L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rapport de bataille!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Rapport de bataille!!   Jeu 26 Mai - 23:13

Bon je lance un gros sujet, le premier rapport de bataille de l'orkatitude (en espérant qu'il y en aura beaucoup d'autres). Je n'ai pas fini de l'écrire, mais ça avance bien Wink Pour les photos, voyez la section modélisme (sujet "donc mes photos").

Rapport de bataille… Orks / Space Marines

La mission jouée était un assaut de bunker, car ça faisait un paquet de temps que je ne jouais que du mission standard, et moi ça ma saoule !
Pour préciser, l’armée adverse était dirigée par personne d’autre que mon père, contre qui j’ai forcément joué bon nombre de parties, toutes autant équilibrées les unes que les autres. Il avait l’habitude de jouer avec le codex dark angels mais ne l’a pas fait pour cette partie, car il voulait tenter le trait de chapitre « frères d’armes ».
La partie a soulevé une question toute bête, mais qui ne trouve pas de réponse dans le GBN… Il est dit que l’on ne peut qu’endommager le bunker, et pourtant, pour pouvoir gagner les ponts de victoire, il faut le détruire, ou bien l’occuper et avec aucune unité adverse dans un rayon de 6ps (vu la taille c’est pas aisé…).

Les listes d’armée : (en gros, je ne donne pas le détail des points vu que ça fait un bout de temps que la partie est finie…)

Space marines :

QG :
Chapelain réclusiarque, avec équipement de base
Escouade QG, que des bolters et un lance plsma, un sergent vétéran avec gantelet énergétique, le tout embarqué dans un rhino avec lame de bulldozer, fumigènes et blindage sup.

ELITE :
Dreadnought avec canon laser jumelés, lance missiles
Dreadnought avec Canon d’assaut, poing de combat et fulgurant (sur les photos c’est la maquette du vieux dreadnought de space crusade pour les fans !)
Techmarine avec harnais de base

TROUPE :
Escouade tactique de 5 marines, avec un bolter lourd et un lance flammes, bolters
Escouade tactique de 5 marines, avec un bolter lourd et un lance flammes, bolters
Escouade tactique de 5 marines, avec un canon laser et un lance plasma, bolters, tueurs de chars

ATTAQUE RAPIDE :
Land Speeder avec bolter lourd et canon d’assaut

SOUTIEN
Escouade devastator de 5 marines, avec 2 Bolter lourds et 2 Lance missiles, bolter
Predator, avec Canon laser jumelés et bolters lourds de flanc
Whirlwind

Orks :

QG :
Big boss avec méga armure, korps cybork
Ecorte de Nobz, 2 avec méga rmure, 3 avec automatiks et kikoup’
Un mékano, avec krameur et super grenades (je n’ai qu’un seul mékano avec CFK que je mets avec mes kramboyz pour tester)
Trukk avec grot bidouilleur, plaque de blindage en rab’ (je n’ai pas d’arme car avec la V3 je n’y trouvais pas intéressent, maintenant c’est autre chose…)

Toubib’, super bionisé
Escorte de Cyborks (niark niark)
Trukk, avec grot bidouilleur, plaque de blindage en rab’ (bis repetita)

ELITE :
9 Kommandos, avec grenades kass tank, automatik et kikoup’, un lance rokettes (je n’avais plus assez de krameurs…)
1 Nob, avec pince énergétik et automatik

TROUPE :
23 Pistolboyz, 3 krameurs
1 Nob avec 2 kikoup’ (c’est pour le fun de la figurine)

14 Fling boyz, 3 gros fling’
1 Nob avec gros fling’ (représenté avec 2 fling’ kustom, ce qui lui donne un air intelligent)

5 Kramboyz avec 4 krameurs
1 Mékano avec automatik et CFK

ATTAQUE RAPIDE
1 Buggye, avec lance rokettes jumelés, blindage en rab’
1 Buggye, avec lance rokettes jumelés, blindage en rab’

SOUTIEN
2 Boit kitu avec blindage en rab’
1 Leman Russ volé

DEPLOIEMENT ET VISION ORK DE LA PARTIE :

En voyant le champ de bataille, je me suis laissé tenté pour un assaut de mes fantassins au centre, avec les pistolboyz comme force de frappe, protégés par les grots, les fling boyz, les boit kitu et le CFK (ça devait le faire !). Pour parachever leur œuvre, mes forces d’élite (2 choix QG en trukk) devaient foncer par le flanc gauche, soutenu par les buggyes qui ouvrirait les blindés qui arriveraient en renfort (le défenseur ne peut placer que les choix de troupes et de QG au départ). Le leman russ serait poster en profil bas derrière la colline de ma zone de déploiement sur la gauche, avec pour mission de pilonner l’escouade antichar qui s’est collée dans le bunker (surprise).
J’étais confiant dans la résistence aux balles que pourrait offrir ma vague (waaagh ??) à pied, surtout que la puissance de feu adverse serait assez faible au début. Pour paralyser l’escouade QG adverse, j’ai posté mes kommandos derrière la colline du flanc droit, histoire de dissuader les renforts de passer par là.
Les space marines se sont postés dans les barricades, avec l’escouade antichar dans le bunker, et le rhino de commandement derrière celui-ci prêt à contre attaquer selon le style de mon père…

TOUR 1 :
Ork :
En plaçant mon leman russ en profil bas, je le sentais, je le prévoyais, et mes craintes ont été réalisées dès le premier tour ! Test de kontrol teknik loupé, le blindé s’élance avec élégance dans la plaine, offrant son flanc aux space marines tueurs de chars… On entend les cris du chef de char de l’autre côté du champ de bataille, et un grot s’élève dans l’air frais du matin, propulsé avec force par ledit chef de char. Voyant cet évènement non prévu, Garbad (mon big boss) décide dans un éclair de lucidité de se servir de la carcasse du blindé pour protéger son avance derrière le bois qui s’offre à lui. Tama’lou (mon toubib) dont l’intelligence est assez peu développé, suis le seul ordre qui lui a été donné : suivre son boss. Les pilotes des buggyes s’élancent également en avant des deux trukks, pour les protéger face à une éventuelle arrivée de renforts face à eux. Au centre du champ de bataille, la masse de boyz avance d’un pas lourd, sous les soubresauts de la terre crées par le dandinement des boit kitu et le crépitement du champ de force de Mholêt (mon mékano).
Le chef de char, qui a replongé dans les entrailles de son véhicule, ordonne d’ouvrir le feu en direction du bunker. Le tir ne dévit pas trop, mais le béton protège ses occupants qui s’en tirent sans dommage. De leur côté, les fling boyz qui courent dans la plaine appuient négligemment sur la gâchette de leur gros fling’, mais parviennent tout de même à tuer un space marine d’une escouade bolter lourd. Après une jolie démonstration de feu d’artifice de la part des rokettes de mes boit kitu, le tour s’achève.
Space Marine : (bon vu que le nombre d’orks crevés est assez élevé, je ne me souviens plus trop des pertes exactes par tour)
Sans la perspective de voir arriver des renforts ce tour, les marines n’ont pas de raison de bouger, et arment leur bolters, après avoir déblayer les quelques pierres retombées après le bombardement totalement inefficace des orks… Seule exception, le rhino démarre pour s’éloigner de la colonne de fumée soulevée par les véhicules rapides orks (bande de lâches), mon adversaire arguant que c’est pour mieux aller tuer les orks qui avancent sur l’autre flanc (c'est-à-dire 10 pauvres orks en tenue de camouflage).
Une pluie de balles s’abat sur les rangs orks, et touche les fling boyz dont plusieurs tombent (notez le foule artistique). Le servant du canon laser arme, vise, tire, et démolit le leman russ. A ce moment, mon père exulte de joie, en me disant que c’est bien la première fois qu’il détruit mon char avec un canon laser (alors que je pense fermement que ça se produit à chaque partie). De son côté, le chef de char rescapé se met en quête du grot qu’il a balancé quelques minutes plus tôt dans les airs, histoire de lui mettre une dernière baffe.

TOUR 2 :
Ork :
Absolument pas découragés par la perte du leman russ (ça laissera plus de marinzboyz à tuer), les orks continuent leur avance. Le flanc gauche voit se déplacer toujours plus loin le nuage de fumée, tandis que le piétinement des boyz se poursuit au centre. Sur le flanc droit, les kommandos s’avance, près à se jeter sur le rhino s’il s’avance trop près. Après une phase de tir assez similaire à la première, les space marines ne déplorent qu’un mort de plus (toujours dans la même escouade).

Space Marines :
La cavalerie arrive ! Les deux dreadnoughts et les devastators accompagnés du techmarines arrivent, et accourent vers le bunker, et de manière à faire face aux trukks qui arrivent à tombeau ouvert. Le rhino poursuit son avance, sans doute le chapelain n’ayant pas senti la présence de peaux vertes derrière la colline qui lui fait face (ou négligeant leur menace).
Le balais des traçantes reprend, et après une brève fusillade, les deux buggyes ont volé en éclats, pulvérisés par les tirs des dreadnoughts. Garbad ne peut que se féliciter d’avoir demander aux deux pilotes de s’être sacrifier, avant de se rendre compte que réduits à l’état de carcasses fumantes, les deux véhicules lui bloquent le passage…Va y avoir du sport !

TOUR 3 :
Ork :
Allant trop vite pour pouvoir éviter les débris de buggyes, le trukk de garbad poursuit sa route. Le big boss ferme les yeux, ne désirant pas voir son trukk s’écraser lamentablement… mais après quelques minutes, il se rend compte que le pilote a négocié miraculeusement les carcasses, et que son trukk se retrouve tout près des lignes ennemies ! Tama’lou pour sa part, n’a pas le temps de crier à son chauffeur de tenter la même chose que son compère, et celui-ci plus prudent (ou moins suicidaire dirons certains) braque son volant pour amener son véhicules derrière les boit kitu. Celles-ci continuent leur avance pénible et lourde, et un pilote se met à l’air frais, pour savourez les odeurs de poudre (rien de tel pour se mettre en forme). Les boyz suivent l’avance générale, et commencent à pénétrer dans la forêt sans entrave. De leur côté, les kommandos décident de passer à l’action. Lançant un cri de guerre peu approprié pour des commandos furtifs, les orks s’élancent vers le rhino.
Les boit kitu arrivent enfin à démolir un marine dans le bunker, et les fling boyz continuent d’arroser les marines avec bolter lourds. Ceux ci entreprennent alors un « replis tactique » que les orks prennent (et à juste titre) pour une débandade, ce qui leur donne du baume au cœur ! Un kommando avec lance rokette déclenche son arme involontairement, avec des effets peu probants sur l’intégrité du rhino.
Cependant, c’est surtout au contact que les kommandos espèrent faire du bilan. Ne freinant pas leur descente de la colline, ils s’écrasent contre la rhino, et arrivent néammoins à enclencher leurs grenades. Bien entendu, 10 grenades pour un rhino, ça fait légèrement trop, et la moitié des orks n’a pas le temps de se replier à temps et se retrouve dispersé au grès des vents… Les autres, le regard hébété et les habits fumants, ne peuvent s’empêcher un fou rire (tout comme mon père et moi). Les space marines parviennent à s’extirper de la carcasse dans trop de casse et se préparent au combat.



Dernière édition par le Jeu 23 Juin - 22:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Rapport de bataille!!   Dim 29 Mai - 11:17

Space Marine :

Des jets de dés mauvais au possible retarde l’arrivée du land speeder et du predator à au moins un tour de plus, ce qui me fait souffler un peu, mes orks étant prêts à se jeter sur les remparts du bunker avec un trukk très exposé… Par contre le whirlwind était bel et bien là.
L’escouade de commandement reste le nez dans la poussière, encore secouée par la récente explosion, devant des kommandos non moins hébétés par la puissance de leurs propres grenades. Je savais en les faisant charger le rhino que leur durée de vie allait être courte, et que pour 10 kommandos, un rhino ce n’est pas cher payé. Cependant, je pouvais retenir l’escouade de commandement au moins deux tours, sans compter qu’elle allait devoir gambader à pied pour rejoindre le gros des combats. En effet, les seules unités qu’elle pouvait désormais se mettre sous la dent étaient mes kommandos et mes fling boyz, ce qui n’est pas terrible pour près de 200pts de marines… Au centre, peu de mouvement, car les marines savent qu’il ne le reste plus beaucoup de salves avant la charge des xenos.
Ainsi, c’est un déluge de feu qui s’abat sur les yéwolvz (mes orks quoi). L’escouade antichar refait des siennes en détruisant une boit kitu, performance reprise par un dreadnought. Le dernier ancêtre (avec canon d’assaut et fulgurant) perfore quelques orks de ses deux bras. Les devastator et une des escouades tactiques joignent leur feu à celui du Whirlwind, alourdissant le nombre de pertes dans les rangs des zoulous (mes pistolboyz). Cependant, le nombre écrasant de ceux-ci empêche leur moral d’être ébralé, et ils reprennent leurs chants de guerre encore plus fort. La dernière escouade tactique qui vient juste de se regrouper ouvre le feu sur les kommandos, ce qui provoque leur retraite (zut !)… vers les fling boyz (héhé).
La frilosité des marines réduit la phase d’assaut à sa plus simple expression.

TOUR 4 :
Ork :
Je venais de subir de grosses pertes, mais il fallait s’y attendre. Je ne pouvais plus compter sur mes boit kitu, et ce qui m’enrageait le plus, c’est que les marines n’avaient passé qu’un tour à les démolir, chose à laquelle je ne suis pas habitué… Cependant, les boyz étaient encore en forme, mis à part les kommandos, qui pouvaient néanmoins se r’mettre en bande avec les fling boyz. Je commençai donc par ça, et ce fut une réussite ! Je venais de donner naissance à une bande avec deux nobz !
Pendant la phase de mouvement, mes boyz se préparèrent à investir les défenses impériales. Le trukk du big boss s’arrêta en dérapant devant un premier dreadnought, et la bande de nobz en sortit rapidement, prête à éventrer le marcheur. Le deuxième trukk transportant les cyborks se révéla être un poil trop loin, et je décidai de faire débarquer mes brutes cybernétiques derrière leur kamion, histoire de ne pas subir trop de pertes. Je déplaçai également les pistolboyz aussi loin que possible, car je savais que ça allait être court pour charger ce tour ci. Ils furent suivis par les kramboyz, dont le mékano se faisait insulter par le pilote rescapé d’une des boit kitu. La bande nouvellement formée de fling boyz/ kommandos se plaça derrière une barricade pour recevoir au mieux les marines qui reprenaient leurs esprit.
La phase de tir ne fut pas miraculeuse, avec des gros fling’ encore assez efficace et qui éliminèrent définitivement l’escouade tactique sur laquelle ils avaient gaspillé tant de balles.
La phase d’assaut vit mes pistolboyz se révéler trop loin pour charger l’escouade antichar placée dans le bunker. Par contre mes nobz étaient bel et bien à portée d’un premier dreadnought, qui eut le temps d’éventrer un nob avant de se faire cisailler par les pinces du big boss. La bande se déplaça rapidement au contact du deuxième marcheur, prête à réitérer le carnage.

Space Marines :

Les remparts commençaient à être investies, les marines n’avaient pas beaucoup de temps. L’escouade de commandement devait se débarrasser des boyz qui lui barraient la route vers le bunker et se déplaça donc en conséquence. Les dévastator qui avaient choisi de rester derrière le bunker pour tirer le plus tôt possible avaient dorénavant leur ligne de vue bouchée par les corps à corps. Elle se recula donc pour laisser la place au Whirlwind qui barrait ainsi le chemin à mes nobz. Il était en effet inutile pour le moment, car mes boyz se trouvaient en deçà de sa portée minimale. L’escouade antichar se replia un peu dans son bunker, pour laisser place à la deuxième escouade avec bolter lourd qui exécutait un repli tactique dans ce même bunker.
La phase de tir n’aurait donc pas eu beaucoup d’effet sans l’arrivée du land speeder, qui décida d’ouvrir le feu sur les cyborks. Son canon d’assaut arriva à éliminer deux guerriers métalliques, dont les piqûres injectées par le toubib ne permirent pas de remettre en forme. Bizarrement, l’escouade de commandement décida de tirer sur mes boyz, en choisissant ainsi de ne pas charger. Les bolters tuèrent bien quelques boyz, mais ils étaient toujours en mesure de charger leurs adversaires.
Durant la phase d’assaut, les marines toujours aussi frileux ne chargèrent pas, et ne purent que voir la mort d’un deuxième héros millénaire, sous les coups de Garbad. Celui-ci ordonna la poursuite du carnage, et ses deux nobz en méga armure consolidèrent vers le Whirlwind, tandis que lui se dirigeai vers le bunker.

TOUR 5 :
Ork :

Mis à part une charge généralisée, il ne me restait plus grand-chose à faire, ce qui est toujours très réjouissant pour un joueur ork !!
Je fis en premier lieu une petite erreur, en déplaçant en premier mes pistolboyz, qui obstuèrent le passage des cyborks. « Pô grav’ y son assé nombreu », me dis-je en mon for intérieur. Les fling boyz décidèrent qu’ils étaient bien derrière leur barricade, et que de toute façon, vu leur position, les marines étaient obligés de leur passer sur le corps.
Une phase de tir peu intéressante vit les cyborks tirer vaguement en direction du land speeder, plus par dépit qu’autre chose. Les balles de fling’ et de gros fling’ vinrent encore à bout d’un marine. Je ne regrettais vraiment pas l’action héroïque de mes kommandos !
Ce fut pendant la phase d’assaut que je pris le plus de temps. Mes pistolboyz suivis des kramboyz chargèrent dans le bunker, tandis que les nobz et le big boss s’occupaient à la fois du bunker et du Whrilwind. Ceux-ci eurent une réussite parfaite, détruisant leurs deux objectifs, mais ne pouvant consolider, ils allaient devoir subir une phase de tir des dévastator… Les pistolboyz pour leur part ne firent pas de miracles, et arrachèrent de justesse une égalité. Le bunker annulait leur supériorité numérique, et je regrettais vraiment de ne pas avoir placé mes cyborks en première ligne.

Space Marine :

Le Predator décida enfin de montrer le bout de ses canons, et se plaça loin des combats, pour enfin éliminer les boyz qui barraient le chemin à l’escouade de commandement. Celle-ci prépara les baïonnettes, prête et décidée à enfin charger les boyz, sous les psaumes du chapelain. Le reste des unités marines étaient engagées ou prête à faire feu et ne se déplacèrent donc pas.
La phase de tir vit les dévastator constater l’incompatibilité de leur matériel face à des méga armures, et un seul nob ne survécut pas à la rafale de missiles orchestrée par le techmarine. Les tirs de bolters lourds du predator suffirent à faire fuir les derniers membres de l’ancienne bande de fling boyz, ce qui fit hurler de colère le chapelain (et mon père), qui avait passé ses derniers jours à peaufiner ses chants de guerre… Le land speeder n’eut pas la même réussite qu’au tour précédent, et mes cyborks se retrouvèrent toujours aussi impatients d’en découdre.
Durant la phase d’assaut, les marines et les orks échangèrent quelques jets de pierre, et aucune perte ne fut à déplorer.

TOUR 6 :

Ork :

Mes boyz se préparèrent à un dernier élan. Le big boss ordonna à ses nobz d’ignorer les marines tactiques qui leur faisaient des gestes obscènes derrière le parapet du bunker pour se consacrer aux dévastators. Les cyborks attendaient encore leur tour, vérifiant leurs rouages. Les fling boyz en fuite pour leur part ne se retournèrent que pour tirer quelques rafales histoire de faire croire qu’ils se sont battus jusqu’au bout à leur boss…
Une phase de tir très minimaliste (quelques ricochets de balles d’automatik sur le carénage du land speeder) fut suivie de ma dernière phase d’assaut.
Le big boss et ses gardes du corps ne me déçurent pas, et le dernier nob avec kikoup’ éventra le techmarine avant que celui-ci ne puisse le tuer avec son arme énergétique, prouesse qu’il est toujours bon de souligner. Les pinces se mirent en jeu après quelques coups d’épaules de la part des marines qui n’eurent aucun effet. Tous les marines ne furent pas tuer, mais les survivants décidèrent d’aller nettoyer le canon de leurs bolters lourds à l’arrière (notez le professionnalisme des marines). Les pistolboyz et les marines décidèrent de régler leur différent par le biais d’un combat de coq, qui aurait l’avantage d’être plus sanglant que les quelques coups qu’ils se renvoyaient mutuellement…

Voilà, et la fin pour la prochaine fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Rapport de bataille!!   Mer 1 Juin - 15:27

Space Marine:

Vu le carnage dans les rangs des deux camps, il ne reste plus grand chose à faire. L'escouade de commendement se dirige (enfin!) vers les combats, tandis que le LS et le prédator essaient de trouver des lignes de tir.
Quelques pertes orks sont à déplorer, mais sans grand bouleversement au niveau des points de victoire.
La dernière phase d'assaut vit mes pistolboyz perdre beaucoup de dents lors du combat de coq, mais peu de sang... Le reste des orks a formé une longue file d'attente pour rejoindre la curée, mais le seul accès au bunker était utilisé par lédits pistolboyz...

FIN!!!

Donc après décompte des points de victoire, nous nous sommes retrouvé à égalité, donc partie très serrée, même si nous n'avons pas compté le bunker dans les points de victoire, ce qui en y repensant, doit être une erreur, car je ne vois pas comment gagner ces points autrement qu'en enfoncant une grosse pince énergétik dedans... En tout cas il aurait rapporté 750pts si ma mémoire est bonne, de quoi me donner une grosse marge d'avance.
En tout cas j'ai été très satisfait de mon escouade de nobz de mes kommandos et un peu moins de mes pistolboyz!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorzag
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : Le Mans (Sarthe)
Date d'inscription : 02/11/2004

MessageSujet: Re: Rapport de bataille!!   Mer 1 Juin - 17:07

Citation :
La partie a soulevé une question toute bête, mais qui ne trouve pas de réponse dans le GBN… Il est dit que l’on ne peut qu’endommager le bunker, et pourtant, pour pouvoir gagner les ponts de victoire, il faut le détruire, ou bien l’occuper et avec aucune unité adverse dans un rayon de 6ps (vu la taille c’est pas aisé…).

Lors d'un tournoi, ce cas de figure s'était posé. Apparemment, si l'on interprète le GBN, le terme "endommagé" équivaut à "détruit". En clair, il suffit d'atteindre le blindage de 14 du batiment, pour le détruire ou bien d'occasionner une perte au sein de ce bunker à l'aide d'une arme de F8 ou plus et d'obtenir un 6 ensuite.

Là où c'est encore moins clair, c'est pour les troupes à l'intérieur, une fois que le bunker est "endommagé" et donc détruit... On sait seulement que leur save passe à 4+ mais quid des conséquences sur eux de l'effondrement de l'édifice... ?

Gorzag

PS : félicitations Garbad pour ce rapport de bataille très détaillé et où la restitution de l'action est superbement amenée Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: Rapport de bataille!!   Jeu 2 Juin - 22:44

Merci d'avoir lu (et répondu!). Donc tu confirmes que endommager un bunker revient à le démolir... C'est clair que les règles ont été rapidement faites. Donc à la rigueur, il vaut mieux se rabattre sur l'ancien GBN.
Je voulais également poster un aperçu (même sommaire) du champ de bataille, histoire de mieux s'imaginer l'action, mais je n'arrive pas à le poster. C'est peut être une histoire de format non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport de bataille!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport de bataille!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rapport de bataille apocalypse
» [Rapport de bataille] Rapport du 23 aout
» Un rapport de bataille qui merite d'etre posté...
» Rapport de bataille, Ou plutot Petite Histoire
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: