L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le grobill, qui est-ce?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sacha
Squig
Squig


Nombre de messages : 11
Age : 37
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: le grobill, qui est-ce?   Sam 18 Juin - 17:31

Éclairez ma lanterne. Qu'appelez-vous un Grobill ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gretch
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 21
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Sam 18 Juin - 20:22

Un Méchant qui joue des choses Méchantes .
Quelqu'un qui exploite les règles .
Un truc entre tricheur et connard .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manik
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Sur mon atelier
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Sam 18 Juin - 20:41

Un gros bill c'est un vil optimisateur, le mec qui joue uniquement pour te rouler sur la gueule, qui détournera le moindre point de règle à son avantage... et qui se fera un plaisir de chipoter sur les tienne de règles.
Le gros lourd, pénible contre/avec qui on joue une ou deux fois avant d'être profondément lassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unjourunpingouin.blogspot.fr/
Alaric Cantonain
Dreadnought
Dreadnought
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Sam 18 Juin - 21:43

La définition du Grobill de Manik est très bonne. On pourrait rajouter que pour le Grobill, le jeu n'est qu'un moyen de satisfaire son ego démesuré, en rapport à son extrême complexe freudien (en bref, il a une petite bite).

Pour lui, le jeu n'en est pas un, il s'agit d'une histoire de vie ou de mort, ou d'honneur dans le meilleur des cas (on tape dans le narcissisme parfois, surtout quand le personnage recherche à faire absolument des points T3).

Le Grobill n'est que très rarement un vrai zhobbyiste, il préfèrera faire peindre son armée par un professionnel, afin de gratter des points dans les tournois qui donnent à la peinture d'armée une valeur quelconque. Bien entendu, il ne le dira jamais, à moins d'être démasqué par un connaisseur, tout en marmonnant mille excuses plus insipides les unes que les autres.

Mais le Grobill est souvent un adjectif que l'on attribue à quelqu'un qui joue dur, c'est à dire avec une liste à haut potentiel de victoire, parfois même sans le savoir.

Chaque joueur détient en lui une parcelle de grobillisme (ou en a détenu à un moment donné de sa vie figurinesque, souvent au début), mais la plupart des gens sympathiques essaient de la rendre muette afin de garder leurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeliste40k.fr/index.php?q=gals&idx=63
Sacha
Squig
Squig


Nombre de messages : 11
Age : 37
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Sam 18 Juin - 22:59

Alaric Cantonain a écrit:
La définition du Grobill de Manik est très bonne. On pourrait rajouter que pour le Grobill, le jeu n'est qu'un moyen de satisfaire son ego démesuré, en rapport à son extrême complexe freudien (en bref, il a une petite bite).

Il semble que l'esprit de la ruche t'ait pourvu d'une bonne compréhension des rouages de la psyché humanoïde, je me trompe ? C'est une qualité très peu répandu chez les z'orks - j'ai vu tes z'ybrides ... très bonne idée ! Au fond, il ne pouvait pas ne pas y en avoir. Je me demande même pourquoi Games Workshop ne produit pas d'hybrides de chaque race connue ! Après tout, c'est dans la logique de leur méthode d'invasion !

Merci pour m'avoir instruit sur ce sujet vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 3:22

The Gretch :

Citation :
Un Méchant qui joue des choses Méchantes .
Quelqu'un qui exploite les règles .
Un truc entre tricheur et connard .

C'est bien dit également.

Faut pas se voiler la face, c'est structurel : jeu à budget + recherche de victoire = choix + intéressement = optimisation.

C'est donc non seulement livré avec, mais c'est même le comportement par défaut.

Ajoutons que 1) le jeu n'est pas super intellectuel au final, 2) il contient du bol (c'est commercial : GW ne fera jamais-jamais-jamais de jeu grand public non-aléatoire), 3) les règles sont assez peu rigoureuses (+ souvent lues de traviôle) et 4) ça se joue sur une surface aux propriétés irrégulières.

Donc on arrive relativement vite à un premier "plateau", où le joueur semi-malin trouve l'armée la plus avantagée pour latter son petit frère.

C'est alors l'escalade. On recherche donc les avantages par optimisation, en choisissant le codex le plus facile & rentable, et ses meilleures unités, dans le ratio le plus adapté à ce qui se fait selon la mode du moment.

Second plateau, quand on est tous plus ou moins au même niveau d'optimisation. C'est alors qu'on arrive à la vraie "gros-bill"-erie (du surnom du premier joueur de D&D réputé tel en France, il y a plus de 30 ans) : l'optimisation ne suffit plus, donc il faut jouer sur d'autres facteurs :

- petits grattages l'air de rien
- dés non-équiprobables.
- mauvaise foi
- tricherie ouverte

Les tournois auxquels j'ai participé (ou que j'ai géré) depuis maintenant 17 ans sont plus nombreux que les parties jouées par nombre de joueurs, et en rencontrant ou "encadrant" des trouzaines de joueurs dans 4 éditions de 40K, plus quelques autres jeux.

Disons-le d'emblée : à 40K, on n'est pas trop mal loti dans l'ensemble, point de vue chieurs, truands et crève-la-faim. Je crois que c'est grâce au poids relativement élevé de la figurine en tant qu'objet dans le choix des zobbyistes (indice : c'est là où le bricolage et la peinture sont le plus négligés qu'on rencontre les pires situations...).

En outre, après des années de développement associatif et de promotion des notes de compo/peinture par les principaux tenanciers de manifs, on a en France un vaste choix qui permet de fuir les tournois merdiques au profit des autres. Et si les joueurs locaux sont chiants, on peut voter avec ses pieds et en trouver un peu plus loin, c'est très facile à 40K (essayez donc à Infinity ou même à Warmachine, tiens !)

Par contre, quand on tombe sur des bandits, c'est super lourdingue parce que si on ne s'y connaît pas trop, qu'on ne pense pas à mal et/ou que dans le feu de l'action on ne réagit pas aussi sec, on se fait escroquer dans les grandes largeurs.

Et le problème, c'est que souvent, pour des raisons de politique locale ou de simple facilité, les orgas tendent à se reposer sur la bonne volonté des gens. Donc parfois il y a des connards notoires qui ne sont pas refusés parce qu'ils sont de l'asso qui fournit le local, ou que les orgas ne se sentent pas de faire la police en plus de leurs autres tâches, d'autant que bon, on est en France, pays où si on pointe du doigt un fils de pute, on est le méchant de l'histoire... vous relèverez que c'est un trait culturel qui conduit par contrecoup à la délation anonyme croâcroâ.

Enfin bref, pour ne pas être emmerdé, il faut être réputé connaître la musique, ou du moins en montrer les signes. Genre si on est largué parce qu'on fait son premier tournoi et qu'on n'a jamais rencontré tel ou tel truc, si on demande "ce que ça fait", on s'annonce d'office comme pigeon.

Ceci dit, en tournoi, la réputation personnelle reste un facteur, même si on est dans le non-dit (publiquement du moins).

Dans l'ensemble, c'est encore en tournoi qu'on a le plus d'assurances de rigueur, parce qu'en petit comité, on cumule tous les problèmes :

- gurines pas peintes ("on est entre nous").

- pas de wysi (récemment j'ai vu un joueur qui avait une armée eldar achetée d'occase, et qui non seulement ne savait pas reconnaître les armes zoneilles sur les figurines, mais en plus voulait les jouer en count-as autre chose... vous voyez le bordel)

- connaissance des règles à la rock'n'roll ("ah non ça on fait pas")

- pas de liste d'armée écrite, ni même dressée à l'avance. Exemple au club de Compiègne : on convient d'une partie avec un jeune, via le forum. Il sait que j'ai généralement un tas de boyz, donc il colle à la va-vite des marounes à flamer. Or, le jour venu, je lui sort mon chariot nouvellement fini : paf, aussi sec il montre ses mecs à flamer pas peints et dit que "eux en fait c'est des fuseurs". La présence de témoins a sauvé ses minuscules couilles sur le coup. Et à côté, un ado mendiait des socles pour les jouer en count-as trucs-qui-poutrent-mais-pas-achetés... "tu devrais jouer aux jeux de figurines avec des figurines, c'est une expérience sans pareille".

- ignorance des FAQ et autres conventions (donc "droit coutumier local" genre "on a toujours fait comme ça, doh")

- anxiété du jeune qui veut se prouver sa valeur, ou du vieux qui tient à gagner pour compenser sa zizôle de 1,2". Parfois on croise des champions de quartier qui font pipi de terreur à l'idée de ne pas gagner, ou des gens kioules mais qui se métamorphosent en fils de putes à foutre au four à une table de jeu. Comme disait un tournoyeur de battle à propos de untel ou untel : "on est bien potes mais faut pas qu'on joue ensemble".

---

Bref, la gros-billerie, ça fait partie du paysage, donc on fait avec.

On choisit les joueurs, on choisit les manifs, on se positionne.

Ici, le noyau du forum est fait de gens qui vont aussi bien en tournoi à compo qu'en FWD ; et moizigue a comme créneau d'aller aussi bien en tournoi avec 30 frimeurs ou en conv apo molle, qu'à l'ETC face aux pires bandits qui ne parlent même pas français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tazdechartres
Grot
Grot


Nombre de messages : 53
Age : 45
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 14:02

Ce que vous décrivez, c'est simplement un groconnard.
Grobrank a bien synthétisées les choses (comme d'hab en fait)
Et quand on essaie de trier sur des systèmes moins connus, on devient des méchants pas fréquentables car on veut diviser la communauté.

JC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Squig
Squig


Nombre de messages : 11
Age : 37
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 16:28

Si ça peut vous rassurer d'un poil de cul de vieille, avec moi, vous n'auriez pas un gro-bill de plus à éviter. Tant que je me tape un bon gros délire jusqu'à l'éventuelle défaite, je suis on ne peut plus content. Il n'y a qu'à voir comme j'ai tendance à me désavantager lorsque je concocte des règles spéciales pour mes créations. Je vous invite d'ailleurs à lire mon intervention sur le post des grotz boum-boum, car j'aimerais beucoup en avoir des échos. Je sais que c'est très long à lire, mais je me suis efforcé d'être intéressant et drôle. A vous de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 19:14

Puisqu'on en est à continuer de saboter le fil à ta suite (oui, il eut été préférable que tu ouvres un autre sujet pour toutes les questions de "|\|o08z02z")

Tu fais ce que tu veux puisqu'il y a très peu de chances que tu fasses partie du pouitième de % de gens qui font des kilomètres pour la gurine ; donc il est a priori très improbable qu'on te croise un jour !

Je parle, comme d'accoutumée, au nom du "noyau" des itinérants d'ici qui se connaissent IRL via les tournois, les FWD et les Orkatitude Dayz.

A toi de démentir cela à l'occasion.

--

Par ailleurs, concernant les règles-maisons : c'est une perte de temps.

Ben oui, dans un environnement où tout le monde ne sait déjà pas correctement les règles publiées, qui ira en plus se cogner les règles pour des choses qu'on ne rencontrera jamais ? Réponse : généralement les snots oisifs sans expérience, dont l'apport sera appréciable pour l'ego mais qui ne peuvent pas être vraiment constructifs...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
da gorrilz
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 1484
Age : 30
Localisation : Chambéry (73)
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 20:04

Sujet divisé.


_________________
Ah bah ça tombe bien mon frère est gendarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Squig
Squig


Nombre de messages : 11
Age : 37
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 20:39

Grobrank a écrit:
Puisqu'on en est à continuer de saboter le fil à ta suite (oui, il eut été préférable que tu ouvres un autre sujet pour toutes les questions de "|\|o08z02z")

Tu fais ce que tu veux puisqu'il y a très peu de chances que tu fasses partie du pouitième de % de gens qui font des kilomètres pour la gurine ; donc il est a priori très improbable qu'on te croise un jour !

Je parle, comme d'accoutumée, au nom du "noyau" des itinérants d'ici qui se connaissent IRL via les tournois, les FWD et les Orkatitude Dayz.

A toi de démentir cela à l'occasion.

--

Par ailleurs, concernant les règles-maisons : c'est une perte de temps.

Ben oui, dans un environnement où tout le monde ne sait déjà pas correctement les règles publiées, qui ira en plus se cogner les règles pour des choses qu'on ne rencontrera jamais ? Réponse : généralement les snots oisifs sans expérience, dont l'apport sera appréciable pour l'ego mais qui ne peuvent pas être vraiment constructifs...


Désolé pour les posts mal placés. Je ne pensais pas que vos réponses allaient prendre une telle ampleur. Au sujet des règles maison, tu marques un point. Ton opinion à ce propos ne manque pas de pragmatisme. C'est sûr que ces règles-maison ne peuvent qu'alourdir les parties si l'on se résigne déjà à accepter un manque de connaissance général des règles officielles de la part de l'ensemble des joueurs. Mais quand je vois des créations originales telles que le Skorpionix d'Alaric, je trouve vraiment ridicule de se limiter aux profils de créatures existantes, qui ne sont pas forcément adaptées.

Par contre, tu présumes de prétentions que je n'ai pas. Je ne me catégorise pas, du point de vue des autres pas plus que du mien, dans un "noyau", comme tu dis, de hobbyistes super-actifs qui font des bornes (et nombre de tournois), mais je n'ai pas pour autant d'égo à gonfler et je n'ai besoin d'impressionner personne. Je m'amuse, c'est tout. (Si, si, on peut prendre beaucoup de plaisir en écrivant.) Alors cette manie qu'a l'être humain moyen de vouloir toujours se mettre en valeur justifie peut-être, à tes yeux, ta méfiance et le ton sarcastique que tu emploies. Mais je ne démentirai rien de l'idée que tu te fais de moi, parce que je ne suis pas d'avis qu'il faille se sentir coupable de s'être inscrit sur ce forum quand on est pas encore un hobbyiste confirmé.

Il est effectivement probable que je ne croiserai jamais de membre de ton "noyau", mais quelle importance ?
Mes chevilles sont très bien à leur taille initiale et elles ne vont pas se mettre à enfler de sitôt.

En tout cas, encore merci pour toutes ces descriptions du "Gro-bill". C'était amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzgruhk
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1978
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 20:44

Juste pour pondérer un peu par le rôliste que je suis

Grosbill pour qui fait un tant soit peu de JDR n'est plus nécessairement synonyme de triche (en tout cas c'est pas un relation automatique) mais plus d'optimisation : le résultat est le même mais la manière change.

Est grosbill celui qui, connaissant les règles mieux que les autres (et que les Mj) va optimiser son personnage pour le rendre (entre autres) surpuissant. En bref c'est de l'optimisation à outrance.

Et avant qu'on ne crache à la figure du grosbill, je voudrais juste faire amende honorable : les rôlistes le sont tous un peu, qui cherchant une combo jusqu'à présent non utilisé, qui cherchant juste à "briller" autour de la table. La limite réside seulement dans le degré d'outrance justement : en gros tant que les autres joueurs ne fuient pas la table. Et elle réside également dans la nécessite de se classer par rapport aux autres joueurs (bref d'être compétitif). En gros une table de joueurs de jeu de rôle qui jouent, ensemble à deathwatch, ce n('est pas du grosbillisme car les enjeux, le scenario, l'univers et le contexte font que globalement, tous sont égaux. Le grosbill émergera lorsqu'un des joueurs de la table pourra ecraser seul tous les autres avec son seul personnage. IMHO. qualifier un jeu de grosbill est par définition une absurdité.

Alors certes la limite est ténue entre chercher à briller et chercher la puissance à travers des moyens d'optimisation scandaleux... mais il faut replacer l'expression dans son contexte d'origine, bien qu'elle soit, n'en doutons pas péjorative.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 21:29

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gros_Bill
'tain, utilisez vos doigts avant de poser des questions.

Tout a été bien dit, décrit, approfondi.
Cela a à avoir avec le Pathos. Par conséquent, le grosbill doit soit consulter un psy, soit se prendre une balle dans la tête. (perso, je pencherai pour la 2e option)

Règles maison ?
Si c'est pour chez soi, pourquoi pas.
sinon, hé hé, déjà il faudrait maîtriser le jeu.
Par maîtriser j'entends connaître le GBN, FAQs, extensions (imperial armour, missions de bataille, apo...) et codesques quasiment par coeur.
Ensuite, jouer minimum genre 50 parties avec chacune des factions.
Travail de Titan que seuls quelques-uns sont capables.

Forcément, j'ai été beaucoup ado, je le suis aujourd'hui beaucoup moins grobill. Un chouïa de grobillerie ne tue pas le bon zhobbiste. Je me souviens d'un certain Bruno R...o au siège. Les parties qu'il jouait m'éclataient de rire parfois tellement c'était mesquin (cf le terme "enculage en cloze").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 22:02

On va rester dans le 40K, parce que si on part dans le JdR on en a pour la nuit à tourner en rond avec des opinions et des narrations personnelles, vous connaissez le trip...

Pour ce faire, vu que l'optimisation est une pratique standard et même nécessaire (car il faut savoir ce qui est bill afin de ne pas se tromper de cible et se positionner), on peut passer au volet "grattage & truanderie". Parce que quand on optimise, c'est pour gagner, et quand on tient à gagner, on rencontre vite les bornes de la légalité.

HG Wells l'écrivait déjà dans "Little Wars" : les gens peuvent être des "gentlemen", dans le feu de l'action on doit quand même faire gaffe à leurs grattages de distances cruciales...

Donc paf, exemples que vous compléterez selon vos observations, braves gens. Voilà ce qui me vient sur le coup : parfois, dans la même partie, on peut avoir affaire à la majorité du catalogue...


GRATTAGES

- ne pas définir très clairement le terrain et les buts dans une partie "kioule", histoire de pouvoir louvoyer vers la fin de partie.

- dire qu'on ne joue pas les règles d'allocation ("c'est prise de tête") quand on joue une armée riche en armes spés.

- bouger correctement les figurines de l'avant d'une formation, et les faire rattraper par celles de l'arrière.

- déclarer des tirs avec ligne de vue pas évidente en faisant comme si ça allait de soi.

- Mesurer à l'arrache, retirer le mètre, et bouger en gros ; c'est ainsi que pour la finale du premier "tournoi staff" que j'aie eu à gérer au siège, quasiment tout le monde avait un mouvement d'infanterie qui tendait vers les 8"... c'était essentiellement des gens issus du cursus "animation en magasin GW" (vendeurs / managers / télévendeurs).

- laisser dépasser des bouts de véhicules hors de la table ; classique quand on rase le bord de table pour rester le plus loin possible des fuseurs, mais si l'adversaire refuse qu'on dépasse, alors on ne peut plus pivoter et p4wN3d "fallait pas".



TRUANDERIES

- Jouer la montre : quand la situation est compromise, traîner des pieds et jouer lentement pour que la partie s'arrête avant la déroute complète.
Moyen : mettre 12 ans à décider de ses actions, aller aux toilettes ou à la buvette tant et plus, appeler l'arbitre, discuter/questionner...
Variante : traîner quand la situation semble compromise, en guettant l'heure de fin, et se précipiter vers un arbitre pour s'assurer que ce sera bien le dernier tour avant de se ruer pour finir ses actions.
Option : accuser l'autre de jouer la montre, s'il a un troupeau à gérer.

- mouvements en "strafing", genre faire du "pas chassé" avec des véhicules au lieu de les faire pivoter (mur de rhinos, contournement de forêt...).

- pivots "au frein à main" : en prenant d'un coin de la coque au lieu du milieu. Se méfier particulièrement des marcheurs sans socle genre defiler / soulgrinder (et abattre à vue les gens qui ne collent pas les pattes en position fixe).

- heurter ses figurines et les replacer en changeant leur position (ex. GTUK 2000, un gros con obèse laid et antipathique qui, voyant que je pose du whirlwind et malgré la présentation mutuelle des listes, heurte ses biovores du bide et les replace au bord de la table en les écartant sensiblement).

- mouvements simultanés d'escouades qui se coincent mutuellement (ne pas oublier qu'amis et ennemis sont comme du terrain infranchissable), ou revenir sur une unité qui a déjà bougé (genre je bouge un serpent, je largue des dragons, je retourne le serpent).

- dés foireux. Ca peut aller assez loin, j'ai déjà vu des mecs qui basaient leur liste d'armée sur l'assomption que leurs dés feraient beaucoup plus de 6 que la norme.
Réciproquement, au qualif ETC 2011, on a vu un parano qui refusa de jouer avec les dés que son adversaire lui proposait de partager pour éviter les soupçons... Et il arrive qu'on tombe sur un fétichiste qui ne veut pas prêter les siens.

- lancer les dés vite-vite sans dire à qui exactement ils correspondent et retirer aussi sec tout ce qui fait 1 ou 2. Variante tyranide : lancer les dés de "course" plus ou moins entre les essaims, et ensuite allouer l'air de rien les gros jets aux unités importantes et les petits aux trucs qu'on préfère garder en seconde vague.

- lancer irrégulièrement deux dés au lieu d'un pour les trucs jumelés et autres sauvegardes sous Chance (on lance deux dés, on garde le plus haut, c'est statistiquement identique à une relance mais plus rapide), mais y compris quand il faut faire un paquet de jets en même temps pour des figurines différenciées (capitaine allemand à l'ETC).

- faire les mouvements d'assaut et de remise en contact sans suivre l'obligation de maximiser le contact direct socle à socle ("woh c'est bon c'est pareil") : ça permet de laisser un couloir ouvert pour rameuter des renforts au besoin...

--

Il y en a des catalogues, on fera une compile à mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Gretch
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 21
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 22:32

Citation :
heurte ses biovores du bide et les replace au bord de la table en les écartant sensiblement).

Faut vraiment pas aimer ses figs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
da gorrilz
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 1484
Age : 30
Localisation : Chambéry (73)
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Dim 19 Juin - 22:34

Dans une rubrique "divers" du grobillisme :

- faire le naïf genre "je connais mal les règles". Ça permet de truander allègrement, et s'excuser avec un grand sourire quand on se faire gauler. A la première manif, on se laisser avoir, quand le bonhomme fait 10 tournois par an, c'est clairement louche. On a déjà vu des bolters ouragans tirer à F5 (en arme défensive, évidemment).

- une variante est le joueur V4 qui a du mal à se faire à la V5, le pauvre. Et se retranche derrière ça à chaque fois qu'il peut truander.

- le grobill qui aime pas les notes de compo parce que faire un liste horrible, c'est aussi une composante du hobby et ça demande un effort. Et les listes en questions ont été réalisées seul, isolé dans une cabane dans la montagne et la ressemblance avec le warfo/ETC n'est que pure coïncidence.

- le grobill qui rencontre un joueur normal expérimenté, est toujours très méfiant et pinaille sur tout. La raison en est simple : il ne comprend pas qu'une partie n'est qu'une partie.

- le grobill ne joue pas toujours dur. Desfois il est tellement bête qu'il ne sait pas faire un copier/coller.

TRUANDERIES :

- un rhino V4 avec 5 SMC dedans qui cache intégralement (sisi c'est la ligne de vue réelle, oh!) un autre rhino, V2 celui-ci, avec 10 berkos dedans. Ca marche aussi avec les truks et les chariots. En général peints au balai à chiotte.


_________________
Ah bah ça tombe bien mon frère est gendarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 0:10

Citation :
- faire le naïf genre "je connais mal les règles". Ça permet de truander allègrement, et s'excuser avec un grand sourire quand on se faire gauler. A la première manif, on se laisser avoir, quand le bonhomme fait 10 tournois par an, c'est clairement louche. On a déjà vu des bolters ouragans tirer à F5 (en arme défensive, évidemment).

A une époque, on croisait fréquemment en tournoi un joueur nécron qui capitalisait sur son apparence de brave pépère et utilisait aussi le coup de "ah ben je sais pas trop les règles / je connais pas trop cette armée", alors qu'il allait de tournoi en tournoi du nord au sud et jouait quasiment toujours la même liste à entourloupes.

Comme ça, c'était "win-win" quand il tentait une enculerie:

- soit ça passait et youpi

- soit ça ne passait pas et le baratin lui permettait alors de gagner du temps afin d'éviter de faire un dernier tour de jeu (pour mémoire, dans le dex nécron, la démat' ne survient qu'au début d'un nouveau tour nécron, pas nécessairement à la fin de la partie).

--

Sinon, en effet, tirer avec un peu plus d'armes que ne le permet le déplacement du véhicule, tiens, ça ne mange pas de pain (vu au tournoi d'Aubagne).


Citation :
- un rhino V4 avec 5 SMC dedans qui cache intégralement (sisi c'est la ligne de vue réelle, oh!) un autre rhino, V2 celui-ci, avec 10 berkos dedans. Ca marche aussi avec les truks et les chariots. En général peints au balai à chiotte.

Oui, ça c'est fréquent : les mecs qui mélangent plusieurs générations de véhicules parce que "vous comprenez, c'est cher, gnagna"... variante "ben j'allais pas les racheter et les repeindre". Histoire de pouvoir tirer avec toutes les créatures monstrueuses (les grandes derrière) en ayant du couvert pour tout le monde derrière une grosse haie.

Ou le joueur ork qui joue des trukks époque gorkamorka car "je vais pas les racheter, c'est cher" (rien à voir avec le fait de les planquer les doigts dans le nez, naturellement), et qui à côté de ça fait peindre contre rémunération 30 pillards...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crom
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 27
Localisation : Philippeville
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 0:28

Le nom du topyc devrait être modifié en "grosbillisme et magouilles diverses" parce que vous allez inspirer les grosbills débutants là Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzgruhk
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1978
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 0:45

oui enfin faudrait pas non plus amalgamer trop grossièrement gwobillerie et triche systématique...

ça peut être lié, mais pas nécessairement (ce qui explique pourquoi je faisais allusion à l'étymologie du mot côté rôliste - les pires grosbills ne sont pas nécessairement des tricheurs ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 0:57

C'est juste une question de degré : comme dans la définition du Casus il y a 23 ans, qui était en substance "un joueur qui exploite les règles, voire triche, pour devenir surpuissant".

Ce qui, chacun en conviendra, n'est pas le but affiché, dans la plupart des JdR...

Quand on cherche à devenir pluss forre que nécessaire, c'est déjà qu'il y a un truc qui coince.

Concernant la séparation "gros bill" et "tricheur", je dis non : le propre du bill est de jouer sur les limites et les zones grises, de louvoyer sur les marges. Entre trahir l'idée et enfreindre la lettre, il n'y a pas de différence d'intention : c'est le four dans tous les cas.

D'ailleurs, vous êtes suspect, M. Uz. Ah ah ah ah !

--

Bon, avant que chacun n'y aille de ses 12 km de prose sur le JdR à base de "moi je", autant qu'on s'en tienne au 40K qui comprend déjà son lot d'humanité dépravée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzgruhk
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1978
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 1:34

> " D'ailleurs, vous êtes suspect, M. Uz. Ah ah ah ah ! "

... dit celui qui m'a table rasé lors de l'OD 3... Laughing

pour faire étalage d'une telle science, c'est que vous ne devez pas être catholique non plus monsieur Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 2:44

Pour dénoncer le chize, il faut aller le chercher dans son antre. Grobrank, l'Ork de l'Âge Atomique, regarde l'abysse sans faillir et joue aussi bien 9 boît' que 30 gitz.

Dans six jours, FWD XXII. Grôa !

Dans 13 jours, Cournonterral.

Dans 27 jours, calibrage des listes ETC.

Dans 41 jours, FW Med Tour X.

Dans 55 jours, ETC !

Dans 76 jours, not' tournoi de Haguenau, où la compo pèse plus qu'une louche de neutronium.

Et ensuite, la Dark Crusade de Sangatte, le Semper d'Orléans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Squig
Squig


Nombre de messages : 11
Age : 37
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 11:04

crom a écrit:
Le nom du topyc devrait être modifié en "grosbillisme et magouilles diverses" parce que vous allez inspirer les grosbills débutants là Mr. Green

C'est clair ! On pourrait presque entamer la rédaction d'un "Gro-Billerie pour les nuls". Je suis ébahi de constater à quel point ma question a pu faire pianoter du clavier Very Happy Mais je suis également assez effrayé par l'image que vous me donnez de la pratique du hobby en tournoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 12:34

Sacha a écrit:
(...) je suis également assez effrayé par l'image que vous me donnez de la pratique du hobby en tournoi !
La pratique de la compétition, quelle que soit la discipline, entraîne fatalement sur une partie de la population un besoin de grattage pour se faire mousser localement ou satisfaire l'ego personnel.

Il est rare le participant à une manifestation de quelque importance n'essayant pas de monter le plus haut possible dans le classement. Et c'est logique, hein, sinon on reste à faire des parties de zhobby entre amis, du sport pour le plaisir, etc.

Après, y'a la manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Grobrank
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1647
Age : 45
Localisation : Charadon Prime
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   Lun 20 Juin - 14:29

Dans l'ensemble, ça reste très marginal en tournoi sur l'année.

Réciproquement, en tournoi associatif relativement gros et peuplé d'itinérants (par opposition avec les mini-trucs de magasin avec gniards, champions de quartier et peu/pas d'encadrement), les casse-couilles sont rapidement notoires, et il y a un cadre qu'on n'a pas en club - surtout en club laxiste où par exemple la peinture n'est pas obligatoire.

En tournoi par cheu nous, il y a des trucs qu'on tient pour évidents mais qui ne le sont pas :

- une liste d'armée écrite, correcte et détaillée.

- des gurines wysi et coloriées.

- un joueur qui est censé savoir les règles, qui a son matos (dés, mètre...), et qui est censé savoir compter (i.e. ne pas couiner à la malchance).

- dans l'ensemble, des gens qui connaissent ton dex et qui savent que tu connais le leur.

- à force, des gens que tu connais... en particulier ceux qui reviennent chaque année à tel gros tournoi, et ceux qui tournent dans les 4-5 principales équipes de qualif ETC.

--

Au contraire, en club isolé ou à domicile chez des inconnus, tu rencontreras plus souvent :

- des mecs qui t'annoncent d'office qu'ils sont des malchanceux (ya que ça sur terre on dirait), parce qu'ils sont assez bêtes pour se focaliser sur les 3 ou 4 "1" qu'ils obtiennent sur un jet de 10 dés dont le reste a fait 4+... Ou qui hurlent parce qu'ils ont fait un vrai mauvais jet "hors-stats", mais sur une action sans conséquence pour la partie.

- des gens qui font leur liste au pif et au dernier moment alors qu'ils ne savent pas compter de tête. Ou qui te changent leur compo d'armée d'après ce que toi tu joues.

- des gens qui ont assemblé leurs bonshommes au pif et qui ensuite te font chier parce que "ça en fait c'est un truc, ça en fait c'est un machin"...

- des gurines de toutes générations, soclées à la mode d'antan (genre termies V2 sur socles 25mm et autres wraithlords ou princes-démons sur 40mm), voire dreads pas soclés.

- la peinture à la ramasse pour n prétextes : http://www.antredublup.com/figurines-grandblup/news/papintron.php

- une sur-représentation pire qu'en tournoi des armées SM-like.

- et enfin un grand flou sur ce qui est bill/rentable et ce qui est mou. Notamment, chez les dex SM les plus récents (GK/SW/BA), une vision faussée de la réalité des équilibres du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le grobill, qui est-ce?   

Revenir en haut Aller en bas
 
le grobill, qui est-ce?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Warhammer 40 000 et Epic 40 000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Divers :: Divers-
Sauter vers: