L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Komandos de Grug'Nik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Les Komandos de Grug'Nik   Jeu 21 Fév - 23:55

Les Komandos de Grug'Nik


Le jour venait de se lever sur la vallée et la lueur rosée du soleil commençait à inonder les longues étendues herbeuses balayées par la brise matinale. Sur une grosse pierre plate, posée en travers d’un épais tapis de mousse, un petit animal de la taille d'une souris se dressait sur ses pattes arrière comme pour célébrer la venue du jour et profiter des premiers rayons de l’astre naissant. Soudain il s’immobilisa et une lueur d’inquiétude figea son regard. Son museau huma frénétiquement l'air et il s’apprêta à bondir vers l'abri le plus proche. Le gros soulier ferré qui s’abattit ne lui en laissa pas le temps et le réduisit à l’état de pulpe sanglante.

Grug’Nik souleva le pied et regarda d’un air amusé la petit tache écarlate sur la pierre blanche. Il se baissa et en récupéra une partie avec son index avant de le porter à sa bouche et de le lécher goulûment. Après avoir esquissé un sourire de satisfaction il se retourna et fit signe à la quinzaine de Boy’z qui l’accompagnaient de se remettre en route. Les Orks obéirent sans broncher, se déplaçant dans un silence étonnant, malgré leur stature imposante et la quantité de matériels transportés par chacun d’eux. Ils gravirent en quelques minutes la pente verdoyante d’une colline et s’arrêtèrent sur la ligne de crête. Loin en contrebas il aperçurent les bâtiments industriels de la cité minière des Z’Hom. Grug’Nik posa un genou à terre et s’empara des jumelles qui pendaient à son cou. Il observa longuement les abords de la cité à la recherche de son objectif et fini par le découvrir juste en dessous d’eux, en partie dissimulé par des filets de camouflage : Deux blindés équipés de canons à longue portée que les Z’Hom appelaient « Basilisk ». Au même moment un de ses Boy’z attira son attention en lui tapant sur l’épaule et pointa son doigt en direction de l’est. Un panache de poussière s’élevait de l’horizon et un grondement sourd allant en s’amplifiant parvenait à leurs oreilles. Grug’Nik eu un sourire carnassier, découvrant tous ses crocs jaunis. Le Big Boss et ses troupes arrivaient, La baston allait commencer.

Les Kommandos Orks dévalèrent la colline à une vitesse stupéfiante, profitant du moindre couvert pour rester hors de vue, et prirent position à moins de cent mètres de leur objectif, dans un chaos rocheux. Dans le camp des Z’Hom l’alerte avait déjà été déclenchée et les servants des pièces d’artillerie s’affairaient autour des Blindés. Au loin, Grug’Nik entendit le vrombissement des moteurs des premiers véhicules Orks qui arrivaient plein gaz sur les défenses ennemis. Il ne put réprimer un large sourire en pensant à tous ces cinglés d’Evil Sunz qui devaient composer les premières vagues d’assaut, comme à chaque fois, sur leurs motos ou à bord de leurs Trucks. Le bruit assourdissant du au tir d’un des Basilisk le rappela brusquement à ses devoirs. En ajustant l’énorme pince énergétique en acier et en serrant les courroies qui la maintenaient à son avant bras droit il lança un regard à ses Boy’z et chacun d’entre eux sut ce qu’il avait à faire.

Les Boy’z de Grug’Nik sautèrent de derrière les rochers et se précipitèrent en courant vers les pièces d’artillerie. Un des Z’Hom tenta de donner l’alerte en les voyant approcher mais un tir de Gro’Fling le coupa en deux. Les deux Basilisk tirèrent au même moment, noyant le bruit de la fusillade dans une tonnerre de décibels. Quand les servants des canons virent les Orks, il était déjà trop tard. Nor’Duk, le pyromane du Kommandos, fit rugir son Krameur et balaya la plate-forme de tir du premier Basilisk. Les Z’Hom s’effondrèrent en flamme dans un concert de hurlement vite achevé par les tirs d’Automatik des Orks. Sur le deuxième char un mouvement de panique accueilli l’attaque et, malgré les vociférations d’un officier, les servants tentèrent de prendre la fuite. Il furent intercepté par les Kikoup des Orks qui les taillèrent en pièce. Grug’Nik s’occupa personnellement du bruyant gradé à l’aide de sa pince énergétique, le sectionnant en deux, juste au-dessus de la taille. Il grimpa sur le Basilisk et décrocha une grenade Kass Tank de son paquetage et la posa sur la culasse du canon. Un des ses Boyz fit de même sur l’autre engin alors qu’un groupe de Z’Hom arrivait en courant et en les arrosant de tirs de laser. Grug’Nik sauta en bas du char et couru se mettre à couvert, suivi par ses Boyz. Quelques secondes plus tard, deux explosions retentissantes pulvérisèrent l’arrière des Basilisk.


L’épaisse fumée huileuse produite par les deux blindés qui brûlaient envahie progressivement le périmètre, gênant la progression des Z’Hom qui arrivaient en courant. Grug’Nik distingua leurs silhouettes fantomatiques derrière l’écran brumeux et ordonna à ses boyz de faire feu. Le Gro’Fling de Karak fut le premier à tirer, fauchant deux Z’Hom en pleine course. Les claquements sonores des Automatiks prirent le relais, tuant encore deux assaillants et obligeant les autres à se mettre à couvert derrière une pile de caisses. Un rugissement caractéristique se fit entendre quand le Krameur de Nor’Duk noya l’abri provisoire des Z’Hom sous un torrent de flammes, les transformant tous en torches gesticulantes. Au même moment un deuxième groupe de Z’Hom surgit de la fumée et arrosa copieusement de tirs de lasers les positions défensives des Orks. Deux Boy’z furent transpercés par les rayons mortels et s’effondrèrent sans un bruit. Les autres ripostèrent dans un vacarme assourdissant de tirs d’Automatik et de Gro’Fling, hachant menu la moitié de leurs assaillants avant que Nor’Duk ne finisse le travail en calcinant la moitié restante. Un calme relatif s’installa pendant quelques instants et les Orks se regroupèrent autour de leur chef. Grug’Nik ordonna à l’un d’eux de récupérer les munitions sur les cadavres des deux Boy’z et à trois autres de faire le guet en attendant qu’ils repartent pour se joindre aux combats qui se déroulaient à l’est.

...

Les Komandos avançaient en bordure des bâtiments industriels depuis une poignée de minutes quand une série de détonations de gros calibres stoppèrent leur progression. Le Boy’z qui se trouvait à la droite de Grug’Nik s’effondra, le crane pulvérisé. Le Nob regarda dans la directions d’où venaient les tirs et grimaça en apercevant trois Ogryn hilares qui venaient à leur rencontre. Il lança un ordre bref et les Kikoup apparurent dans les mains de ses Boy’z. Karak ouvrit le feu avec son Gro’Fling et cribla le premier Ogryn de balles sans réussir à ralentir sa progression tandis que Nor’Duk réglait le débit de son Krameur pour obtenir un dard de flamme bleue d’une quinzaine de centimètres. Les Boy’z de Grug’Nik se mirent à courir en direction des trois Ogryn, accompagnant leur assaut de tirs d’Automatik.

Les deux groupes se percutèrent et le choc fut d’une violence inouïe. Un des Ogryn empala un Ork sur la baïonnette de son Ripper Gun et le souleva sans efforts avant de l’envoyer dans les airs. Nor’Duk, qui suivait juste derrière, en profita pour plonger la buse de son Krameur dans le ventre du colosse, découpant les protections de métal, et l’ouvrit littéralement du nombril à la gorge. L’Ogryn s’effondra en lâchant son arme, tentant de retenir ses entrailles fumantes qui se déversaient par la terrible blessure avant qu’un Kikoup ne lui fende le crane. Le deuxième Ogryn saisi l’un de ses assaillants à la gorge et lui broya la trachée avec sa poigne d’acier avant d’en décapiter un autre d’un tir de Ripper Gun. Trois Orks se jetèrent sur lui et le démembrèrent à coup de Kikoup. Le dernier Ogryn, le plus gros des trois, se débarrassa aisément de deux Boy’z en les envoyant valser d’un revers de la main et abattit son arme sur Karak qui l’évita de justesse se jetant sur le coté. L’Ork qui le suivait eu moins de chance et son crane explosa sous l’impact. Il s’effondra comme une poupée désarticulée aux pieds de Grug’Nik qui arrivait. L’Ogryn se redressa de toute sa hauteur et toisa le Nob des Komandos avec un rictus malveillant avant de se précipiter sur lui. Fort de son expérience du combat, Grug ‘Nik évita facilement la charge en esquivant et se retrouva dans le dos l’Ogryn. D’un tir d’Automatik il déchiqueta l’arrière du genou de la brute qui flancha et tomba à la renverse. Grug’Nik le laissa s’étaler sur le sol avant de lui plonger sa pince énergétique dans la cage thoracique. L’Ogryn le fixa, surpris et incrédule, avant de vomir des flots de sang. Le Nob le regarda mourir avec un large sourire puis retira sa pince ensanglantée du cadavre et la lécha en produisant un petit grognement de satisfaction.


A suivre...


Dernière édition par Grok le Jeu 21 Fév - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Jeu 21 Fév - 23:56

Les Komandos de Grug’Nik (suite... et fin)

La rencontre avec les Ogryn avait considérablement réduit les effectifs des Komandos. Il ne restait que six Boy’z à Grug’Nik, dont deux blessés. C’était peu mais encore suffisant pour continuer à se battre, surtout contre des Z’Hom. Ses vieux compagnons de combat, Karak et Nor’Duk, étaient des coriaces, de vrais durs à cuir du Klan de la Hache Sanglante. Les autres, s’ils avaient la bonne idée de survivre, feraient d’excellent Komandos. L’un d’eux en particulier, Snik, un jeune Ork au regard plus vicieux que celui d’un Mange-Face, et qui maniait les explosifs en expert. Grug’Nik le soupçonnait d’avoir fréquenté trop longtemps ces dingues de Kasseurs de Tank, mais il ne regrettait pas de l’avoir avec lui, bien au contraire. Ce sale petit Grot venait d’ailleurs de récupérer un lance roquette de Z’hom et semblait en avoir compris le fonctionnement. Le Nob regroupa ses Boy’z et donna des ordres brefs pour réorganiser la bande qui reprit sa progression en direction des combats.

L’assaut des Evil Sunz monopolisait l’essentiel des forces Z’Hom et ils ne rencontrèrent aucune autre résistance. Cela leur permit d’arriver pratiquement sur les talons des défenseurs sans être inquiété. Après un rapide tour d’horizon, Grug’Nik avisa une batterie d’arme lourde qui arrosait les assaillants depuis le toit d’un petit bâtiment un peu à l’écart. L’occasion était trop belle, surtout qu’il pouvait faire d’une pierre deux coups : Réduire une menace et profiter d’une position élevée pour observer la tournure des combats. Profitant au maximum des couverts qui s’offraient à eux, lui et ses Boy’z progressèrent jusqu’à leur nouvel objectif. En arrivant sur place, Grug’Nik eu un large sourire en constatant qu’un escalier extérieur grimpait jusqu’au toit. Il jeta un rapide coup d’œil par l’une des ouvertures du bâtiment qui s’avérât être un entrepôt vide et ordonna à Nor’Duk et à Karak de passer devant. Les deux Orks gravirent l’escalier rapidement et débouchèrent sur le toit. Les Z’Hom, qui ne les avaient pas entendus arriver, n’eurent pas le temps de comprendre ce qui se passait quand le Krameur de Nor’Duk noya le poste de tir dans un torrent de flammes. Karak acheva le travail d’une rafale de Gro’Fling au moment où Grug’nik arrivait avec les autres Boy’z. Les Orks prirent rapidement position sur le toit, au milieu des cadavres calcinés des Z'Hom et furent aux premières loges pour assister à l’assaut de la deuxième vague composée exclusivement de Goff et commandée par le Big Boss en personne.

Des centaines d’Orks avaient livré ici leur dernier combat et de nombreuses épaves fumantes encombraient la plaine. Les Z’Hom avaient tenu bon face aux Evil Sunz mais s’étaient épuisés dans ce premier engagement. Ils n’allaient pas tenir bien longtemps face au reste de la horde qui fonçait sur eux. Les véhicules rapides de la première vague, Trucks, motos et autres buggies, avaient laissé place aux solides chariots de guerre du Klan Goff. Beaucoup plus lent mais largement plus résistant avec à leur structure bardée de plaque d’acier, ces mastodontes avançaient dans un bruit infernal.. Les énormes cylindres hérissés de pointes, fixés sur l’avant, broyaient tout sur leur passage en soulevant des nuages de poussière. Chacun des chariots transportait des dizaines de Boy’z braillant et gesticulant et certains commençaient à arroser les lignes défensives de tirs de Gro’Fling.

Grug’Nik venait de prendre ses jumelles pour observer la progression des Goff quand une forte détonation se fit entendre, venant de l’arrière. Au même instant un des chariots de guerre explosa, projetant ses occupants dans les airs. Grug’Nik se retourna et vit un tank au canon encore fumant sortir de l’abri d’un hangar et s’avancer vers le bâtiment ou il se trouvait. D’un ordre bref il fit se coucher ses Komandos et observa la progression du blindé. Le char ne semblait pas les avoir aperçu et s’arrêta à quelques pas de leur position. C’était un modèle courant chez les Z’Hom mais le canon de celui-ci était particulièrement long. La tourelle pivota de quelques degrés sur la droite et un deuxième tir fit trembler tout le bâtiment. Grug’Nik constata que le tank venait de faire mouche une deuxième fois, pulvérisant un autre chariot avec tous ses occupants.


La menace était plus que sérieuse pour les Goff et Grug’Nik se devait de réagir très vite. Il fit signe à Snik et de l’accompagner, laissant les autres Boyz sur le toit pour les couvrir. Les deux Orks descendirent l’escalier et contournèrent le bâtiment pour se retrouver sur l’arrière du tank. Ils attendirent quelques secondes, mais aucun signe ne leur montra que l’équipage avait conscience de la présence des Ork à quelques mètres du véhicule. Grug’Nik allait prendre de la dernière grenade Kass’Tank accrochée à son paquetage quand Snik lui fit signe d’attendre. Le jeune Ork se débarrassa de ses armes et de son sac, s’empara de la grenade du Nob avant de se diriger vers le tank et de se glisser dessous. Quelques secondes plus tard il ressortit, une étincelle malveillante dans le regard, et vint se mettre à couvert, entraînant Grug’Nik avec lui. Ils avaient à peine franchit le coin du bâtiment qu’une déflagration souleva le char qui se cabra, tel un animal blessé, retomba lourdement sur ses chenilles et s’affaissa vers l’avant. Une deuxième explosion, plus forte, secoua le tank agonisant et un geyser de flammes projeta la tourelle en l’air. L’énorme pièce de métal retomba quelques mètres plus loin, répandant autour d’elle une pluie de débris et de morceau de chair calcinée.

Un grognement venant du toit attira l’attention de Grug’Nik. Il leva les yeux et vit Karak qui les regardait, un large sourire béat dévoilant ses longues dents jaunies. Le Nob lui fit signe de les rejoindre et réajusta les sangles de sa pince énergétique en regardant Snik remettre en place son paquetage. Ce Boy’z était encore plus dingue qu’il ne l’avait pensé, mais foutrement efficace pour transformer un Tank en tas de ferraille. Karak et Nor’Duk arrivèrent pour le tirer de ses pensés, suivi de près par les inséparables Bork et Nork. Ces deux là avaient plutôt bien récupéré du combat avec les Ogryn et leurs blessures ne devaient pas être trop sérieuses. Rog’Nor, le dernier à les rejoindre, avisa Grug’Nik d’un déplacement de Z’Hom dans leur direction en provenance de la ligne de Front. Le Nob se glissa jusqu'à l’angle du bâtiment pour jeter un œil et vit en effet un groupe se diriger vers eux. Ils étaient deux de plus que les Orks et à leur tête un Z’Hom de grande taille, armée d’une épée et d’un pistolet. Gruk’Nik allait donner des ordres à ses Boy’z quand autre chose de plus inquiétant accrocha son regard. Juste derrière le groupe de Z’Hom il aperçut, perchée sur ses deux grandes pattes de métal, la silhouette menaçante d’une Sentinelle. Il se retourna vers ses Komandos et envoya Snik et Rog’Nor contourner le bâtiment pour s’occuper du Marcheur. Il posta Karak et Nor’Duk au coin de l’escalier et resta juste derrière eux avec Bork et Nork qui avaient déjà sortit leur Kikoup.

Snik et Rog’Nor se faufilèrent entre le mur de l’entrepôt et l’épave du blindé qui crachait des nuages de fumée noire. Ils aperçurent leur cible à une vingtaine de mètres, qui suivait le groupe de Z’Hom. Snik distingua nettement les tubes multiples du canon rotatif qui armait le Marcheur. Il se tourna vers Rog’Nor et lui montra un petit îlot de béton situé à moins de dix mètres d’eux, d’où ils auraient sûrement une meilleure position de tir. Rog’Nor lui fit signe qu’il avait compris et au signal de Snik, il s’élança en courrant. Le Marcheur le repéra aussitôt et pivota, actionnant son terrible canon d’assaut. La traînée d’impactes poursuivit Rog’Nor sur quelques mètres avant de le rattraper, le réduisant en une fraction de seconde à l’état d’éclaboussure écarlate sur le sol de béton. Snik profita de la diversion pour ajuster le Marcheur avec le lance roquette qu’il avait récupéré et tira. Une violente explosion transforma la cabine en boule de feu, projetant des éclats incandescents dans toutes les directions.

Surpris par la déflagration, les Z’Hom se plaquèrent au sol pour se protéger. Grug’Nik n’en demandait pas tant et il donna l’ordre à ses Boy’z de foncer dans le tas. Deux des Z’Hom les plus proches furent transformé en torche par le Krameur de Nor’Duk et se roulèrent au sol en hurlant. Un troisième, qui venait juste de se relever, fut criblé de balles par le Gro’Fling de Karak. Les cinq autres, dont l’officier, virent arriver sur eux les Orks au pas de charge. Ils eurent tout juste le temps de se relever pour engager le combat. Bork et Nork furent les premier au contact et les deux Z’Hom qui tentèrent de les arrêter se retrouvèrent rapidement au sol, éventrés par les Kikoup et baignant dans leur sang et leurs viscères. L’officier brandit son épée tronçonneuse mais il ne frappa jamais. L’arme et le bras sectionné tombèrent à ses pieds, bientôt rejoint par sa tête tranchée, alors que son corps s’affaissait doucement, comme au ralentit, répandant des jets de sang par ces nombreuses blessures. Grug’Nik se retrouva seul face aux deux derniers Z’Hom. Il vit clairement dans leurs regards la terreur qui s’emparait d’eux et qui les paralysait. Les jambes du plus proche se dérobèrent sous lui et il tomba à genou en lâchant son arme. L’autre trouva assez de courage pour lever son fusil laser mais n’eut jamais le temps de tirer. La pince énergétique se referma sur lui et le coupa en deux au niveau de l’abdomen. Grug’Nik se retourna vers celui qui était toujours à genou, pointa son Automatik sur sa tête et envoya sa cervelle tapisser le béton.

Alors que les premiers Goff investissaient les lieux, après avoir submergé les défenses des Z’Hom, Grug’Nik rassembla ses Komandos au pied du bâtiment, non loin de l’épave fumante du Tank, et ils s’accordèrent un long moment de repos. Karak et Nor’Duk échangèrent quelques fanfaronnades ponctuées de rires gras pendant que Bork et Nork se partageaient les globes oculaires récupérés sur les cadavres. Snik, un peu à l’écart, inspectait machinalement son Lance Roquette, sous le regard de Grug’Nik. Les pensées contradictoires se bousculaient dans la tête du Nob quand un Truck pétaradant s’arrêta à proximité. A son bord, le Big Boss en personne adressa un signe de tête à Grug’Nik et marmonna quelque chose à l’oreille d’un de ses gardes. Le Nob Goff s’empara d’un grand sac de toile graisseuse et le jeta au pied du chef des Komandos puis le Truck reparti en faisant crisser ses roues bardées de fer sur le sol en béton. Grug’Nik le regarda s’éloigner et s’empara du sac de toile. Lorsqu’il l’ouvrit, un grand sourire éclaira son visage couvert de cicatrices. En fin de compte Snik avait bien fait d’envoyer Rog’Nor se faire descendre par le Marcheur, ils seraient moins nombreux pour se partager toutes les dents qu’il y avait là dedans.



Fin de l’épisode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 0:37

Je trouve cette histoire fabuleuse , je trouve ça sympa de mettre les faits d'une compagnie de komando ork .
Si tu as d'autre histoire sur les orks , je serais ravis de la lire ( les autres aussi je pense . )

bravo . thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grakut la chignole
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 244
Age : 45
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 16:44

c'est agréable à lire et passionnant,
Pour la prochaine aventure il va falloir que Grug’Nik recrute du boyz, je vois bien un scénario style "les douze salopards" où Grug’Nik recrute dans un camps de boyz les plus cinglés pour une mission suicide qui rapportera un max de dents.
Bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maalg
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Localisation : Bourg-en-Bresse/Genève
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 16:58

Très sympathique comme texte en effet Very Happy Ca donne envie de rajouter des kommandos dans son armée, ça c'est sûr ^^
Ton texte est purement RP ou alors c'est un rapport de bataille stylisé ? Ou bien un mélange des deux ?

En tout cas, n'hésite pas à partager les autres textes que tu as avec nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 19:33

Maalg a écrit:

Ton texte est purement RP ou alors c'est un rapport de bataille stylisé ? Ou bien un mélange des deux ?

Il y a juste une scène qui sort tout droit de la table de jeu, celle de la destruction des basilisk. Je l'ai juste un peu enjolivé. Pour le reste c'est directement issu de mon cerveau dérangé. Mr.Red

Sinon, Les Komandos de Grug'Nik existent vraiment dans mon armée. J'ai fait quelques adaptations de règles pour les rendre plus fun que les Komandos classiques et il m'arrive de les jouer contre des adversaires consentant ou dans des parties scénarisées.

La suite de leurs aventures est en cours d'écriture et je vous poste a suivre le prologue et le premier mini chapitre (déjà paru sur le forum de la Waaagh)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 19:35

Prologue


Planète Oxalys Prime – Continent Forestier
Zone de déploiement de la 6ème compagnie des Storm Watcher


Frère Tobias s’avança au milieu des débris et des corps, éjectés de la carcasse du Rhino de la 2ème escouade quand celui-ci avait explosé, touché par une ou plusieurs roquettes. Le blindé éventré gisait sur le coté gauche et toute la partie arrière ainsi que le flanc droit jusqu'à la porte latérale n’était plus qu’une blessure béante d’où s’échappaient des volutes de fumée noire. Il distingua les contours d’au moins deux armures de céramite dans le fond du véhicule, totalement noircies par la chaleur de l’explosion. Ajouté aux huit autres corps qui étaient éparpillés autour de lui, cela faisait le compte. Toute l’escouade du Frère Sergent Icarius plus le pilote et le tireur du rhino, décimé en un seul coup. Tobias marmonna une courte prière pour recommander les âmes de ses frères à la bienveillance de l’Empereur et contacta le Capitaine Oratius par radio.

- Patrouille Epsilon au rapport. Deuxième escouade localisée, dix pertes identifiées. Transport détruit par tir de Roquette. Je balise le périmètre. Vous pouvez venir sécuriser la zone et envoyer l’Apothicaire.

- Bien reçu Epsilon. Continuez vers le secteur 4, jonction en 14.9 avec l’escouade Delta. Nous arrivons avec… Par l’empereur ! … D’où sortent-ils ! …


La fréquence fut saturée en quelques secondes par une série d’ordres et de rapports alarmants faisant état de la présence d’Orks, alors que des bruits de fusillades et d’explosions se faisaient entendre, provenant de la zone de déploiement de l'escouade de commandement de la 6ème compagnie. Moins d’une minute plus tard le silence revint et le signal radio se transforma en chuintement continu à peine audible.

- Frère Capitaine ! Que se passe t’il ?

- . . .

- Répondez Alpha !

- . . .

- Sainte Terra, que se passe t’il ? Alpha, répondez ! ALPHA…


Le Frère Tobias balaya les fréquences de combat, cherchant désespérément à capter une réponse ou tout au moins un signal, mais la radio resta totalement muette. Aucune nouvelle non plus de l’escouade Delta qui se trouvait au nord en secteur 4. Il se retourna vers les deux autres Frères qui composaient la patrouille Epsilon et leur donna l’ordre de le rejoindre. Alors que les deux Space Marines convergeaient vers Tobias, une forte déflagration se fit entendre venant de derrière lui. Une traînée lumineuse le dépassa dans un sifflement aigu et vint percuter le Frère Caalan, le faisant disparaître dans une explosion assourdissante. Le frère Trigus qui le suivait à cinq mètres fut projeter au sol par le souffle et perdit son Bolter. Il se releva aussi rapidement que possible, mais avant qu’il n’ai le temps de récupérer son arme, une sorte de grand collier composé de plusieurs grenades reliées par une corde, vint s’enrouler autour de lui. Il chercha à s’en débarrasser, resserrant encore plus le pendentif mortel dans sa précipitation. Le haut de son corps se volatilisa dans une explosion de flammes et de sang.

Sous le choc, Tobias pivota sur lui-même en braquant son Bolter, prêt à faire feu. Il se retrouva face à un Ork immense qui s’était glisser derrière lui sans qu’il ne s’en aperçoive. Avant qu’il n’ai le réflexe d’appuyer sur la gâchette de son Bolter, un coup surpuissant porté par l’Ork, avec la pince qu’il portait au bras droit, le fit décoller du sol et retomber lourdement deux mètres plus loin. Sa vision se brouilla quelques secondes et quand il repris ses esprits, l’Ork emplissait à nouveau son champ de vision. Il le vit lever sa pince au-dessus de lui, ouvrant et fermant les terribles mâchoires d’acier. Avant que l’arme ne frappe, Frère Tobias eu une dernière pensée :

Comment des Orks, d’habitude si peu discret, avaient-ils fait pour passer totalement inaperçus ?

Et puis la mort vint, douloureuse et brutale.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 19:37

Chapitre 1

Le Nob, La brute et le truand


S’il y avait un Ork que Grug’Nik détestait au point de vouloir lui enfoncer sa pince dans le fond de sa grande gueule puante, c’était bien Skull’ Raug, le Big Mek des Evil Sunz. Ce gros tas de graisse et de boulons était un voleur, un menteur, un arnaqueur et surtout un sacré bouffeur de fiente de Grot, capable de livrer toute une Waaagh aux Z’Hom rien que pour récupérer son poids en Dents. Et question poids, Skull’ Raug était plutôt dans la catégorie Squiggoth, l’intelligence en moins. Un seau de Dents pour cinq caisses de cartouches et deux caisses de grenades. Voilà ce que demandait cette face de Squig. Au moins trois fois le prix habituel pour un matos qui n’était qu’à peine fiable. Les dernières grenades fournies par Skull’ Raug étaient tellement instables que Grug’Nik avait perdu les deux Boyz qui les transportaient. Et c’était sans parler des balles de Gro’Fling que Karak avait du trier avant de les mettre dans les chargeurs.

- Tu t’fous de la tronche de Mork ! Pour c’prix là les Goff me r’file un Truck de première pogne.

- K’est ce que tu f’rais d’un Truck, Grug’Nik, t’as toujours été k’un foutu piéton. Tes Boy’z et toi, z’êtes ke des rampants, de la viande à skuiggoth.

- Fais gaffe à c’ke tu jakte, Skull’ Raug si tu veux pas ke j’me serve de tes dents pour t’payer !


Grug’Nik joignit le geste à la parole et s’avança vers Skull’Raug. Il le saisit par le collier de chaînes qui pendait à son cou. Malgré le poids conséquent du Big Mek, il le souleva du siège sur lequel il était assis et l’attira à lui en levant son poing ganté de cuir. Skull’Raug poussa un couinement aigu et tenta de se libérer, mais le Nob avait une poigne d’acier. A moitié étranglé, il parvint quand même à balbutier quelques mots.

- C… C’est bon … Grug. J’te fais un prix…

- C’est moi ki fais l’prix. Dix dents pas plus, c’est tout c’ke ça vaut

- Dix dents ? … C’est du vol !

- C’est toi l’voleur ! Et j’vais te…

- LACHE LE !


Surpris, Grug’Nik se retourna pour voir quelle tête de Grot pouvait bien l’interrompre en pleine négociation commerciale. Il reconnut aussitôt la silhouette qui se tenait dans l’encadrement de la grande porte du hangar et il lâcha Skull’Raug qui se répandit au sol en toussant. Le nouveau venu, dépassait Grug’Nik de deux bonnes têtes et sa carrure impressionnante remplissait presque tout son champ de vision. Il portait négligemment sur l’épaule un énorme Kikoup, que deux Orks normaux auraient eu bien du mal à soulever, et un Automatik de taille démesuré pendait à sa ceinture. Il s’appelait Mor’Gof et appartenait à la garde personnelle du Big Boss. C’était le plus grand Nob du Klan Goff, plus grand que le Boss lui-même et presque aussi méchant. Seul son intelligence limité l’avait empêché de prendre la place de son patron mais, bizarrement, aucun Ork n’avait le courage d’aborder ce sujet sensible avec lui.

- Grug, le Boss y veut’voir.

- Heu … J’finis avec Skull et j’y kours.

- J’krois qu’le Boss il a dit vite.

- Ah ! Dakodak Mor’Gof, je trace tout d’suite. Skull tu vois ça pour ma kame !

- Et t’inkiète pas pour Skull, faut k’on kause. Il a pas r’fourgué du bon matos l’aut’fois. Le Boss y réklam.


Gruk’Nik jeta un œil vers Skull’Raug qui se relevait péniblement en grimaçant. Le Big Mek était livide et toutes les nombreuses pièces métalliques de son corps se mirent à émettre des cliquetis sonores tellement il tremblait. Le Nob des Komandos ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour Skull’Raug, car en général le Boss n’envoyait pas Mor’Gof pour causer. Le vocabulaire de cette grosse brute était plus que limité, contrairement à ses capacités de démolition qui elles ne l’étaient pas. Au pire, il allait devoir changer de fournisseur et les Evil Sunz trouver un nouveau Big Mek. Gruk’Nik sorti presque en courant alors que Mor’Gof avait planté son Kikoup dans le sol en béton du hangar et s’avançait vers Skull’Raug en faisant craquer les articulations de ses énormes poings. En franchissant la porte il entendit le Big Mek hurler un long chapelet de supplications très vite interrompu par le bruit mat du coup porté par Mor’Gof. Le premier d’une longue série.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 22 Fév - 23:11

vraiment bien ce petit prologue , ils ont l'air d'être de bon commando tes boyz thumleft
l'idée du l'assaut avec les grenades accrochés est super bien trouvée , il te reste plus qu'à la faire en conversion Smile


Le chapitre 2 s'annonce drôlement bien , en tous cas pour ma part j'ai hâte de savoir pourquoi le big boss veut voir Grug’Nik

miam miam miam ..... thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parazit03
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Localisation : Plessis Robinson
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Sam 23 Fév - 0:02

Excellent!

J'adore! Les ,personnages ont une forte personnalité, l'action est bien décrie, la langue est correcte, ...

C'est drôle, y'a du suspens et tout...

J'adore tes Kommandos. En plus, chacun ont leur propre personnalité, ça renforce le thème...

Que du bonheur.

J'attends de voir ce qui va arriver à notre Nob préféré^^.

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parazit03.canalblog.com/
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 10 Mar - 20:23

Chapitre 2

Un Nob dans la ville



En sortant du hangar de Skull’Raug, Grug’Nik intercepta un Buggy qui passait au ralentit, chose assez étonnante pour être soulignée, et sauta dedans à la grande surprise de son pilote.

- Une dent pour toi si tu m’konduis rapido chez l’Boss !
- C’est koi rapido ?
- C’est avant k’je m’décide à t’koller une baffe !
- OK Boss, t’énerve pas, c’est komme c’tait fait. Akroche toi ça va booster.


Sur ces mots le pilote appuya sur la pédale d’accélérateur et le Buggy bondit vers l’avant dans le rugissement assourdissant de son moteur suralimenté. Grug’Nik eu toutes les peines du monde à se retenir pour ne pas tomber pendant que le véhicule s’engouffrait dans les rues surpeuplées de la ville, réussissant l’exploit de n’écraser qu’un malheureux gretchin et les orteils d’un Bad Moon trop lent pour se pousser à temps. En regardant le paysage environnent défiler à toute vitesse le Nob se dit qu’il serait bientôt arrivé… ou mort. Il se cramponna du mieux qu’il put afin de profiter de cette visite accélérer de la ville.

Après l’extermination totale de sa population, la cité minière Coral VII était devenue le bastion principal de la tribu du Big Boss T’Sardon Sark sur Oxalys Prime. Près de cinq cents mille Orks s’étaient installés dans la ville et sa périphérie immédiate, transformant en quelques semaines l’austère architecture industrielle en monstrueuse forteresse de poutres et de plaques d’acier, dominée par des centaines de cheminées qui crachaient jours et nuits d’énormes panaches de fumée noire. Des dizaines de milliers de Gretchin, braillant, courant, gesticulant, à peine canalisés par une centaine de fouettards, trimaient dans les mines, les forges et les immenses ateliers pour fabriquer ce dont les Orks avaient besoin, armes, munitions, véhicules et autres inventions moins conventionnelles sortis du cerveau dérangé des Mekanos de la tribu. Le reste de la population était constitué des combattants des différents Clans ralliés sous la bannière de T’Sardon Sark, les Goff, de loin les plus nombreux, et les Evil Sunz en représentant l’essentiel. Les autres Clans, Bad Moon, Death Skull, Snake Bite et Blood Axe, n’étaient représentés que par quelques milliers de Boy’z tout au plus, mais chaque jour des groupes de plus en plus nombreux arrivaient d’un peu partout pour se joindre à eux. C’était le plus grand rassemblement d’Orks que Grug’Nik ai jamais vu et chaque jour il sentait monter un peu plus cette frénésie guerrière qui allait bientôt déferler sur la planète entière et peut être au-delà.

Le Buggy pila dans un grand crissement de pneu et s’immobilisa au milieu d’un nuage de fumée sortant Grug’Nik de ses pensées, un peu trop brusquement à son gout,. Après avoir constaté qu’il était effectivement arrivé entier au bon endroit, le Nob sauta du véhicule et se dirigea vers l’entrée de l’immense batisse que servait de quartier général à T’Sardon’Sark.

- Hey Boss ! T’oublis d’payer la kourse !

Gruk’Nik s’arrêta, fit demi tour et se dirigea vers le pilote qui était descendu de son vehicule et qui le regardait en tendant la main. Il le fixa un cours moment et fini par lui envoyer son poing droit dans la machoire avec une telle violence que le Boyz décolla du sol et s’affala sur le capot blindé du Buggy. Il se releva péniblement en lançant un regard mauvais à Grug’Nik et cracha trois dents et beaucoup de sang sur le sol en béton. Le Nob se baissa pour les ramasser.

- Une pour l’voyage, une p’aske t’es un rapide et une p’aske j’suis dans un bon jour. C’est plus que c’que j’t’avais promis.

En disant ça il mis les trois dents dans la main du pilote incrédule, qui se demandait s’il venait ou non de faire une affaire, et repartit en direction du Quartier Général ou le Big Boss l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 10 Mar - 20:26

Chapitre 3

Ze Big Boss



Grug’Nik entra dans le bâtiment sous les regards méfiants d’une demi douzaine de Boyz du clan Goff qui semblaient monter la garde. Il franchit une série de grandes portes, dont les battants avaient été barbouillés de dessins et de graffitis à la gloire du Big Boss, et entra dans l’immense hangar qui servait de Quartier Général à T’Sardon’Sark. Comme toujours, il y avait foule et tous les Nob’z de la Tribu ou presque devaient se trouver là. Le Big Boss se tenait à l’autre extrémité, entouré de ses fidèles lieutenants et d’un trio de Mekanos occupés à l’équiper d’un lourd exosquelette de plaque d’acier. Dominant tous les autres Orks par sa taille phénoménal, rendue encore plus imposante par la Mega Armure, il aperçut Grug’Nik et brailla à son attention, couvrant la cacophonie ambiante.

- V’là Grug’Nik, l’tueur d’Marine ! Ramène-toi là sale Grot !

Le silence se fit immédiatement et la foule compacte des Orks s’ouvrit devant Gruk’Nik, formant un long couloir jusqu’à T’Sardon’Satk. Le Nob s’avança, conscient que tous les regards étaient posés sur lui. Alors qu’il arrivait à quelques mètres du Big Boss, il le vit plonger la main dans une grande caisse grillagée posée à coté de lui pour prendre quelque chose qu’il lui envoya à la figure.

- Tiens Grug’ ! Attrape ça !

Grug’Nik leva la main et intercepta le projectile avant qu’il ne l’atteigne. La foule des Orks retint son souffle. Prisonnier de la poigne d’acier du Nob, un Squig Mange Face particulièrement déchainé faisait claquer ses mâchoires à une vitesse hallucinante. Grug’Nik approcha lentement le squig de son visage, le laissa s’exciter un peu plus avant de l’enfourner dans sa bouche et de mettre fin à son manège d’un grand coup de dents. Il ressortit le corps inerte et le balança par-dessus son épaule, déclenchant un début de bagarre parmi les Orks qui se jetèrent sur cette friandise de choix. Le squig ne devait être que sonné, car un Nob du Clan Evil Sunz se mit à hurler de douleur, faisant rire une grande partie de l’assemblée. Pendant ce temps là, Grug’Nik, qui avait continué d’avancer, vint se poster face à T’Sardon’Sark.

- Salut Boss !
- Arf ! J’aime pas qu’on gaspille mes Kados Grug’ ! T’es k’un sale grot de Blood Axe mais j’t’en veux pas. Mor’Gof t’as dit d’venir ?
- Ouai ! Y v’nait causer avec Skull’Raug quand j’lai vu. J’ai fait l’plus vite ke j’ai pu.
- J’te krois Grug. Dis moi, ton p’tit massakr’ eud’Marine il a fait jaser dans tout’la ville. T’va faire des jaloux.
- C’tait la mission Boss.
- Ouai ! Mais par Mork, c’ke tu leur a mis au Zhom.
- Z’ont rien vu v’nir. Z’avaient aukune chance, mes Boyz ont fait leur boulot. Les Zhom y z’avaient just’a krever.


Cette dernière remarque souleva une vague d’approbations dans l’assistance. Des dizaines de Nobz se mirent à scander le nom de Grug’Nik et le Big Boss eu beaucoup de mal pour faire revenir un semblant de calme avant de continuer à parler.

- les Zhom y sont pas kontent. Y z’ont fait v’nir d’aut’Marines. Les Bad Moon de Nad’Shark y z’ont morfler en v’nant ici. Lui et ses Nobz y sont arrivé c’matin. Les Medikos y sont en train d’les rafistoler. J’veux k’tu m’zigouille ça Grug’.
- Z’était kombien les Marine ?
- Nad’Shark, il en a kompté vingt, avec deux Tanks et un Dred’. J’y fais konfiance, les Bad Moon y savent kompter, même kand c’est aut’chose ke des dents.
- C’est du kosto ça !
- T’a d’ja fait pire Grug’. Et pi tu s’ra pas tout seul, Nad’Shark y veux y r’tourner et j’ai dit à Mor’Gof de pas trop abimer Skull’Raug. Ce gros squig à besoin d’se rach’ter.
- Mouais, Evil Sunz et Bad Moon, faut pas ke j’sois difficile.
- Fait gaffe à c’ke tu dis Grug, t’as pas k’des potes ici.
- Les Blood Axe ont pas d’potes. Ki c’est Ki s’ra l’Boss ?
- Nad’Shark !
- C’est c’ke kraignait.
- J’lui ai dit k’tu f’rais l’boulot d’ton koté. Faut juste k’tu lui prépare l’terrain et k’tu lui laisse d’koi s’amuser.
- On s’amuse pas avec les Marines ! C’est des koriaces…


à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 10 Mar - 21:09

Halala ! c'est toujours aussi extra , ya du talent la et du bon .

Ce qui est bien avec tes récits c'est que lorsqu'on les lis ont sais bien que la fin des péripéties ne sera pas en bout de texte . Sa tien en haleine , on a très envie de savoir la suite et c'est que du bon sa !

J'attend la suite hin , comme la plupart Very Happy



ps : je suis allé jeter un coup d'oeuil sur ton blog , c'est tout aussi bon que ce que tu nous présente ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 14 Mar - 14:51

Chapitre 4

Duel


*


Les Komandos avaient établi leurs quartiers dans un bâtiment des faubourgs, théâtre de leurs exploits lors de la prise de la ville. La carcasse calcinée d’un Tank, les restes en partie rouillés d’une sentinelle et les cranes de Zhom accrochés aux murs étaient là pour montrer à tous que les Boyz de Grug’Nik savaient se battre et surtout gagner. Depuis quelques jours, des casques et des pièces d’armure de Space Marine ainsi qu’une bannière à demi déchirée avaient été ajoutés à la collection de trophées, preuve que leur notoriété grandissante n’était pas usurpée. Le récit, à peine enjolivé, de l’embuscade victorieuse des Komandos sur les Marines avait fait le tour de la ville, faisant monter d’un cran l’excitation des Boyz de tous les clans, impatients d’en découdre eux aussi avec les Zhom en Armure. Cela provoquait d’ailleurs des rixes de plus en plus fréquentes. La perspective des nombreuses batailles à venir sous le commandement de T’Sardon’SArk engendrait une frénésie guerrière que les Nobz avaient de plus en plus de mal à canaliser. Seul les Orks du clan Blood Axe, et notamment les Komandos, habitués à une certaine forme de discipline, semblaient pour le moment épargnés par ce phénomène.

Ces dernières semaines, les effectifs des Komandos avaient grandement augmenté. Réduit à six lors de la prise de la ville, Grug’Nik avait du recruter d’autre Boyz parmi les Blood Axe qui s’étaient joint aux forces de T’Sardon’Sark. Par chance, un autre groupe de Komandos avait débarqué avec armes et bagages trois jours après la bataille : Une dizaine de Boyz commandés par un Nob arrogant et incompétent. Celui ci s’étant mis dans la tête de les incorporer dans son unité, les Boyz de Grug’Nik lui signifièrent leur désaccord en le privant de cette fameuse tête et en l’accrochant avec celles des Zhom, sur le mur de leur casernement. Grug’Nik, qui pour une fois s’était bien gardé d’intervenir, recruta sur le champ les dix Komandos, qui s’avérèrent bien plus compétents que leur peu regretté Nob. Sur les conseils de Snik, il engagea aussi un Kasseur de Tank presque aussi doué que lui en matière d’explosifs et le Kolonel GorBak, le Boss du clan Blood Axe, lui envoya une demi douzaine de Boyz et un Nob. Cinq autres Blood Axe furent recruté par Grug’Nik mais aucun d’eux ne revint de l’embuscade contre les Marines.

Le Nob Blood Axe qui avait rejoint les Komandos se faisait appeler Kap’Tain’ Grub. C’était un vrai meneur, de la même trempe que Grug’Nik, et un as du camouflage. Les six Boyz qu’il avait ramené avec lui sortaient du même moule. Tous étaient des spécialistes de l’embuscade et du corps à corps qui avaient montré leur valeur face aux Marines. Gruk’Nik avait rajouté quatre Komandos à la troupe de Kap’Tain’ Grub plus le Kasseur de Tank recruté sur les conseils de Snik. Il avait gardé avec lui ses cinq vétérans, Karak, Nor’Duk, Snik, Bork et Nork. Six autres Komandos complétaient le groupe, des Blood Axe pur jus, aussi efficaces que disciplinés, et ils n’avaient pas tardé à s’intégrer.

Quand Grug’Nik se pointa, en revenant de son entrevue avec T’Sardon’Sark, il trouva tous ses Boyz en plein exercice, sous les ordres de Kap’tain’ Grub. Un attroupement de Goff, d’Evil Sunz et de Bad Moon hilares les regardaient ramper, sauter, courir et se battre à mains nues. En voyant arriver le chef des Komandos, un Nob l’interpella. C’était un Bad Moon nommé Naz’Grod, une grosse brute avec deux énormes dents en or et une multitude d’anneaux du même métal accrochés aux oreilles ou au nez.

- Hey Grug’Nik ! C’komme ça ki z’apren’ a kasser du Z’Hom tes Boyz ! Y font mumuz’ kom’ des Grot.

Les rires redoublèrent et les quolibets se mirent à pleuvoir en direction de Komandos qui stoppèrent les exercices pour regarder leur chef s’approcher de NazGrod un sourire aux lèvres. Les deux Nobz se retrouvèrent face à face, à moins d’un mètre l’un de l’autre. Ils étaient sensiblement de la même taille et tous les deux affichaient une musculature impressionnante mais la corpulence de Naz’Grod le faisait paraître plus grand. Selon toute évidence il était venu pour chercher la bagarre et Grug’Nik décida de ne pas le décevoir.

- S’lut Naz’Grod ! Tu t’pointe là pour apprend’ à t’battre ?

- Tu m’fais marrer Grug’ ! Les Bad Moon y z’on la guerre dans l’sang, pas b’soin d’tes konseils.

- Tu d’vrais, paske les Bad Moon y z’on morfler l’aut’ jour. Nad’Shark y s’est fait botter l’ku par les Z’Hom.


A l’évocation de la défaite du Boss des Bad Moon face aux Space Marines un silence de plomb tomba sur l’ensemble des Boyz rassemblés autour des deux Nobz. La tension monta d’un cran et Naz’Grod, sur la défensive, marqua un temps d’arrêt avant de répondre.

- Nad’Shark il a dit k’c’était une sakré baston et k’les Bad Moon y c’taient ben battu. On va y r’tourner k’il a dit aussi !

- Ouai j’sais. L’Big Boss il a dit k’on v’nait avek vous pour vous r’filer un koup d’pogne. Y doit penser k’les snot’ de Bad Moon y z’ont b’soin d’vrais Orks pour faire la Guerre.


Naz’Grod encaissa moyennement l’insulte et il décocha un formidable coup de poing en direction de la tête de Grug’Nik. Le Nob des Komandos, qui avait anticipé, esquiva facilement et utilisa l’élan de Naz’Grod pour l’envoyer bouler cul par-dessus tête. Le Nob des Bad Moon s’affala de tout son long sur le sol en béton, provoquant l’hilarité des Komandos et d’une partie des autres Orks, essentiellement des Goff et des Evil Sunz. Il se releva aussitôt et un Kikoup apparut dans sa main Droite.

Spontanément, un cercle se forma autour des deux Nobz. Ce genre de combat était courant entre Boyz, mais il était beaucoup plus rare de voir deux Nobz s’affronter. Les paris commencèrent à être lancé et chaque Ork se mit à scander le nom de sont favoris. Grug’Nik n’avait pas d’arme sur lui et il se mit en garde, faisant jouer les articulations de ses doigts avant de serrer les poings. Naz’Grod le toisa de toute sa hauteur et se tourna vers les Bad Moon pour obtenir leur soutien. Ces derniers se mirent à crier de plus belle le nom de leu chef.

Les deux Nobz s’observèrent pendant quelques secondes, chacun jaugeant son adversaire et cherchant une ouverture pour se lancer à l’attaque. Naz’Grod fut le premier à engager le combat. Il chargea en brandissant son Kikoup. Grug’Nik esquiva au dernier moment et son coude vint cueillir le Bad Moon en pleine face, faisant sauter une de ses dents en or. A peine sonné par la violence du coup, Nas’Grod contre-attaqua et frappa de taille en direction du Komando. Surpris, Grug’Nik se recula rapidement, mais le Kikoup lui laissa une méchante estafilade sur le torse. La vue du premier sang déclencha des cris de joie dans l’assistance. C’était pour tous la confirmation d’un combat à mort et les paris repartirent de plus belle. Seul Kaptain’ Grub et les Komandos restèrent d’un calme absolu, ne perdant pas une miette de ce qui se passait au centre de l’arène improvisée.

Ne voulant pas laisser de répit à son adversaire, Naz’Grod enchaîna une série d’attaques qui forcèrent Grug’Nik à reculer. Alors que la lame du Kikoup devenait de plus en plus menaçante à mesure que les coups se rapprochaient, le Komando decida que le jeu était terminé. Il bloqua la dernière attaque de Naz’Grod en lui attrapant le poignet et lui envoya son poing dans la mâchoire. La violence du coup stoppa net le Bad Moon et il n’eu pas le temps de réagir quand un autre lui fit sauter sa deuxième dent en or et l’envoya s’affaler une nouvelle fois au sol. Fou de rage il se releva et fonça sur Grug’Nik en hurlant.

- t’es mort Gruk’Nik !

Le Komando intercepta la charge et saisit à nouveau le poignet de Naz’Grod pour neutraliser le Kikoup. Les deux Nobz restèrent accroché l’un à l’autre, tentant de se repousser mutuellement. Gruk’Nik fini par se laisser rouler en arrière, cala son pied droid dans l’aine de Naz’Grod et le projeta par-dessus lui. Le Nob Bad Moon atterrit au milieu des ses Boyz. Grug’Nik, qui s’était déjà remit debout, le regarda se relever et lui montra un anneau de métal qu’il tenait entre son pouce et son index. Une goupille de grenade.

- C’est toi k’est mort Naz’Grod !

Le Bad Moon pris soudain conscience que quelque chose était coincé entre sa peau et le plastron de son armure et tenta en vain de le retirer. Grug’Nik se jeta à plat ventre, imiter par tous les Orks présents, juste avant que le haut du corps de Naz’Grod ne soit pulvérisé par l’explosion.

Tout le monde se releva, à part trois Bad Moon qui n’avaient pas réagit assez vite, et des acclamations saluèrent la victoire de Grug’Nik. Les gagnants des paris récupérèrent leurs gains et la foule des Boyz se dispersa, laissant les Komandos à leurs affaires. Même les Bad Moon ne s’attardèrent pas. Leur Nob avait perdu, tant pis pour lui, un autre n’allait pas tarder à prendre sa place. Les Komandos se rapprochèrent de Grug’Nik et Kaptain’ Grub lui tendit les deux dents en or de Naz’Grod qu’il venait de ramasser sur le sol. Le Nob les pris en hochant la tête et les regarda quelques instant avant de les mettre dans une de ses poches. Karak rompit le silence et interpella Grug’Nik

- Hey Boss, ben vu l’koup d’la grenade !

- Une idée d’Snik. Faut toujours en avoir une à portée d’main. j’sort jamais sans.


En entendant son nom le Boyz sortit du rang et salua son chef

- Kontent d’voir k’mes konseils y servent à kek’chose Boss.

- Tien c’est Kado !


Grug’Nik lui lança la goupille qu’il tenait toujours la main avant de poursuivre ;

- On prend tout l’matos et on s’kasse ce soir ! Y a les potes des Marines de l’aut’ jour ki s’pointe. Faudrait pas k’y z’attendent.


A Suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 14 Mar - 15:41

Sympa le coup de la gre Mr. Green

Sa va dépoter contre les marines , j'en suis persuader thumleft

A force tu va bien nous pondre un bon gros boukin Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tadd
Squig
Squig


Nombre de messages : 21
Age : 29
Localisation : Planete Jidici Ouane - Systeme Bezakien
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Ven 14 Mar - 19:03

What a Face
Woah ! La suite la suite !
J'adore, j'aimerais trop raconter des jolies histoires moi aussi Sad
En tout cas, c'est super thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bounit
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 29
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Sam 15 Mar - 17:33

Si je peux me permettre une petite critique, ceux qui gagnent toujours, c'est agaçant... Grug'Nik en met tellement plein la tronche à tout le monde qu'on fini par deviner la fin de tes récits.

Maintenant ça reste de très bon textes^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Dim 16 Mar - 13:16

Bounit a écrit:
Si je peux me permettre une petite critique, ceux qui gagnent toujours, c'est agaçant... Grug'Nik en met tellement plein la tronche à tout le monde qu'on fini par deviner la fin de tes récits.

Mouai !! Rolling Eyes
D'une, les Komandos on quand même un poil morffler dans la première histoire. ensuite je me vois mal raconter l'histoire d'un looser. C'est même tout le contraire car il est fort possible... (attention ça c'est un scoop) que l'ami Grug'Nik grimpe rapidement l'échelle hiérarchique de la Whaaagh ! voir même tout en haut. Twisted Evil

ça risque de continuer à t'agacer Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 17 Mar - 0:01

Je suis tout à fait d'accord avec grok sur le fait que les commando gagnent toujours .
Sinon sa ne sert à rien de raconter ces péripéties . sauf de temps en temps lui montré qu'il n'est pas mètre du monde ^^ .


Yes une bonne grosse baston contre un bon gros Big boss :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bounit
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 29
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 17 Mar - 0:44

Je veux pas dire qu'il doit forcément se faire tuer hein. Simplement j'ai l'impression qu'il ne rencontre aucune difficulté... qu'il frappe dans du beurre en quelque sorte. Quand aux fair que le kommando morfle... je n'ai vu que des figurants fraichement recrutés s'en prendre sur la tronche.

Maintenant ce n'était qu'une petite remarque, je trouve effectivement que ce récit est des plus agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 17 Mar - 9:28

C'est vrai que pour l'instant ça peu paraitre facile pour Grug'Nik, mais je voulais montrer aussi qu'on avait affaire à des Orks de premier ordre, l'élite de l'élite en quelques sorte. Mais je te rassure quand même, la suite risque d'être un peu plus compliqué.

je vais tenir compte de tes remarques et essayer de gommer cette impression de "super Ork" dans la suite de l'histoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 17 Mar - 20:43

La suite de l'aventure arrive bientôt mais en attendant je vous ai fait un petit croquis de la région ou se déroule cette histoire afin de vous préparer le terrain. Cette carte devrait vous aider à comprendre la suite des évennements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucius
Mekano
Mekano
avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 26
Localisation : Montmorillon ( 86 )
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Lun 17 Mar - 21:58

Trés sympa cette carte , bien lisible ( on sens bien le JDR la dessous Very Happy )

Tiens encore un indice : Défaite de nad'shark .

Je sens bien l'apogée de cette histoire avec l'attaque de cette belle cité ruche moi ^^

Poste nous la suite vite .


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Largwisnub
Nobz/Modos
Nobz/Modos
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 34
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Mar 18 Mar - 0:13

J'ai pas encore pris le temps de lire la suite mais le dessin est très sympa et les textes sont sympas.

Une petite critique de style cependant. Dans les 2 premières parties, A plusieurs reprises, on retrouve les mêmes scènes, que ce soit le nob qui coupe en 2 un infortuné GI ou le krameurs qui se fait des grillades. J'ai eu l'impression de relire le même épisode. Il faudrait envisager de tourner les choses différemment. Un point de vue différent, ou une autre astuce qui ne nous place pas dans la même situation dans le même ordre.

Larg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespetitsbonhommes.blogspot.fr
Grok
Squig
Squig
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 55
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   Mar 18 Mar - 22:54

Je prend note Largwisnub Wink
En relisant c'est vrai que c'est flagrant. Je vais essayer de faire attention pour la suite.


Voici, en plus de la carte, un petit intermède afin de résumer la situation du coté des forces de l'impérium... et aussi pour faire monter le suspens. ^^

***



Fort Krall, poste avancé de la garde impériale, se trouvait sur la route menant à Coral VII, à peut près à mi-chemin entre cette dernière et la cité ruche Jorune. La presque totalité de la garnison avait été envoyée au secours de la cité minière et s’était fait anéantir lors de la bataille contre les Orks. Seul un petit contingent d’à peine cinquante hommes continuais d’occuper les lieux. C’était essentiellement de jeunes recrues, tout juste sorties des camps d’instruction, commandés par un officier vétéran, le Major Gibson. Sitôt le contact rompu avec la cité minière, le Major Gibson avait envoyé une demande de renfort au haut commandement de la Garde à Jorune. Il lui fut répondu que la 6ème compagnie de Space Marine du chapitre des Storm Watcher, actuellement positionner au sud, faisait route vers eux. Les Astartes, commandés par le Frère Capitaine Oratius, arrivèrent le soir même et établirent leur quartier général dans le fort.

Pendant les trois semaines qui suivirent des milliers d’Orks traversèrent les forêts avoisinantes pour converger en direction de Coral VII et les Space Marines menèrent de nombreuses opérations d’interception, notamment dans la Forêt d’Islarn, à l’ouest de Fort Krall. Très désorganisées au début, les Orks subirent de nombreuses pertes mais ils prirent très vite conscience de la menace que représentait les Storm Watcher. Des unités spécialisées dans l’embuscade furent envoyées contre les Space Marines, leur infligeant une cuisante défaite au cœur de la forêt d’Islarn. Trois escouades, dont celle de commandement du Capitaine Oratius, furent exterminées par les Orks alors qu’elles revenaient d’une confrontation victorieuse près de la lisière nord. Trois jours plus tard, deux escouades de la 6ème compagnie, appuyées par deux blindés et le Dreadnougth Frère Almerius, interceptèrent une force conséquente d’Orks dans la Forêt de Krall et forcèrent les rares survivants à se replier en direction de la cité minière tenue par leurs congénères.

A la suite de ces événements, la garnison du Fort de Krall fut renforcée par l’arrivée du 2ème Bataillon de Fusillés Jorunien commandé par le Colonel Jackson et du 3ème peloton blindé des Sangliers de Jorune sous les ordres du Commandant Rickenbacker. En tout, deux mille hommes et trente blindés, ce que le Major Gibson qualifia de très insuffisant face à la multitude de peaux vertes dont les effectifs augmentaient chaque jours un peu plus. Dans le même temps, le Frère Capitaine Sidélius, officier en second de la 6ème Compagnie des Storm Watcher, demanda aux deux escouades qui avaient combattus les Orks dans la Forêt de Krall de continuer vers le nord et de s’approcher au plus près de Coral VII afin d’avoir un rapport précis de l’activité des Orks. Il partageait l’avis du Major Gibson, pensant que le haut commandement de la garde de Jorune sous estimait la situation. La suite allait leur donner raison à tous les deux.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Komandos de Grug'Nik   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Komandos de Grug'Nik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Komandos de Grug'Nik
» bandes déssinées médiévalo fantastico fantasy et autres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: