L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dure vie d'un humain de compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Litrik
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: La dure vie d'un humain de compagnie   Ven 17 Fév - 19:48

L’atelier était crasseux, un immonde fatras de choses s’entassait aux pieds des murs, allant des outils de calibrage aux détritus et défécations.
L’air empuantit aurait fait défaillir n’importe quel noble impérial un peu trop délicat pour ce genre d’environnement.
Le gros mek avançait lentement, scrutant les alentours. Il était accompagné d’un gretchin assistant. L’inspection suivait son cours. Les esclaves humains s’attelaiENt à travailler dur.
Ils ne pouvaient pas risquer d’être pris en train de ‘’se reposer’’ par le maitre des lieux. La tension palpable rendait les bruits d’activité régnant dans la manufacture aussi dérangeant qu’un silence profond.
Soudain, l’imposant peau-verte, désigna de son index crasseux le pauvre James. Celui-ci dégluti.
Il tremblait, mais essayait de ne pas trop le montrer. Il continuait de travailler pour ne pas avoir à penser qu’il était le malheureux désigné. C’était son tour…

‘’Toa, montre moi s’que tu fabrik’.’’

Levant la tête pour regarder son interlocuteur, James vit le visage noueux de son ‘’patron’’. Il remarqua que son visage, bien que hideux, ne portait pas de trace d’hostilité. C’était rare, chez les orks. James attrapa une poignée des munitions qu’il fabriquait, et les tendit vers l’effrayant monstre vert. Le gretchin s’avança, et attrapa méchamment les balles, avant de les apporter à son maitre.
L’homme avait un peu mal à cause d’une griffure provoquée par un des ongles crasseux du gretchin, l’esclave se retint de geindre alors que l’ork ouvrait le barillet de son ‘’testeur’ ’’, un six-coups doté d’un trou pour chaque type de calibre. Le gros mek s’en servait généralement pour tester la qualité des munitions, et par conséquent celle du travail des esclaves.
Il glissa une des balles dans un trou de taille adaptée.
Lentement, il referma le barillet et pointa le canon de l’arme vers le torse de James. Un ‘clic’ se fit entendre. Une déflagration suivit tout de suite après. James s’effondra sur le sol, à genoux.
Un sourire sadique s’afficha sur la figure de l’ork, voyant l’humain à terre… Mais il se transforma en rictus de stupeur lorsqu’il se rendit compte qu’il était toujours vivant.
A vrai dire, il n’était même pas blessé.
D’ailleurs, c’est l’incompréhension qui domine l’esprit de l’esclave au moment ou celui-ci se demande s’il n’est pas mort et pourquoi il est toujours là. Affolé, les traits déformés par la peur intense qu’il venait de ressentir, il fixa son ‘’patron’’ furieux, dans les yeux.

‘’Tes munis’ions elles marchte pas ! C’est koa ce travail’ ?’’

La munition avait foiré. Cela lui avait sauvé la vie, mais il allait subir une fin bien plus atroce s’il ne trouvait pas la parade bien vite.

‘’Des balles à blanc !’’

James se recroquevilla et plaça ses mains au dessus de sa tête en protection d’une éventuelle représailles. La peur aux tripes, il s’attendait au pire.

‘’HAR HAR HAR HAR !’’

Mais la sanction ne tomba pas. A la place, le rire gras du peau-verte résonnait. Il se découvrit la tête, et aperçu le monstre vert rire à gorge déployée.

‘’Je t’aime bien toa, t’es ruzé com’ un squig !’’

James se releva. Il glissa un ‘’Merci’’ très discret que l’ork n’entendit pas, trop occupé à rire.

‘’Viens le ruzé, j’ai du boulot pour’ toa…’’



Si quelqu'un lit, des commentaires ? Ça vaux la peine de raconter la suite des aventures de James ?


Dernière édition par Litrik le Ven 17 Fév - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Ven 17 Fév - 20:53

Citation :
Les esclaves humains s’attelait à travailler dur
Je n'ai pas plus continuer après cela : test, raté, et fuite vers mon bord de table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Litrik
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Ven 17 Fév - 21:53

Fichtre !
Et on ne me laisse même pas ma chance en plus !
(Je ne suis pas un kikoo non plus... Ça arrive les fautes qui passe à la relecture...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roethlisbörgör
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 45
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Sam 18 Fév - 9:57

je sais bien, mais pour l'orthographe, j'ai un cdt à 3, et je subis les périls du warp sur 2+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Sam 18 Fév - 14:22

Tiens j'vais faire mon connard. Mr. Green

Roethlisbörgör a écrit:
Je n'ai pas plus continuer après cela : test, raté, et fuite vers mon bord de table.
Hu hu ! Ça t'a vraiment secoué.

Sinon le problème en question portait sur la grammaire, non l'orthographe. Wink

[gros con off]
___


Pour l'histoire en elle-même, c'est sympa et ça se lit bien, on ressent l'influence Black Library dans le remplissage à coup de superlatifs au début. Il y a aussi une répétition maladroite (l'atelier crasseux, le doigt crasseux).

Je lirai volontiers la suite.


Notons que ce récit souffre également d'une autre spécialité de la BL, l'humanocentrisme, quand bien même il se déroule en plein territoire ork. Pourquoi ne pas avoir parlé de la dure vie d'un boy quelconque, ou même d'un grot assistant pour rester dans le thème de l'esclavage ?
(d'ailleurs je récupère cette idée pour mon fluff d'armée : mémoires d'outre-grot, merci !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Litrik
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 14:08

Un problème de la black library ?
J'ai jamais lu un seul de ces bouquins, comment j'aurais pu être influencé ? XD
Non, l'humanocentrisme c'est un exercice de style.
Je suis habitué à faire des textes plus drôles vu par des orks, en langage Ork.
Puis cette idée m'est venue alors que j'avais quelques cadiens à convertir.
Pourquoi pas un conseillé pour mon gros-mek Blood Axes ?

Sinon oui j'use de superlatifs, là est mon plus grand défaut.
Si tu connais d'autres moyens de décrire une ambiance peu supportable, je suis preneur.

J'écrirais la suite une fois que j'aurai le temps, on verra ! Wink

Citation :
je sais bien, mais pour l'orthographe, j'ai un cdt à 3, et je subis les périls du warp sur 2+
Tu m'as fait bien rire ! Allez va, t'es pardonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tangohuria
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 36
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 16:16

En faisant attention aux fautes pour les plus chagrins (c'est mieux écrit que beaucouo sur le net), continue !!

En tout cas, c'est lisible. Feu !! (comprendre "continue")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 17:39

Litrik a écrit:
Non, l'humanocentrisme c'est un exercice de style.
Dans le contexte, il est plus aisé de comprendre un humain quand on l'est soi-même, qu'un alien. Se mettre à sa place est simple, l'exercice est plutôt facile. Maintenant c'est également plus facile pour le lecteur de s'identifier (c'est bien pour ça que c'est récurrent dans la BL).

Litrik a écrit:
Je suis habitué à faire des textes plus drôles vu par des orks, en langage Ork.
Le "langage ork" se place à peu près au même niveau que le langage sms (même si l'utiliser sciemment quand on n'a pas l'habitude peut être un vrai calvaire), ça rend le texte illisible, rabaisse celui qui parle comme ça et donc dessert le propos. A moins que ce soit l'intention, mais venant d'un joueur ork je trouve ça un peu étrange.
D'autant plus que pour une race n'ayant pas d'écriture, la transcription peut donc se faire avec des vrais mots pour que le lecteur ait envie d'aller au bout.

L'humanocentrisme versus le "langage ork", y'a d'autres alternatives à mon avis. Les deux sont des raccourcis faciles à emprunter.

Litrik a écrit:
Sinon oui j'use de superlatifs, là est mon plus grand défaut.
Si tu connais d'autres moyens de décrire une ambiance peu supportable, je suis preneur.
J'ai tendance à le faire aussi, donc je suis mal placé pour conseiller. Wink

Litrik a écrit:
J'écrirais la suite une fois que j'aurai le temps, on verra !
Salaud ! Un teaser sympa pour nous faire poireauter ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Litrik
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 18:38

Citation :
"Le "langage ork" se place à peu près au même niveau que le langage sms (même si l'utiliser sciemment quand on n'a pas l'habitude peut être un vrai calvaire), ça rend le texte illisible, rabaisse celui qui parle comme ça et donc dessert le propos. A moins que ce soit l'intention, mais venant d'un joueur ork je trouve ça un peu étrange.
D'autant plus que pour une race n'ayant pas d'écriture, la transcription peut donc se faire avec des vrais mots pour que le lecteur ait envie d'aller au bout.""
Pour moi, le langage ork se rapproche plus du chti (On m'a souvent dit que mes orks faisaient penser à une bande de nordiste bien de chez moi.) c'est comme cela que je l'imagine.
Donc non, Je ne trouve pas rabaissant de parler ork.
De plus je suis un grand défenseur de la pensée ork, et je passe ma vie a annoncer aux autres membres de mon club que non, les ork ne sont pas idiot.
Juste très peu nuancés.
De plus, lorsque j'écris mes textes, ils sont narrés normalement.
Il y a juste les dialogues et deux ou trois mots par ci par là qui sont écrit en ork, parce que leur orthographe est indissociable de la culture ork. Wink

Citation :
Se mettre à sa place est simple, l'exercice est plutôt facile.
Pas pour moi. Si j'aime les orks presque autant que ma famille c'est parce que j'ai toujours mieux compris la pensée ork que la pensée humaine IRL. Ça parait bizarre, mais IRL je me conduit plus comme un ork "hippie" que comme un humain. XD

Citation :
Salaud ! Un teaser sympa pour nous faire poireauter ensuite...
Et tu risque d'attendre loooongtemps. Je suis aussi lent à l'écriture qu'au modélisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakoun
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 35
Localisation : impossible
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 19:12

Litrik a écrit:
Il y a juste les dialogues et deux ou trois mots par ci par là qui sont écrit en ork, parce que leur orthographe est indissociable de la culture ork. Wink
Il n'y a pas d'écriture ork avec les lettres que nous utilisons, donc de même leur orthographe est inexistante. Si tu choisis d'écrire les dialogues orks en sms (ou chti, si tu préfères), c'est un choix qui t'es propre (mais qui a bien été imposé par GW dans ton inconscient via les dialogues relatés dans les différents codex). Dans l'absolu, si tu veux utiliser quelque chose d'origine ork, tu peux retranscrire les dialogues en glyphes (bon courage Mr. Green ).

Litrik a écrit:
Pas pour moi. Si j'aime les orks presque autant que ma famille c'est parce que j'ai toujours mieux compris la pensée ork que la pensée humaine IRL. Ça parait bizarre, mais IRL je me conduit plus comme un ork "hippie" que comme un humain. XD
Ce qui veut dire que tu passes ton temps à te mettre sur la gueule avec ceux que tu croises, vue ta nature profondément orkoïde... Restons sérieux deux minutes. Mr.Red
Tu ne comprends pas mieux les orks que les humains, même si tu préfères le croire. Wink
Je ne te jette pas la pierre, il est naturel de vouloir s'identifier au maximum à ce que tu apprécies le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakoun.free.fr/figs
Litrik
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Dim 19 Fév - 21:01

Citation :
Ce qui veut dire que tu passes ton temps à te mettre sur la gueule avec ceux que tu croises, vue ta nature profondément orkoïde... Restons sérieux deux minutes.
Tu ne comprends pas mieux les orks que les humains, même si tu préfères le croire.
Je ne te jette pas la pierre, il est naturel de vouloir s'identifier au maximum à ce que tu apprécies le plus.
C'était une façon de parler hein, quand je disait que je me sentait ork.
Je me bastonne pas avec tout le monde, au contraire je suis calme.
Mais cela ne m'empêche pas que j'ai beaucoup de mal à comprendre mes congénères parfois.
La société, c'est trop compliqué.
C'est plus dans leur philosophie, de régler tout les problèmes par des solutions simples que je me reconnais.
Pas dans leur violence. A la rigueur, dans leur humour.

Citation :
Dans l'absolu, si tu veux utiliser quelque chose d'origine ork, tu peux retranscrire les dialogues en glyphes (bon courage ).
Ça peux marcher, mais pour que les lecteurs comprennent, merci !
Sinon je disait parler ork, c'est parler normalement avec des sonorité plus gutturales.
Par langage ork, j'entends leur retranscription à l'écrit, et c'est pas du langage SMS.
Du langage laborieux plutôt. (Fling' automatik' dakka kokakolla Ouarameur' par exemple)
(Non il y a eu une méprise, dans mes textes, je parle pas langue écrite mais de langue retranscrite. Le français corrompu si tu préfère.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p 'tit ork
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   Ven 25 Jan - 21:57

je trouve ça très bien et j'aimerais vraiment lire la suite
je ne te critique pas pour les fautes je les ai pas remarqués et j'en aurai fais 2 fois plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dure vie d'un humain de compagnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dure vie d'un humain de compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dure vie d'un humain de compagnie
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: