L'Orkatitude


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Le site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 edenia morne plaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kasmodian
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : aix en pce
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: edenia morne plaine   Dim 22 Mai - 18:13

Voilà un petit récit à moi en guise de présentation. Certains d'entre vous l'on peut-être déjà lu, vue que ça fait un moment que je l'ai écrit...

comme c'est long je le mets sur 3 messages



EDENIA, MORNE PLAINE
________________________________________
-"3 ans bordel, 3ans!!!" s'écria Mendelson, sergent du XVI Cadian.
-" Ca fait 3 ans qu'on est cantonnés dans ce trou à rats et qu'on voit rien ! Pire encore, on fait rien !
Les exercices se succèdent et on a toujours pas vu la dent d'un ork ! "
-" Sergent ! " Cria le colonel Biggs
-" Doutez vous de vos ordres ? "
-" Colonel, non, mon colonel ! " Rétorqua Mendelson.
-" C'est bien sergent, car vous connaissez la peine que l'on risque pour mutinerie ? "
-" Colonel, on encourt la paix de l'Empereur, mon colonel. "
-" Alors ne me forçait pas à réveiller le commissaire Miribov. "
Un silence glacial s'installa dans la pièce, tandis que le colonel Biggs sortit du baraquement pour rejoindre son P.C.
Arrivée dans la pièce, Biggs se servis un verre de Vodka qu'il avait récupéré dans sa maison avant de partir pour cette campagne ; elle était pratiquement vide maintenant. Biggs eu un murmure de mécontentement.
Il dit à voix haute : " Les hommes s'ennuient…la mutinerie couve. "
-" Ils auront bien assez tôt l'occasion d'évacuez leur trop plein d'énergie, Biggs. " Dit une voix rocailleuse surgit de l'ombre.
-" Miribov, je vous assure que la situation est préoccupante. "
-" C'est vrai colonel, elle l'est. C'est pourquoi nous sommes là. Les orks de Riknok Morz'yleuy ont eu besoin de temps pour rassembler leur forces et reconstruire ou réparer leur machines de guerre ; je craint même k'ils aient réussi à dresser un Gargant.
Tous les rapports le confirment, de plus aucune patrouille du XII Tallarn n'est revenue depuis un mois.
Quelque chose se prépare… "
-" C'est bizarre, Miribov. Jamais je n'aurais cru dire ça mais…j'espère que cela arrivera très vite. "
-" J'espère pour vous que votre bravoure ne se trouve pas seulement dans vos paroles, mais aussi dans votre cœur.
Car je ne tolère aucun relâchement de la divine foi chez les officiers que je supervise. "
Miribov quitta le P.C. pour regagner ces quartiers qui se trouvais, comme tous les quartiers de commissaire, à l'écart des hommes du régiment. Ceci étant fais pour éviter les…problèmes.
Miribov grommela : " Les fous ! S'ils savaient ce que je sais, ils ne souhaiteraient pas en découdre…ils souhaiteraient fuir, et cela je ne le permet pas. "
Tout autour, la nuit était calme. Perdu dans ces pensées et ses prières, Miribov ne remarqua pas les deux yeux rouges et cruels qui l'observaient…
+++++++++++++++++++++++++++++++
-" Alors ! C'est koi ce boxxon ?!? " Beugla Riknok
-" Euh…rien Boss ! C’est just' k'on s'ennuie un peu alors on se défoul' kome on peu' ! " Répondit Grork, un des nobz du Big Boss Riknok Morz'yleuy.
-" Mé bordel, arrêté ce boukan bande d'abrutis de snots ! " Rugit Riknok tout en bottant l'arrière train de Mer'toff, un autre de ses nobz. " J'vous é déjà dis k'il fallé pô attiré l'attention des zoms' sur nous ! Et c'est pô en f'sant un rafut pareil k'on va y'arrivé !!! Alor’ ça suffit maintenant ! " En ayant pris soin de déboîter l'épaule de Korgan, Riknok s'en alla vers sa tente. Elle était situé à l'ouest du camp et était la plus éloignée de la fosse à squig. Parce que leur compagnie ne lui convenais pas, et ça se comprend quand on sait ce que recèlent de telles fosses !
Sur son chemin, Riknok s'arrêta dans l'atelier de Têt' de Rivet, le Gro'mek des Hotweelz. Riknok n'avait aucune confiance en lui, mais bon…il faisait les meilleurs trucks du système. Alors il le tolérait…du moins pour le moment.
-" Où t'en est ? " Demanda sèchement Riknok.
-" C'est bon, tou est prêt ! A part 2 ou 3 réglag'… mé ça ira, tu verras les trucks ke j't'ai fabrikés, c'est tro d'la balle ! Lé plus rapid' ke j'ai jamais fais ! " Répondit Têt' de Rivet
-" O.K. ! T'as intérêt paske si j'arriv' après mes boyz à la baston, tu tât'ras d' mon kikoup ! Et t'en est où avec les barjos ki volent ? "
-" Tu veux dir' les Kopters … " dit le Gro'mek avec le petit sourire narquois de celui qui sait.
-" Te fou' pô d' moi ! " Hurla Riknok. " Tu sais très bien de koi j'parle ! "
-" Oui, oui ! " Dis soudain Têt' de Rivet, plus du tout sûr de lui. " Ben ça suis son cour'. Je les ai fini', mé y'a trois des pilot' ki ont pété un cable ! "
-" Keske ke c'est enkore ke ces conneries ! "
-" Ben…y'en a un ki s'prend pour un colonel zoms, mé c'est un Blood Axe alor' c'est normal, un autre ki s' fait appeler Bayou Billy à cause ke son kopter est différent, et pis le dernier il a repeint son kopter en rouge pour aller plu' vite ! Alors ke puisk'il vole, ca sert à rien de le peind' en rouge… "
-" Humpff…Et ça lé empêchera de bastonner ? " Demanda le Big Boss irrité.
-" Euh…ben non, mais bon c'est zarbi… "
-" Ca j' m'en fout ! Tant k'ils font leur boulot ! "
-" C'est pour bientô' Boss ? " Demanda Têt' de Rivet en tâtant nerveusement son krameur.
-" Tu l'sauras le moment venu. J'atten' l' rapport de mes Kommandos pour lancé la kastagn' ! "
Sur ces bonnes paroles, le Boss des Hotweelz s'en alla vers sa tente. Juste avant d'arrivée dans son antre, il croisa un troupeau de snot que deux boyz amenaient à la fosse pour nourrir les squigs qui étaient devenus sérieusement agités ces dernières semaines.
Il faut dire que ca faisait longtemps ke tous dans le campement n'avaient pas eu de bonne baston à livrer…
La situation en était presque préocupante car depuis peu, quelque mois en fait, Riknok avait dû faire face à plusieurs tentatives de renversement de son pouvoir ! Il avait démembré tout les prétendant pour l’exemple, mais il savait que tant qu'ils ne se battraient pas, les boyz resteraient imprévisibles.
Il leurs fallaient un ennemi à découper…
Arrivé dans sa tente, Riknok se dirigea vers un siège pilote de Croozer qui lui tenait lieu de Trône. Pour y accéder, il avait dû donner de grands coups de pied sur toutes les choses et autres machins qui lui encombraient le passage.
Avant de s'asseoir, Riknok empoigna Krapet', son Squig cheveux et le balança dehors, il ne voulais pas de ce sac à puces sur son trône !
-" Ils veul' d'la baston ? Bientô' ils en auront une, et une belle ! J'vous le garantis ! "
Dehors la nuit s'avancer lentement. Le temps était clair et le paysage tranquille. Ils n'allaient pas le rester longtemps…
++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GéGé, auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kasmodian
Grot
Grot
avatar

Nombre de messages : 54
Localisation : aix en pce
Date d'inscription : 13/05/2005

MessageSujet: Re: edenia morne plaine   Dim 22 Mai - 18:16

en fait ça tient sur 2 messages


Cela faisait des mois que les gardes impériaux faisaient les mêmes exercices, encore et encore. Ce matin là, l'aube venait de percer les reliefs de la chaîne montagneuse la plus importante d'Edenia VI, " curieux nom pour ce trou à rats étouffant de chaleur ! On se croirait en enfer oui ! " Pensa Mendelson alors qu'il s'apprêtait à mettre son casque pour mener son escouade aux exercices d'astreinte.
Alors qu'il finissait de s'équiper, tout le baraquement résonna d'une gigantesque déflagration.
" Bordel ! C'était quoi cette explosion ! Soldats aux postes de combats ! Smyth, Jemmisson aux autocanons, Ryerson, Troht, allez avec eux ! ALLEZ ALLEZ ALLEZ ! On se bouge ! "
A leur sortie du baraquement, les gardes entendirent plusieurs coups de feu et hurlements lointains annonciateurs de la proximité des orks.
" Mais pourquoi les sentinelles n'ont pas sonné l'al… " Mendelson n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il vit les cadavres des sentinelles empilées sous un tas de branches…Ils avaient tous été égorgés !
" Mmmmh…voilà pourquoi ! Allez on se bouge et on se place ! Rodrigez, alerté l'artillerie et prévenez tous le monde qu'il y à certainement des orks infiltrés dans le périmètre ! Putain mais où est le colonel ?! "
" Mendelson ! Qu'est ce que c'est que ce foutoir ?! "
" Colonel ! Ca y est les orks nous attaques ! "
" Et où en est on ? " demanda Biggs.
" Et bien, nous avons établie un périmètre de sécurité et tous les hommes sont aux postes de combats. Nous n'avons subit que 6 pertes, les sentinelles. "
" Bien. Demandez l'appui aérien et le renfort de l'artillerie ; "
" C'est déjà fait mon colonel ! "
Pendant ce temps, à quelques centaines de mètres, Riknok et ces boyz foncez à tombeaux ouverts en directions des gardes impériaux.
" Kand j'chop'rai le grot k'à fait la bourde d'tiré au gro'canon lon' avant mon ord', il va comprend' sa douleur ! " S’écria Riknok, mais personne ne l'entendit tant le truck faisait du bruit…Têt'de Rivet à vraiment fait du bon boulot cette fois ci !
Sur le flanc gauche, le Big Boss pouvait voir que le déploiement de ces boyz était à peu près respecté…
Partout, les trucks aux moteurs surgonflés rugissaient et rivalisaient de vitesse ! Au milieu des trucks remplis de truckboyz et de balaizoyz, Riknok pouvait voir les motars' allaient aussi vite qu'ils le pouvaient en évitant autant que possible de tirer sur leurs propres alliés, ils fonçaient " poigné dan' l'angl' " comme ces fondus le dises souvent…
Alors qu'il levé la tête, Riknok vit les chokboyz s'élever au dessus du nuage de poussière soulevée par les centaines de véhicules orks…L'un d'entre eux avait dû pousser la manette des gaz un peu trop à fond, parce qu'il disparut dans la stratosphère en poussant un grand cri, sous les rires et les quolibets des pilotes de kopters et des autres boyz l'ayant vu. C'est alors qu'un autre chokboy occupé à rire de l'ork en orbite, percuta un rocher un peu plus haut que les autres…
" C'é kand mêm' bô une armée d'ork en marche ! " Pensa Riknok Morz'yleuy.
Alors qu'il se disait ça, les orks était déjà entré de plein fouet dans le campement impérial et les boyz étaient déjà à l'œuvre, les pertes n'avaient aucune importance…Tout ce qui comptait, c'était la baston.
Alors, Riknok descendit de son truck pour se joindre au carnage. C'est alors que lui et sa suite brandirent leurs kikoup et leur gross'pinces.
Riknok entonna un monumental " WAAAAAAAAAAAAAAAGH !!!!!! "
++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les pièces d'artilleries impériales avaient prélevées un lourd tribut aux orks en approche. Mais malgré cela, les peaux vertes avançaient toujours.
Ils étaient proche du campement désormais, et les deux autocanons de Smyth et Jemmisson étaient tombés aux mains des orks en furie qui les avaient proprement démembrés. La barbarie avec laquelle les orks avais perpétré cet acte avais pétrifié les Gardes Impériaux présent a proximité mais leur foi avais tenu bon, peut-être étais-ce dû à la présence du Commissaire Miribov juste derrière eux…
Toujours est-il qu'alors même que Mendelson et Biggs observaient cette scène avec intérêt, les orks s'enfoncer toujours plus dans les lignes impériales.
Faisant feu de toutes leurs armes, les valeureux soldats du XVI Cadian tentaient de repousser les paquets d'orks qui se jetaient sur eux sans penser une minute aux pertes.
-" Mendelson ! " S’écria Biggs, " Mais que fous l'appui aérien ?!? "
-" Je les rappelle colonel ! " cria Mendelson, " Roger, unité Alpha à appui Lightning, unité Alpha à appui Lightning, sommes pris pour cible par Charly au point B/26. Demandons appui aérien immédiat pour éradication de Charly, à vous ! "
Mendelson sentis les parasites dans la radio, peu après il entendis : " Roger, appui Lightning à unité Alpha, sommes en route, arrivée estimé à 5 klics, baissez les têtes ça va chauffer ! Roger ".
Dans un soupir, Mendelson se retourna vers le colonel Biggs qui tenait toujours les soldats avec lui et lui cria : " Ils arrivent ! Je préviens les autres par radio ! "
Biggs adressa une prière à l'Empereur, remerciant Sa sainte bienveillance de lui avoir envoyer les moyens de faire pleuvoir l'enfer sur Ses ennemis.
Alors même que Biggs terminais sa prière, les Lightnings passèrent au-dessus d'eux pour reconnaître le terrain.
Leur prochain passage laisserait des traces chez les peaux vertes.
En effet, leur passage laissa des traces. Après six ou sept déflagrations énormes, les Gardes Impériaux purent constaté que, même si le raid n'avait pas totalement annihilé les orks, il avait coupés leur réserves et séparé leur force en deux par un fossé brûlant de chair et de sang impur symbolisant Sa divine puissance.
Mais pour l'heure, le plus dur restait à faire. Il fallait repoussé les orks trop proches pour laissais le temps aux soldats de se réorganiser et de se ravitailler en munitions.
Biggs vis que sur le flanc droit, une masse d'orks plus importante que les autres s'était regroupées à la suite du percutage d'un arbre par leur truck.
Il ordonna immédiatement par radio que le char Hellhound se dirige vers eux et fasse tout son possible pour les annihiler.
Le colonel fut très satisfait de voir que sa décision était la bonne lorsqu'il vit tout les orks rôtir dans les torrents de flammes déversées rageusement par le Hellhound.
Il se rappela de la phrase qu'un Inquisiteur lui avais dis un jour : " Si vous voulez purifier un monde de la présence des orkoïdes, noyez les sous les flammes rédemptrices " .Il se félicitais de s'en être souvenue.
Sur le flanc gauche, les choses étaient plus rudes. Certaines unités de Gardes Impériaux étaient déjà au corps à corps avec des orks (certains arrivaient par l'arrière des lignes de défenses, c'était certainement les infiltrateurs), et si les Troupes de choc n'avais pas surgis sur les flancs des orks en un assaut coordonné, les soldats y serais tous restés.
Biggs avais une mauvaise opinion de Redfield, le lieutenant des Troupes de chocs. Il était arrogant et peu sociable… Mais il fallait bien admettre qu'il faisait très bien son boulot.
Sur cette pensée, et tout en réengageant un chargeur dans son pistolet bolter, Biggs se reporta sur le centre des ses lignes. Il harangua une fois de plus ses soldats, et les tirs redoublèrent.
++++++++++++++++++++++++++++++++++
" Rooargh ! " s'écria Riknok en étripant d'un revers de Wazzagut, son kikoup, un Garde Impérial servants d'une arme lourde.
" Ca c'é d'la baston ! " Se dit-il tout en regardant comment se débrouiller ses boyz dans la castagne.
Au moment même où l'ork monumental étais dans ces pensées, il sentit le passage des chassa bomba Impériaux au-dessus de lui.
" Va y'avoir du grabug' les gars ! " Beugla t-il à ces boyz.
Sitôt finit cette phrase, le raid aéroporté Impériale passa sur les arrière des lignes orks et creusa un profond fossé la où il y eû l'instant d'avant des hordes de motos et de trucks.
Riknok sourit. " Cé zumains n'iront pas ben loin si y r'fusent d'sacrifier kek' uns de leur boyz pour gagné un combat ! " se dit-il.
" Y vont le r'gretté ! Foi' d' Riknok Mor'zyleuy ! "
Il vit que du côté gauche un tas de boyz avis été obligés de descendre précipitamment de leur truck, qui venais de s'encastré dans un arbre. A cette vue, Riknok ne put s'empêcher de partir dans un rire guttural, d'autant qu'un des pilotes du truck s'était enpalé sur une des branches de l'arbre en se faisant éjecter du véhicule.
Il arrêta de rire lorsqu'il vit un tank impérial arrivé à tombeau ouvert sur les boyz débarkés.
Il eu le temps de voir la fournaise s'abbattre sur les boyz avant de se dire : " Y fodré ke Têt de Rivet me fasse un truck de c'genre… ça à l'ère effikace. "
De l'autre côté il vit que les choses allées bien pour les boyz. Ils étaient presque au corps à corps, ils ne pouvaient être à un meilleur endroit. C'est alors que le Big Boss aperçu une dizaine de Gardes Impériaux qui sortaient des fourrés pour tirer sur les boyz en approche. Leur puissance de feu ajoutées a celle des autres Gardes Impériaux ont aboutis à l'annihilation de la troupe d'orks lancée à l'assaut.
" Kell' chienlit ceux-là ! Pouvé pas êt' ailleurs ! " Rugit Riknok.
Il bondit hors des tas de sables que les Impériaux avais dressé pour délimiter le camp, et chargea avec sa suite une unité de Gardes s'efforçant de tenir leur poste avancé.
Dans le tir de contre charge, Riknok vit que Meurtoff s'étais fait pulvériser la tête. " Un d' moin à kalmé après la kastagn' é pour part'gé l' magot. " se dit-il.
Mais alors qu'il se parlait à lui-même, lui et sa suite entrèrent de plein fouet dans l'avant poste impériale.
Le résultat fut un véritable massacre. On entendais hurlé de douleur les soldats alors que les orks, ivres de barbarie, découpaient têtes et membres. Moins de trente secondes après être rentrés dans l'avant poste, les orks en ressortaient victorieux pour poursuivre les Gardes tentant vainement de s'enfuir.
Riknok eût le temps de voir à sa sortie, que les balaiz boyz avait pris le dessus sur le flanc droit.
Sur le flanc gauche, le spectacle était encore plus jouissif pour un ork. Le Big Boss vit surgir, au travers des flammes laisser par un tir de son basilisk volé, 6 Kopters mené par Têt de rivet en personne.
Après avoir semer la mort avec leur gro'fling, ils passèrent en razemotte au-dessus d'un Leman Russ impérial et lâchèrent plusieurs Supergrenades … l'effet fut des plus radicale. Explosant en centaines de milliers de shrapnels, le Leman Russ (enfin ce qui en restais) se fit vaporiser, et sa grêle brûlante et mortel fauchant plusieurs Gardes Impériaux à proximité.
" Cé mékanos fon' vrément du bon boulot ! " Pensa Riknok.
La victoire était sienne et l'attente de lui et ces boyz avait étais payante.
Pour l'instant, le carnage continuait.

GéGé, suiteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garbad le décapsuleur
Boy
Boy
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 30
Localisation : Bron, rhône et St étienne (le week end)
Date d'inscription : 04/11/2004

MessageSujet: Re: edenia morne plaine   Mar 24 Mai - 20:48

Bon j'ai mis tout ça sous word, histoire que ce soit plus plaisant à lire, car sur l'écran c'est pas toujours le cas... ça part bien en tout cas, j'adore les GI Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorbag
Big Boss
Big Boss
avatar

Nombre de messages : 357
Age : 28
Localisation : rodez
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Re: edenia morne plaine   Mar 24 Mai - 23:07

vraiment chouette, j'ai tout lut d'un coup, et j'ai adoré, vivement la suite

(tiens sa me fai penser a mettre a disposition un post de scribouillard sa ... a approfondir Very Happy)

Nazdreg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: edenia morne plaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
edenia morne plaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Osgiliath, morne plaine...
» Invictus : Flandres morne plaine ...
» Gonaïves/Gros-Morne, vers la fin d'un calvaire
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» A quand une prise en charge du Morne l'Hôpital ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orkatitude :: Orkatitude :: Récits et Rapports de batailles-
Sauter vers: