L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vol Plané

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
khroucht
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Vol Plané   Ven 13 Mai - 18:55

Petite nouvelle sur les orks, que j'ai pondu y a quelques mois...

Vol Plané

Le grot vola pendant deux secondes, décrivant un arc parabolique presque parfait, si ce n’est qu’il fut brutalement interrompu par l’interaction de la créature avec un mur. Le choc entre du corps à forte vélocité et la paroi immobile produisit un son mat. Le grot sembla adhérer quelques centièmes de seconde à la paroi, avant d’entamer une glissade en son long, qui se transforma rapidement en chute libre jusqu’à l’impact au sol. Tout cela s’était passé en moins de cinq secondes, bien que cela soit passé inaperçu aux yeux de Tryptik, le toubib, et de ses assistants, des gretchins médusés par la violence de la projection.

Tryptik semblait avoir apprécier la courte plainte terrifiée de sa victime, mêlée à la douleur du choc initial. Il était satisfait de sa performance : la plus part de ses congénères possédant la même stature que lui appuyaient trop le coup de pied permettant la propulsion des grots, les tuant avant même que ceux-ci n’atteignent le mur de destination, ou les assommant. Le résultat était toujours le même, ils ne pouvaient bénéficier du cri strident des infortunés qui avaient eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.

« Ouah, s’kil a volé ! »

Le toubib lança un regard qui en disait long sur l’assistant imprudent qui venait de s’exclamer. Ce dernier, comprenant le danger, prit la fuite, suivi des autres assistants, qui n’avait aucune envie de partager le sort de leur camarade.

Tryptik s’approcha du corps inanimé qui gisait dans le sol. Il le souleva, l’examina et s’aperçut que l’être vivait encore, même s’il semblait condamné à court termes. Son dos avait été la première partie du grot à avoir percuté le mur, ce qui eu pour conséquence de broyer entièrement la colonne vertébrale, mais aussi d’amortir considérablement le choc pour les autres parties du corps, notamment la tête, qui n’était que légèrement fêlée. Le seul autre dégât était le bras gauche, qui pendait lamentablement le long du corps, à moitié arraché.
La satisfaction première de Tryptik de n’avoir pas tuer le grot lors de la projection laissa place au désappointement de savoir que celui-ci avait survécu à la réception, même si c’était éphémère. Il s’apprêtait à arracher le bras déchiqueté et de le porter à sa bouche pour s’en nourrir. Mais ce faisant, il se ravisa, et amena sa victime dans son « blok opératoir ».

Il avait complètement oublié la raison de son énervement qui avait eu pour conséquence cet acte gratuit et cruel, quoique tout à fait normal dans cette société, et la réduction de son équipe médicale, ce qu’il appelait « plan sossial aprè coup ». Il gueula après les grots qui l’assistait habituellement, qui préférèrent obéir immédiatement que de subir plus tard un châtiment exemplaire pour leur inconséquence. Maintenant bien entouré, le toubib commença l’opération, la première qu’il effectuait sur un gretchin de sa vie, ce qui était aussi sûrement une première dans toute l’histoire du clan. Il extirpa la colonne vertébrale brisée, en laissant les éclats d’os incrustés dans les chairs, et la substitua pour une épaisse tige en fer, redressant tout d’un coup l’allure du grot, sectionna le système nerveux au niveau de l’estomac pour éviter une complication post opératoire, raccommoda de son mieux le crâne grâce à l’adjonction de plaque en fer. Enfin, il termina son œuvre en effectuant quelques petites améliorations au niveau du cerveau, ce qui eu pour effet de lobotomiser complètement le patient qui avait eu la mauvaise idée de reprendre conscience juste avant.

Une fois l’opération terminée, il se partit voir Hurgz, le mékano. Il parvint à convaincre celui-ci, moyennant de nombreuses dents, de l’aider dans sa tâche. Hurgz installa des senseurs sur le grot, ainsi qu’un boîtier contenant suffisamment d’explosif pour tout ravager dans un rayon de trois mètres…

Une fois que les derniers règlements furent effectués, Tryptik alla voir Khrouchtchorv tar Bhrutt, son Big Boss. Celui-ci lui accorda une audience, ou plutôt daigna de ne pas l’envoyer paître, car il était de bonne humeur. Devant la foule composée des gardes du corps, des conseillers et de divers badauds, Tryptik expliqua son invention.

« Ce matin, y a Gork, ou Mork, ché pas l’quel dé deu, ki ma inspiré une trè bonni dé… » Il s’arrêta pour reprendre son soufle « Gé fai une nouvel arme. Vou voyé l’grot ? Eh ben j’lé modifié. J’lé bouré dex plosifs, com ca, on poura l’balancé sur l’enmi ki explosera »

Tryptik regarda autour de lui, c’était la première qu’il parlait aussi longtemps, preuve que l’un des dieux l’avait soutenu. Les visages de l’assistance regardaient d’un œil perplexe le grot rafistolé qu’il leur présentait. En fait, il apparut que personne n’avait compris ce que voulait dire le Toubib. Celui-ci, s’y attendant, demanda à un nob de l’entourage de Khrouchtchorv tar Bhrutt de propulser violemment le cybgrot selon la procédure habituelle. Le nob, voyant là une opportunité de faire admirer l’efficacité de sa forte musculature, ainsi que d’assouvir ses instincts les plus primaires, et les plus agréables, arma sa jambe doite, tandis que le futur projectile, amorphe, ne réagissait pas. Le choc fut bref et violent. Le résultat dépassa les espérances de Tryptik. Tous les spectateurs furent soufflés, au sens littéral du terme. Au moment de l’impact, les senseurs placés sur le grot réagirent, déclenchant immédiatement l’explosion. Le nob fut pulvérisé et ses chairs furent éparpillées sur plusieurs dizaines de mètres. Les badauds les plus proches furent déchiquetés par les éclats et l’explosion. Tout le reste de l’assistance fut plaqué au sol par le souffle, même Khrouchtchorv tar Bhrutt malgré le poids de sa méga armure custom.

Tryptik se releva en premier.

« J’crois k’gé oublié l’contt ar bour… »

Il commença à fouiller dans le cratère formé par la déflagration, dans l’espoir de récupérer quelques pièces pour son laboratoire… Il ne vit pas le Big Boss, livide de colère, faire un signe à ses subordonnés, de même qu’il ne s’aperçut de la présence de ceux-ci qu’au moment où ils lui sautèrent dessus.

« Eh, mé kesce ke vou fètt ? »

Il fut trainer devant le Big Boss. Ce dernier, au lieu de considérer l’explosion comme un malheureux accident dû à une erreur de paramétrage de Tryptik, comme celui-ci essaya vainement de leur expliquer, il l’a pris pour une tentative visant à destabiliser le pouvoir en place, ce qui était fondé, vu la lourde chute de Khrouchtchorv, que ses gardes du corps peinèrent à relever…

Quelques minutes plus tard, il fut projeté dans l’arène, rouge des précédents combats entre orks partageants différents points de vue sur des affaires souvent très anodines… Il atterrit devant les pieds du Big Boss, et n’eu que le temps de rouler pour éviter une pince qui s’abattait sur lui. Apparemment, Khrouchtchorv semblait avoir quelques rancunes envers le toubib. Ce dernier, sans arme, ne pu éviter longtemps la machine à tuer. Il fut finalement acculé dans un coin, sans échappatoires. Son adversaire prit beaucoup de plaisir à le soulager de ses membres, qu’il jugeait inutile pour un toubib…

« Puisk té si intéligen, si doué, ta kun te réparé »
Ayant soulagé sa frustration, il abandonna le toubib à son sort, suivi de tous les orks, éblouis par la force de leur chef, qui avait facilement surclassé son adversaire dans ce combat « loyal ».

Seul un de ses anciens disciples s’étant mis à son propre compte, Prokrez, resta près de lui. Il sortit ses outils de médiko.

La dernière chose que vit Tryptik fut l’image le médiko s’approchant avec un scapel à faire frémir l’ork le plus stoïque, et commencer à disséquer sa tête. Il ne le vit pas en extraire son cerveau, et n’eu pas conscience d’être absorbé par cet ork illuminé, qui comprenant l’immense potentialité de Tryptik, décida de faire son possible pour le conserver…
En d’autres termes, il s’empiffra copieusement, espérant qu’à ce bon repas succéderai la transmission de l’intelligence du Toubib.
Le résultat fut décevant, il n’obtint que d’affreuses douleurs stomacales dues à digestion de drogues nocives à la consommation qui était stockées dans divers implants dissimulés sous le cortex.

Durant toute une semaine, il eu le loisir de méditer sur l’effet néfaste de l’orkophagisme sauvage et non préconisé et sa conséquence directe sur le métabolisme interne de l’individu coupable de trop de zèle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waudois.free.fr/phpBB2/index.php
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Vol Plané   Ven 13 Mai - 22:18

Très divertissant, quoiqu'un peu sadique, mais après tout nous parlons d'orks Wink
Faudrait que chaque membre nous fasse un petit récit de temps en temps, ça permet de s'amuser un peu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vol Plané
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Planète Strike (Campagne Empire planétaire) Blood Ravens (BA) V.S Orks
» liste 4500pts assaut planetaire
» Question sur assault planétaire et les FEP
» Débriefing Orkatitude Day IV
» [ Planétarium ] Saint Valentin ... Little star, would you be my valentine? [ WooHyun Kim / DongHo Kang ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: