que les gusses aient communiqué en détail entre eux (surtout pas, faut la garder pour soi la trouvaille!) à quelques jours d'intervalle, à peine. Pareil pour la particule PSI, pareil pour le calcul intégral, Neptune, la relativité, Boyle-Mariotte, les exemples sont hyper nombreux. Bien trop pour que l'on croie objectivement à un pur hasard.

Fin bon... drunken
N'empêche c'est cool, il y a deux trois auteurs que je ne connaissais pas, je vais vite essayer de les chopper, j'en suis à rerelire des vieux trucs là^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
urhtred
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 24
Localisation : béthune (62)
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 16:02

Je pense que le phénomène s'explique surtout parce que les lois de la physique changent pas avec le temps, mais nous on a de plus en plus de moyens de les observer.
Donc si un phénomène peut être observé avec la technologie (qui est finalement pas si différente d'un endroit à un autre du globe là ou les chercheurs cherchent), alors pour peu qu'on mette assez de gens assez intelligents dessus, on en déduira à peu près la même chose.
Pour l'histoire des "quelques jours de différence", je connais las cette histoire, mais entre l'espionnage industriel réussi (donc qu'on ne repère pas, donc que l'histoire oublie), les légendes urbaines, un peu d'intox pour faire de belles histoires, et les sources d'info qui se délitent avec le temps (donc on peut moins vérifier... ), et le fait que les coïncidences ça arrive (oui, certains gagnent au lotto ! ) ça ne m'étonne pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidon one kenobi
Boit'kitu
Boit'kitu
avatar

Nombre de messages : 537
Age : 40
Localisation : Rhone alpes
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   Lun 16 Mai - 18:10

Nah nah nha...

C'est vrai si l'on prend un seul de mes exemples précis dans des circonstances données, limitées et prédéfinies (une classe qui planche sur un même problème, ou -même chose- si l'on regarde l'ensemble d'une communauté qui se tortille le synapse sur la même énigme quand on a besoin de faire un truc précis à partir du même matos).

Mais, d'une ça n'est que de l'exemple pour illustrer (tiens ça m'apprendra à donner des exemples^^), et de deux là où Descartes cause cellulose, nervure, branchage, pollinisation, capillarité, l'exemple n'est bon que si l'on fait fait une pause pour lever la tête et regarder l'ensemble.
Et là.. Punaise un cerisier en fleurs. Et des chtites nabeilles. La chute des pétales sur un poulet rôti. Le doigt et la lune toussa...
Alors oui Descartes il est bien utile pour aller sur la Lune, puisqu'on en parle. Mais s'il s'agit d'englober un truc bein Descartes il patouille dans la choucroute...

Donc mon exemple c'est de la daube. Comme tous les exemples d'ailleurs. Ca m'apprendra à écouter la maîtresse.
Sur ce je me barre : j'ai des pucerons à écrabouiller et une binouse à siffler. C'est pareil, mais en mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sagesse des Brainboyz   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sagesse des Brainboyz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La sagesse des Brainboyz
» [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité
» La sagesse.....
» OU EST LA SAGESSE CHEZ NOS SAGES ?UN MEMBRE DU CEP DEMISSIONNE !
» Grandeur et sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Divers :: Divers-
Sauter vers: